Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

À propos de eLpy

  • Membre depuis: 4 janvier 2015
  • Facebook

J'exerçais le vieux métier de Biffin. A la différence d'un brocanteur ou d'un antiquaire, qui achète pour revendre, je vidais intégralement des maisons, et ce qui me payait, c'est ce que j'y récupère (à partir du moment où c'est en état de vous intéresser, évidemment...)
Et comme l'espérance de vie s'allonge, les personnes âgées entrent en institution de plus en plus tard, à un âge où leurs propres enfants ont déjà tout ce qui leur faut, merci. Par contre, ils n'ont plus nécessairement la force qu'il faut pour vider entièrement une maison. Et la génération d'après, c'est plutôt ikéa et lingettes !
Du coup, c'est là que j'intervenais.
Cela vous explique que la plupart des meubles ont l'âge des capitaines, autant dire que la majorité des meubles date d'avant 1960, et parfois se glisse une exception...
Il n'y a pas que des meubles par ici, même si vous trouverez bien sûr chaises, tables, fauteuils, buffets, armoires et autres sellettes... Non, vous aurez vraiment le choix aussi dans la vaisselle, que ce soit les verres, les assiettes, les tasses, les carafes, les plats.
N'allez pas croire qu'il n'y a pas de bibelots : statuettes, vases, étains, cuivres vous attendent également par ici.
J'actualise tous les jours les annonces. A chaque fois, vous trouvez plusieurs photos ainsi que les dimensions, c'est quand même le minimum.
Vous avez juste à me signaler les annonces qui vous intéressent par mail à :
la.vie.elpy@gmail.com ou un coup de fil au
06 16 925 154
et je vous proposerai un rendez-vous pour vous recevoir à l'atelier !
c'est aussi simple que ça.

Désolé, aucune annonce n'a été trouvée.

← Précédent

pour venir à l’atelier…

    Notez le bien    12 décembre 2017

  • Vous aimez bien vous promener au milieu des vieilleries des temps enfouis ?

  • Vous n’aimez pas aller dans des boutiques où on vous pousse à l’achat ?

  • VENEZ chez le Père Yves, c’est un vide grenier toute l’année ! Et sous abri en plus…

2063 vues au total, 2 vues aujourd'hui

pour me contacter…

    Notez le bien    9 décembre 2017

VOUS POUVEZ POSTER DES MAILS A PARTIR DES ANNONCES qui vous intéressent !

mais vous pouvez aussi m’envoyer un mail directement à :

sanssouci.samedi.laurelli@gmail.com 

ou encore, me téléphoner au

06 16 925 154

bonne journée à toutes et tous,

le père yves

1142 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Billet d’humeur

    Notez le bien    26 novembre 2017

c’est bien connu, quand les gros maigrissent, les petits crèvent, et c’est ainsi que les métiers domestiques se raréfièrent.

voire…

car le vieillissement de la population, conjugué avec la politique d’économies dans les structures à domicile, favorise le concept de “vieillissement à domicile”

et c’est là qu’on observe le retour des métiers domestiques !

seulement voilà, si toutes les personnes âgées peuvent en avoir besoin, leurs ressources ne le permettent pas forcément…

fin 2016, 433.000 personnes devaient leurs ressources au minimum vieillesse, et 1.000.000 de retraités vivaient en dessous du seuil de pauvreté.

pour ceux ci, les services ne sont accessibles que s’ils sont portés par une politique publique, tant il est vrai que l’entreprise capitaliste transfère à l’Etat les dépenses qui ne lui sont pas profitables à court terme.

c’est ainsi que, fin 2016, le secteur non marchand donnait du travail via les contrats aidés à 390.000 personnes

au même moment, 1.170.000 contrats aidés étaient accordés à des entreprises privées du secteur marchand.

or, et c’est même le Sénat qui le reconnaît, l’effet d’aubaine en matière de contrats aidés (Un effet d’aubaine se produit lorsqu’une mesure d’aide profite à un bénéficiaire qui, sans aide, aurait pris la même décision. ) se produit principalement dans les mesures prises en faveur de l’emploi marchand.

pour ceux ceux que ça intéresse, voici la source du Sénat :https://www.senat.fr/rap/r06-255/r06-25535.html

il est donc absurde, incohérent et injuste de supprimer les contrats aidés en direction du tissu associatif.

mieux vaut arrêter de subventionner les groupes inscrits au CAC 40 !

860 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Au fil du temps qui passe…

    Notez le bien    24 novembre 2017

Le père Taylor n’a rien inventé avec sa division du travail : aristocrates, châtelains et autres hobereaux de villages avaient déjà pensé à tout en organisant leur domesticité.

(sur ce point, merci à nos amis Canadiens, dont vous trouverez l’article complet sur  : http://ici.radio-canada.ca/emissions/downton_abbey/saison1/document.asp?idDoc=267057 )

Le majordome orchestrait les tâches de tous les domestiques masculins et veillait au bon fonctionnement de la maison. La cave à vin n’avait pas de secret pour lui, et c’était d’ailleurs son privilège que d’ouvrir quelques-unes des meilleures bouteilles.

L’intendante distribuait les tâches d’entretien au personnel féminin de la maison. Les dépenses quotidiennes et les achats pour la cuisine étaient sous sa responsabilité.

La cuisinière règnait sur la cuisine comme un général sur son armée. C’est elle qui veillait à la confection des repas, et ce, tant pour les maîtres que pour les valets.

Si le valet de chambre partageait l’intimité de ses maîtres en les aidant à la toilette et à l’habillement, le valet de pied était l’homme à tout faire de la maison, tandis que le valet de ferme était le manoeuvre extérieur.

Pendant du valet de chambre, la femme de chambre s’occupait de la garde-robe des dames de la maison mais aussi de les coiffer et les vêtir pour toutes les occasions, petites et grandes.

Les bonnes (car on trouvait plus d’une catégorie à ce poste) : celle qui s’occupe du ménage de la demeure, celle qui entretient les chambres et salles de bain, celle qui s’occupe de la couture et du petit ménage et celle qui est affectée aux gros travaux tels que la lessive, les pots de chambre à vider et le lavage des vitres.

La fille de cuisine était au service de la cuisinière.

Et n’oublions pas le chauffeur, chargé de véhiculer les maîtres, mais doit aussi s’occuper des chevaux et faire quelques petits travaux de réparation dans la maison.

N’allez pas le confondre avec le charretier, celui qui conduit carrioles et charrettes, et dont le vocabulaire diversifié a laissé son souvenir dans le dictionnaire… (vous remarquerez que le Biffin n’est pas dans cette liste ; n’en soyez pas surpris, car le Biffin, dont le vocabulaire se rapproche du charretier, était trop indépendant de caractère pour s’intégrer dans cette communauté là…)

Seulement voilà : leurs “maîtres” eurent des destinées contrariées…

Ceux qui avaient échappé à la Révolution Française furent rattrapés par l’impôt sur le revenu en 1914 (la guerre se chargeant ensuite de détruire leurs propriétés), et ceux qui tenaient encore debout durent accorder protection sociale et congés payés  à leur domesticité à partir de 1936 (la guerre se chargeant ensuite de finir de les mettre à genoux) .

Comprenons nous bien : mon propos n’est pas de faire pleurer dans le chaumières sur la disparition des roitelets de villages…

Seulement, quand les gros maigrissent, les petits crèvent, et c’est ainsi que les métiers domestiques se raréfient.

voire…

car le vieillissement de la population, conjugué avec la politique d’économies dans les structures à domicile, favorise le concept de “vieillissement à domicile”

et c’est là qu’on observe le retour des métiers domestiques !

seulement voilà, si toutes les personnes âgées peuvent en avoir besoin, leurs ressources ne le permettent pas forcément…

fin 2016, 433.000 personnes devaient leurs ressources au minimum vieillesse, et 1.000.000 de retraités vivaient en dessous du seuil de pauvreté.

pour ceux ci, les services ne sont accessibles que s’ils sont portés par une politique publique, tant il est vrai que l’entreprise capitaliste transfère à l’Etat les dépenses qui ne lui sont pas profitables à court terme.

c’est ainsi que, fin 2016, le secteur non marchand donnait du travail via les contrats aidés à 390.000 personnes

au même moment, 1.170.000 contrats aidés étaient accordés à des entreprises privées du secteur marchand.

or, et c’est même le Sénat qui le reconnaît, l’effet d’aubaine en matière de contrats aidés (Un effet d’aubaine se produit lorsqu’une mesure d’aide profite à un bénéficiaire qui, sans aide, aurait pris la même décision. ) se produit principalement dans les mesures prises en faveur de l’emploi marchand.

pour ceux ceux que ça intéresse, voici la source du Sénat :https://www.senat.fr/rap/r06-255/r06-25535.html

P.S. : j’ai écrit ce texte il y a pile 2 ans. C’est bête, depuis, je n’ai rien eu besoin de changer…

814 vues au total, 0 vues aujourd'hui

les déballages du père yves

    Éphéméride    21 novembre 2017

dès qu’il fait beau, le Père Yves ne peut pas s’empêcher d’installer planches et tréteaux dans sa cour, et d’y présenter une partie de son butin…

et quand le temps à la grisaille, c’est même pas un problème puisque tout est accessible dans ses boxes (qui font plutôt l’effet d’une machine à remonter le temps quand on y rentre !) où vous serez à l’abri du vent et de la pluie (net avantage sur les vide greniers et autres foires à tout, parfois placés sous les signes de Ventôse et de Pluviôse réunis)

prochain déballage prévu JEUDI 23 novembre de 9H à MIDI

qu’on se le dise…

802 vues au total, 0 vues aujourd'hui

expression directe

    Notez le bien    8 novembre 2017

bien sûr, c’est le nom de l’émission créée depuis 1975 sur les chaînes de service public, mais c’est aussi votre rubrique sur ce site !

en bas de page de chaque annonce, vous trouvez la rubrique “ajouter un commentaire” : et bien, c’est pour vous !

parce que, quand même, ce serait trop injuste qu’il n’y ait que moi qui puisse délirer dans mes annonces (bon, faites gaffe au level quand même, les enfants nous lisent…)

716 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Stat is tic

    Notez le bien    7 novembre 2017

n’importe quelle école de commerce vous dira qu’il est important de bien connaître sa clientèle et ses habitudes.

pour eux, c’est assez vénal, ça permet de leur vendre plus de trucs.

ici, c’est plutôt par curiosité, pour permettre à tout un chacun de passer son oeil dans le trou de la serrure histoire de reluquer le voisin ou la voisine.

et puis, ça permet une vue d’ensemble que le contact individuel ne permet pas toujours.

allez, on y va !

déjà, la page facebook nous apprend que le Père Yves intéresse surtout les femmes (c’est ma wife qui  va être contente en lisant ça, c’est un coup à me retrouver avec des parfums plus répulsifs les uns que les autres en guise de cadeaux…)

mais ça ne s’arrête pas là !

si votre âge est équitablement réparti dans les différentes tranche d’âge…

on s’aperçoit quand même que plus d’un client sur 3 est… une femme âgée de 25 à 44 ans !

(alors là, quand ma népouse va lire ça, elle va se demander si ce sont encore les annonces du Père Yves ou si ça devient tournez manège, hi hi hi)

ajoutons que, pour les deux tiers, vous résidez dans le Pays d’Auge, et que vous utilisez majoritairement votre ordinateur pour vous connecter !

dans tous les cas, vous venez de plus en plus souvent lire les annonces du Père Yves…

et ça, je vous en remercie, parce que c’est une belle reconnaissance de mon travail. tout simplement…

et vous ne savez pas la meilleure ?

758 vues au total, 1 vues aujourd'hui

visites guidées avec Houzz !

    Notez le bien    13 octobre 2017

Le Père Yves à Le Torquesne, FR sur Houzz

1258 vues au total, 1 vues aujourd'hui

MODE D’EMPLOI DU SITE

    Notez le bien    1 juillet 2017

 que je vous explique un brin…

tout en haut, vous avez une barre horizontale avec Accueil, Catégories, Blog, Contactez-nous

quand vous cliquez sur Accueil, vous revenez à la première page, où se trouvent les annonces les plus récentes

si vous cliquez sur Catégories, vous avez toutes les catégories de rangement des annonces qui vous sont proposez (bien pratique quand on cherche à comparer des meubles entre eux)

si vous cliquez sur Contactez nous, c’est là que vous pouvez laisser des commentaires sur les innombrables qualités du Père Yves !

en dessous de la barre horizontale, se trouve une case où est marqué en italique :

Que cherchez-vous ?

là, pas besoin de connaitre le nom du meuble, vous écrivez ce que vous cherchez et vous n’oubliez pas de cliquer sur la loupe qui est dans un carré bleu au bout de la ligne. et zou les annonces les plus en rapport vous seront présentés ! magique, non ?

évidemment, à ce stade là, vous voyez les photos en petit et juste le début du texte, ça ne va pas suffire à votre curiosité, c’est sûr !

alors…

cliquez-sur la photo !

du coup, la totalité de l’annonce apparaît, ainsi que les photos, qui du coup sont plus grandes. on n’arrête pas le progrès !

et pour réserver les annonces ou poser des questions…

première solution, infaillible, m’envoyer un mail à :

sanssouci.samedi.laurelli@gmail.com 

vous pouvez même copier le lien de l’annonce qui vous intéresse et le coller dans le texte de votre mail !

seconde solution, qui dépend du navigateur que vous utilisez, une fois que vous avez cliqué sur la photo, à droite de l’annonce, vous avez une rubrique contact

l’annonce concernée se remplit automatiquement, et pour le reste, c’est à vous de bosser :

en premier, votre nom

en second, votre adresse mail

en troisième votre texte

c’est fait ? vous pouvez cliquer

évidemment, vous pouvez aussi me téléphoner au 06 16 925 154, mais là ça relève plutôt de la loterie, because si je suis en train de m’esbigner dans un grenier, vous allez converser avec mon répondeur…

à bientôt,

Le Père Yves

1599 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 87 de 87 1 85 86 87