Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

1,00 €

Comment écrire une annonce

statuette femme résine détailstatuette femme résine facestatuette femme résine coté droitstatuette femme résine dosstatuette femme résine coté gauche

Détails de l'article:

  • Expiration : 195 jours, 2 heures

Envoyer à un ami par email

← Précédent
  • Article trié par: on 31 mars 2019

    Description de l’objet:

    façon le bon coin – hauteur = 19 cm ; largeur = 10,5 cm ; profondeur = 7,5 cm


    façon le père yves :

    POUR LIRE CETTE ANNONCE, FAUT AVOIR

    BEAUCOUP DE TEMPS LIBRE.

    VOUS VOICI PREVENUS !


    Mise à jour d’août 2019 : son bras droit est cassé ! et elle a vraiment pas d’bol, c’était celui qui tenait le plat de poissons… y vont tous crever d’faim à présent…


    Souvent, on me demande : mais comment vous faites pour rédiger vos annonces ?” et je sens bien l’envie qui brille dans les yeux de mes interlocuteurs, ainsi que le trouble que génère chez eux (chez elles) cette question obsédante s’il en est…

    bien sûr, je pourrais m’en tirer par une pirouette et répondre que ce talent provient du seul fait que je sois un pur génie, mais, même si c’est vrai, ce ne serait pas très gentil quand même…
    or, comme vous le savez déjà, le Père Yves appartient aux gens bons !
    alors, pour Pâques, je vais faire oeuvre de pédagogie et n’importe quel objet pourra faire l’affaire.
    enfin, c’est une façon de parler, vous savez bien que chez moi, on ne trouve pas “n’importe quoi” ! ça serait trop simple… non, ici, dans les boxes du père yves, ce n’est pas n’importe quoi !
    Ce sont des vestiges des temps enfouis, que le Père Yves, via ses fouilles méthodiques, a réussi à récupérer, dans des conditions auprès desquelles les cascades de Bébel n’étaient qu’une aimable plaisanterie de café du commerce…
    Ce sont des souvenirs de greniers aux malles bien remplies, elles mêmes protégées par des toiles d’araignées de plusieurs générations…
    Mais ce sont aussi des traces de vie, des façons de faire et des façons d’être qui, pour désuètes qu’elles puissent paraître, apaisent le coeur de celles et ceux qui les retrouvent… Car, osons le dire, le Père Yves, ses trésors et ses annonces, ont des vertus thérapeutiques ! Et il est tout simplement déplorable que, comme tous les créateurs géniaux, ses apports ne soient pas encore  reconnus par la Sécurité Sociale…
    Donc, OUI JE VAIS REPONDRE A CETTE QUESTION MILLE FOIS ENTENDUE, car le Père Yves a le souci du bien être de ses lecteurs.
    Et d’ailleurs, pour celles et ceux d’entre vous qui commencent à perdre la boule, je répète la question à laquelle je vais répondre :
    mais comment vous faites pour rédiger vos annonces ?
    ========================
    préambule important :
    une fois que vous avez envisagé de créer une annonce, laissez vous porter par votre fièvre créatrice, et ne vous arrêtez pas aux avis de votre entourage, qui sournoisement vous dirait :
    • “qu’est ce que c’est que cette horreur ?”
    • “tu prépares le festival d’Avoriaz ?”
    • “tu ne vas quand même pas vendre CA ?”
    • “ça brûle, au moins ?”
    • “tu prends bien tes antidépresseurs en ce moment, mon amour ?”)
    NE LES ECOUTEZ SOUS AUCUN PRETEXTE.
    Puisqu’une personne, quelque part dans le monde, a acheté cet objet une fois, il est probable qu’une autre personne aura envie de se la procurer.
    Donc, on fonce, on fera une annonce pour cette statuette.
    Et là, avant l’exemple, je vous donne un contre-exemple.
    c’est le gus qui se dit que puisqu’il a mis son objet dans la rubrique déco et dans la sous rubrique statuette, ce n’est pas la peine de répéter ça. et son annonce devient :
    “dimensions 19 x 10,5 x 7,5”
    puisque le reste était mis dans le formulaire…
    ============================
    maintenant qu’on a vu le contre exemple, passons à mes “bonnes” pratiques.
    de toute façon, une annonce, c’est comme la recherche d’emploi, de logement ou d’âme soeur : l’objectif, c’est pas la signature du contrat, c’est de rencontrer celui ou celle qui sera intéressé (e).
    donc, faut lui donner envie.
    mais là, il est inutile de prendre votre douche en vous savonnant dans les moindres recoins d’habitude inexplorés… pareil, vous parfumer ne fera pas mieux vendre votre objet…
    non, avant de commencer à écrire, faut prendre les photos. mais pas dans la logique des pièces d’identité, vous savez, ces formulaires où on nous demande d’avoir des têtes de sortants de prison… non, là, faut d’la joie, de la bonne humeur ! et plusieurs (soyez pas radins, y a plus besoin de les faire développer, ça vous coûte rien).
    une photo par côté, et une autre en prime, on verra ce qu’on en fera.
    par contre, vaut mieux mettre l’objet tout seul, que sa mise en valeur ne soit pas gênée par un voisin inopportun (genre un livre sur la chasse à coté d’un objet écolo)
    ça y est, les photos sont prêtes ?
    alors, on va commencer.
    par la photo de face, c’est quand même ce qui intéresse le plus les clients dans une statuette (dans un frigo aussi d’ailleurs ! comme toute règle, y a des exceptions, notamment dans les relations hommes femmes, j’en connais – si, si, j’ai les noms, qui commencent par regarder attentivement l’envers avant de passer à l’endroit…)
    là, c’est simple, vous décrivez ce que vous voyez.
    ça peut donner “vieille femme avec un panier plein de poissons”
    c’est un début.

    c’est déjà mieux que juste les dimensions, mais ça fait pas rêver non plus. donc, à partir de cette première approche, creusez vous un peu la tête.

    • d’où vient elle ?
    • où va t elle ?
    • est elle habillée ?
    • comment ?
    là on arrive à un truc genre :
    de retour du marché, cette vieille femme aux vêtement chauds rapporte fièrement à sa famille une corbeille – qu’elle vient d’acheter à une gitane au marché – remplie de poissons. Tout en marchant, elle pense à la façon dont elle les accommodera…
    vous voyez la nuance ?
    maintenant que la façade est présentée, passons aux autres photos…
    commençons par le côté droit (ah oui, concernant la droite et la gauche, pour qu’il n’y ait pas d’erreur, je me mets à la place du personnage – arrêtez de rire – et j’identifie sa droite et sa gauche)
    alors, que dit la photo du côté droit ?
    oups…
    ben dis donc, c’est pas bandant tout ça…
    bon, allez, on y va…
    “son coté droit nous révèle le poids de toutes ces années au cours desquelles cette vieille femme a porté toute sa tribu sur les épaules.”
    ça jette, hein ?
    mais vous pouvez aussi vous permettre d’ajouter des options.
    • par exemple, une petite allusion grivoise est toujours appréciée des lecteurs : “sans parler du poids de son bonhomme la nuit…”
    • autre option : le contexte historique, genre tranche de vie du passé : “mais elle avance encore, pensant aux vies de sa mère et de sa grand mère encore avant, qui n’avaient pas la chance, elles, d’avoir un tablier pour les abriter du vent…”
    voyons la troisième photo à présent…
    là, faut faire attention, faut pas lasser le chaland.
    donc, il faut aiguiser son regard et trouver LE truc qui se trouve au dos et pas ailleurs.
    top chrono, je vous laisse chercher, je vais me fumer une clope…
    DING DONG ça y est je suis de retour !
    alors ?
    mais oui, bravo, vous avez trouvé : c’est le noeud du tablier !
    “Ce tablier si pratique serre bien la taille grâce au cordon qui se noue dans son dos”
    là encore, quelques options sont possibles
    • parler des enfants est toujours attendrissant… “Bien sûr, une fois à la maison, elle sait bien que ses sept enfants s’amuseront à défaire le noeud de son tablier, et il faudra encore faire semblant d’être surprise, ce qui les fait rire à gorge déployée…
    • à ce moment là, il me semble civique et citoyen de glisser des messages sanitaires et sociaux,du genre : “Ah, si elle avait pu leur ramener du poisson tous les jours, peut être que ces bouches contiendraient encore des dents…
    on arrive à présent à la 4ème photo.
    c’est à ce moment là que s’amorce la décrue de l’annonce, en apportant les informations qui restent en suspens
    • la matière de l’objet et son origine, en étant rigoureusement précis, ça rassure toujours !  “cette statuette atypique est en résine véritable, joliment moulé à la machine dans une vague manufacture esclavagiste située en Orient
    • les dimensions : “les dimensions sont les suivantes : hauteur = 19 cm, largeur = 10,5 cm, profondeur = 7,5 cm”
    et voilà le travail !

    résumons le résultat :

    “de retour du marché, cette vieille femme aux vêtement chauds rapporte fièrement à sa famille une corbeille – qu’elle vient d’acheter à une gitane au marché – remplie de poissons.
    Tout en marchant, elle pense à la façon dont elle les accommodera…
    Son coté droit nous révèle le poids de toutes ces années au cours desquelles cette vieille femme a porté toute sa tribu sur les épaules, sans parler du poids de son bonhomme la nuit…
    Mais elle avance encore, pensant aux vies de sa mère et de sa grand mère encore avant, qui n’avaient pas la chance, elles, d’avoir un tablier pour les abriter du vent… Ce tablier si pratique serre bien la taille grâce au cordon qui se noue dans son dos.
    Bien sûr, une fois à la maison, elle sait bien que les sept enfants s’amuseront à défaire le noeud de son tablier, et il faudra encore faire semblant d’être surprise, ce qui les fait rire à gorge déployée..
    Ah, si elle avait pu leur ramener du poisson tous les jours, peut être que ces bouches contiendraient encore des dents…
    Cette statuette atypique est en résine véritable, joliment moulé à la machine dans une vague manufacture esclavagiste située en Orient
    Les dimensions sont les suivantes :
    hauteur = 19 cm,
    largeur = 10,5 cm,
    profondeur = 7,5 cm”
    à bientôt,
    Le Père Yves

      

    509 vues au total, 1 vues aujourd'hui

      

    Listing ID: 5615abfe0af268b3

    Report problem

    Processing your request, Please wait....

    Sponsored Links

    5,00 €

    Vierge de Murillo – médaille sur support albatre

    façon le bon coin – hauteur = 8,7 cm ; largeur = 8,7 cm ; épaisseur = 1,3 cm façon le père yves : Bartolomé […]

    28 mai 2019

    1164 vues au total, 0 vues aujourd'hui

    5,00 €

    Poisson Joufflu

    façon le bon coin – hauteur = 9 cm ; longueur = 19,5 cm ; largeur (au plus fort) = 8,3 cm façon le père […]

    25 juillet 2019

    306 vues au total, 0 vues aujourd'hui

    statuette hippopotame africain cendrier avion

    5,00 €

    Hippopotame – sculpture bois

    façon le bon coin – hauteur = 5,2 cm ; longueur = 13,2 cm ; largeur = 5,5 cm façon le père yves : ce […]

    5 juin 2019

    1085 vues au total, 1 vues aujourd'hui

    Ajouter un commentaire

    2.000 annonces rien que pour vous !

    ça y est, le cap des 2.000 annonces est franchi ! HEU-REUX !

    c’est quand qu’on peut v’nir ? suffit d’appeler !!!

    venir à l'atelier ? rien de plus simple ! un coup de fil, un rendez-vous, et en route pour la caverne d'ali baba ! si c'était ça le bonheur ?

    Le Père Yves


    14130 LE TORQUESNE
    • N° de tel 06.16.925.154
    • N° Siren : 434143517

    Les tout p’tits prix, c’est par ici…

    plein de trésors que vous pouvez ramener chez vous pour un euro...

    Les tout p'tits prix c'est par ici...

    chaque jour de saines lectures !

    chaque jour, la vie du saint du jour, entièrement vraie, mais juste un peu revisitée par le Père Yves !

    en avant la musique !

    et même que vous pouvez écouter de la musique tout en lisant l'annonce !