Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

350,00 €

la prostituée d’Honfleur, par Grège

la prostituée d'Honfleur, par Grège - Image1la prostituée d'Honfleur, par Grège - Image2la prostituée d'Honfleur, par Grège - Image3la prostituée d'Honfleur, par Grège - Image4

Détails de l'article:

  • Expiration : 209 jours, 19 heures

Envoyer à un ami par email

← Précédent
  • Article trié par: on 20 novembre 2018

    Description de l’objet:

    façon le bon coin – hauteur = 92 cm ; longueur = 73,5 cm ; épaisseur = 2,8 cm

    façon le père yves : PETARD, CA C’EST D’L’ANNONCE ! VOUS ALLEZ EN PRENDRE PLEIN LA  VUE ET PLEIN LES OREILLES ! (y a pas encore les odeurs mais j’y travaille…)

    La preuve, c’est qu’il y en a déjà plus de 900 qui l’ont lue…
    si j’avais pas mon site à moi tout seul, sûr que je n’aurais jamais pu publier une annonce aussi complète, et d’un intérêt (historique comme patrimonial autant que sociologique) d’une si haute envergure ! allez, asseyez-vous et prenez vos aises, qu’on cause un brin…

    au départ, il s’appelait Robert Piel (là, je parle du peintre, n’est ce pas…). seulement, quand l’enfant a 1 an, Piel (qui s’en doutait un peu) apprend que l’enfant n’est pas de lui, mais de Duclos, qui le reconnait (il y a mis le temps, mais en même temps, quand on a un enfant avec une femme mariée, c’est toujours délicat d’aller l’annoncer au mari, ça demande du tact et du doigté… n’allez pas croire que je parle d’expérience, quand même ! comme chantait Bourvil dans “les crayons” :

    “C’est triste quand même de n’pas reconnaître son enfant,
    Il faut pas être physionomiste !
    Il m’semble que si j’avais un enfant, moi je le reconnaîtrais !
    A condition qu’il me ressemble, naturellement !”).

    de 1 à 4 ans, Robert Duclos vit enfin avec ses deux vrais parents. seulement, c’est la guerre et ses parents meurent dans un bombardement en août 1942. (y a quand même des gars qui sont marqués par le distinct dès la petite enfance : un faux père au départ, orphelin par la suite…)

    c’est alors que Robert Piel devenu Duclos est adopté par René Grège, ce qui lui vaut de changer de nom pour la 3ème fois à l’âge de 8 ans…
    et la couleur grège, c’est celle de la soie à l’état brut.
    et bien, ceux qui ont connu Robert Grège vous diront que son nom lui allait comme un gant puisque, s’il pouvait être brut de décoffrage, ses peintures étaient colorées et soyeuses.
    celle que je vous présente ce soir a tout une histoire (ce qui ne saurait vous surprendre)
    Grège s’en revenait alors d’un voyage à Venise. (ce qui vous explique la perruque dont est attifée sa modèle)
    [pour ceux que ça intéresse, il existe un blog qui a été créé par son fils, et sur lequel vous verrez d’autres personnages vénitiens, le voici le voilà : http://robertgrege.blogspot.fr/  ]
    donc, à son retour de Venise, le thème du masque l’inspirait.
    or, en ce temps là, je vous le dis (c’est une tradition portuaire commune à Honfleur et à Trouville-sur-Mer et, que je sache, elle n’est pas encore tombée en désuétude… comptez pas sur moi pour vous donner les adresses !), une tradition de prostitution exerçait ses talents près du vieux bassin (faut dire aussi que le bidet n’était plus à la mode…)
    [ouvrons une parenthèse pour nous attarder un instant sur les différents noms accordés aux prostituées. vous observerez qu’ils peuvent être amicaux, comme empreints de tendresse à l’adresse d’une bonne amie, à l’instar de fille d’Eve, fille de joie,  gourgandine, mais qu’ils peuvent également être méprisants : fille des rues, putain, catin, gueuse. Cette dualité me semble bien traduire le mélange d’attirance et de répulsion lié à ce qui est pourtant “le plus vieux métier du monde”]
    aujourd’hui, c’est Serge Reggiani qui vient vous en parler…
    Nous habitions en face d’elle 
    Dans le Quartier Saint-Louis 
    Elle habitait je me rappelle 
    Aux environs de minuit Moi, mes cousins 
    On la regardait en silence 
    A travers les jalousies 
    Adossée au magasin 
    Elle fumait avec élégance 
    Nous apprenions nos poésies 

    Passionnément nous y pensions 
    A la P… points de suspension 
    Qu’elle était bien! 
    Qu’elle était bien! 
    La putain…”

    [prenons le temps de nous attarder sur le sens des mots. 

    Péripatéticienne, ça nous ramène à Aristote car celui ci se promenait en enseignant ses disciples et en grec, peripatetikos, c’est se promener.

    La clientèle huppée des maisons closes avait suivi des humanités, et par extension philosophique, fit de la péripatéticienne la descendante d’Aristote.

    Alors que Prostituée, c’est une femme dont le métier est de proposer ses talents sexuels contre de l’argent. Nuance !
    vous conviendrez que Péripatéticienne est nettement moins péjoratif...]
    Grège, souhaitant immortaliser cette prostituée Honfleuraise, lui en avait parlé à plusieurs reprises, mais la belle refusait ses avances (ce qui est quand même un comble pour une prostituée, quand on y pense !)
    alors, un jour, Grège l’invita chez lui en lui laissant entendre des pulsions subites (et même en dessous d’ailleurs)
    une fois arrivé à son atelier, il en tira le verrou et lui expliqua qu’elle n’en ressortirait que lorsqu’il aurait fait son portrait.
    au final, elle accepta, à condition qu’il ne fasse pas son visage.
    c’est à ce moment que la tradition vénitienne (et non vénérienne) du masque s’imposa à lui.
    à ceci près que, au vu de l’épaisseur de rouge à lèvres que mettait chaque jour la péripapéticienne, le masque s’en trouva également affublé.
    Voici donc pour la génèse de cette peinture sur toile, signée Grège et réalisée en 1991 (le peintre avait alors 53 ans).
    2 ans plus tard, un de mes clients et néanmoins ami, baguenaudant à Honfleur, s’en vint saluer Grège à l’heure de l’apéritif (y a des hasards impromptus dans la vie…)
    d’une bouteille à l’autre, l’apéro dura jusqu’à la nuit tombée (et la nuit tombe assez tard au mois d’août…)
    allez savoir pourquoi, la conversation porta tant et tant sur ce tableau, qu’il fut vendu à la nuit tombée, dédicacé par Robert Grège à son revers.
    Mais le plus drôle est à venir !
    parce que, quand même, imaginez la tête de sa femme le lendemain… c’est genre le mari parti acheter du pain pour le soir, qui rentre à l’aube dans des effluves parfumées tandis que madame dort… et au réveil le lendemain, elle n’est plus seule à la maison, elle a de la compagnie ! et quelle compagnie…
    à bientôt,
    le père yves

           

    402 vues au total, 1 vues aujourd'hui

      

    Listing ID: 2505a13409168901

    Report problem

    Processing your request, Please wait....

    Sponsored Links

    15,00 €

    repos d’été par CRIPPS

    façon le bon coin – hauteur = 34,8 cm ; largeur = 25 cm ; épaisseur = 2 cm façon le père yves : cette peinture sur […]

    25 mai 2018

    1194 vues au total, 0 vues aujourd'hui

    10,00 €

    Pépère au journal

    façon le bon coin – hauteur = 26,5 cm ; largeur = 11 cm ; profondeur = 7 cm façon le père yves : et […]

    25 juin 2018

    480 vues au total, 0 vues aujourd'hui

    45,00 €

    petit port de pêche, par Paquet

    façon le bon coin – hauteur = 35 cm ;longueur = 56,8 cm ; épaisseur = 2,5 cm façon le père yves : cette peinture […]

    14 décembre 2018

    676 vues au total, 0 vues aujourd'hui

    Ajouter un commentaire

    2.000 annonces rien que pour vous !

    ça y est, le cap des 2.000 annonces est franchi ! HEU-REUX !

    l’actu de la semaine

    ce vendredi 26, l'atelier vous accueille de 11h à 16h

    le Père Yves ? simple comme un coup d’fil…

    venir à l'atelier ? rien de plus simple ! un coup de fil, un rendez-vous, et en route pour la caverne d'ali baba ! si c'était ça le bonheur ?

    Le Père Yves


    14130 LE TORQUESNE
    • N° de tel 06.16.925.154
    • N° Siren : 434143517

    Les tout p’tits prix, c’est par ici…

    plein de trésors que vous pouvez ramener chez vous pour un euro...

    Les tout p'tits prix c'est par ici...

    chaque jour de saines lectures !

    chaque jour, la vie du saint du jour, entièrement vraie, mais juste un peu revisitée par le Père Yves !

    en avant la musique !

    et même que vous pouvez écouter de la musique tout en lisant l'annonce !