Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

Chronique du pré-Empire – acte IV

    délires (petits, surréalisme ou poésie), Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    26 janvier 2019

Passons à présent aux Maires.

  • ces maires à qui on mène la vie dure depuis plus d’un quinquennat (en réduisant leur dotation de fonctionnement et en leur faisant porter tous les péchés de la terre),
  • ces mêmes maires qu’on appelle à la rescousse quand le gouvernement comprend – enfin, mais pour combien de temps ? – que le vrai pouvoir est sur le terrain et pas dans les hautes sphères des salons mondains
  • ces maires qu’on aimerait voir disparaître en les fusionnant dans de nouvelles agglomérations aux noms plus crétins que les autres, parce que 36.000 maires dans un pays de plus de 60.000.000 d’habitants, ce ne serait pas raisonnable
  • et bien ces maires constituent le phare, le repère de notre vie politique nationale depuis 900 ans…

Savez vous qu’ils existent depuis le XIIème siècle ? C’était celui qui administrait le village pour le compte du Seigneur… Les choses ont elles changé depuis ? c’est ce que nous allons voir ensemble…

Pendant les 10 années qui suivent la révolution Française, ils sont élus par les citoyens dont l’impôt correspond au moins à 3 jours de travail pour la commune.

Puis, jusqu’en 1848, le maire reste, mais il est à présent nommé par le Préfet.

Il faudra attendre la seconde République pour que les maires soient enfin élus – euh, pour les communes de moins de 6.000 habitants, car au dessus, c’est toujours le Préfet qui nomme !

Ce taquet sera rabaissé à 3.000 habitants sous le second Empire. Il sera relevé à 20.000 habitants de 1871 à 1884.

et en fait, le système que nous connaissons encore actuellement naîtra en 1884, la durée du mandat étant fixée à 6 ans depuis 1929.

il y aura bien sûr l’épisode de Vichy qui, ça ne surprendra personne, reviendra au système du second Empire, avec un taquet encore plus bas : 2.000 habitants !

Donc, bien sûr, on peut parler de rationaliser tout. Mais dans rationnel, il y a ration, alors que dans raisonnable, il y a raison.

  • est il raisonnable que les communautés de communes soient dirigées par des présidents qui ne sont pas élus au suffrage universel direct, ce qui ouvre un boulevard à des tripatouillages sur fond d’accès au tout à l’égout, dont les effluves n’ont rien d’iodé ?
  • est il raisonnable que de plus en plus de citoyens soient amenés à ne confier leurs soucis qu’à des élus qui auront été dépourvus de tout pouvoir pour devenir les concierges d’une pseudo République ?

Tout comme il vaut mieux perdre l’Assemblée Nationale que le Sénat, il me semble qu’il vaut mieux renoncer aux Communautés de Communes qu’aux Maires !

42 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Langues de bois

    délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    17 janvier 2019

"Oh, les gars, visez les nouveaux,
dans l'genre m'as-tu-vu, ça s'pose là ! 
Fiers en plus ...  les chaises tournent le dos...
- quant au vieux, il bichonne leurs bois !
- avec ses quatre jambes de bois,
sa table a du faire la guerre...
- la boite noire, écoute sa voix
à la mère gramophone !
- au moins, l'autre parlait pas
à grand père téléphone !
- dis, tu manques pas d'air, tic et tac...
- cher canapé, jamais ne sonne...
- c'est de la rigolade en vrac ; 
je dois porter les autochtones,
les découvertes brocantesques,
la petite chienne au nom grotesque
qui mêle pipi et tapis..."
"Si l'invalide aux jambes de bois
peut se permettre...
- mais faites, faites !
- ce qu'on en disait...
- c'était charabia...
- j'entends... dites, c'est chaque jour, la fête ?
toute la journée, cette folle musique ?
- ça, ça fait partie des manies
de l'homme à la pipe...
- c'est un hystérique ?
- non, quand même ! lorsqu'il est absent
on peut se reposer...
- et parler calmement...
- d'ailleurs, faudra nous raconter
les moments forts de votre passé..."

Mulhouse, septembre 1994

51 vues au total, 0 vues aujourd'hui

bruits d’chez moi

    délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    12 janvier 2019

"En quels temps viviez-vous ?
votre cuir a l'air doux...
- tout le monde me caresse
- où étiez-vous avant
d'arriver chez l'normand ?
- c'était chez une princesse...
"Voyez l'opération :
on m'a mis une cheville
ah, quel supplice cette vrille !
- Remarquez, le patron
a l'air un peu barjo...
j'accueillais des linges fins
me v'là pleine de bouquins !
- il m'a étrillé hier
avec sa laine de fer
ça fait bien mais ça gratte
entre les omoplates
- et moi chevet tantôt,
j'ai télé sur mon dos...
"Attention le voilà !
- on r'connaît bien son pas
- pour sûr ce drôle de type
vient pour fumer sa pipe...
- il va mettre jazz radio
qui veut danser l'tango ?
- moi, j'aime bien son tabac...

Mulhouse, septembre 1994

52 vues au total, 1 vues aujourd'hui

rue des Vergers

    délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    11 janvier 2019

ici coulent les heures

les jours les mois les ans

le siècle et tout le temps

passé pour mon bonheur

derrière un vieux bureau

costaud mais pas très beau

l’homme passe ses journées

dans une pièce enfumée

à force de volutes

ici c’est brut de brut

enchevêtrement

de riens, de bibelots,

portraits et vieux tableaux

qui ont plu à des gens…

y avait pas internet

le charbon c’était chouette,

l’éclairage au néon

une vraie révolution !

chacun son lit la nuit

et plein de nouveaux-nés

même pas besoin d’meetic

au village d’à côté…

Mulhouse, août 1994

53 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Au jour de sainte Gudule…

    délires (petits, surréalisme ou poésie), Éphéméride    8 janvier 2019

Au jour de sainte Gudule,

le jour croît mais le froid ne recule.

et oui, à partir de maintenant, les jours vont rallonger, et vous allez pouvoir vous cailler les miches quelques minutes de plus par jour.

c’est pas de la bonne nouvelle, ça ?

dans le même genre, et à dire très vite :

c’est quand le désir croît que l’effet se recule.

320 vues au total, 0 vues aujourd'hui

LA BONNE ANNEE

    délires (grands, comme le ara qui rit !), délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    1 janvier 2019

Je vous souhaite plein de bonnes et belles choses pour cette nouvelle année, à commencer par la santé bien sûr…

Mais, même si la santé c’est pas votre point fort, je vous souhaite sincèrement de réussir à entrevoir les petits coins de ciel bleu qui se font si rares parfois, à apprécier la chaleur humaine (qui, en Normandie, est une intéressante valeur alternative aux rayons du soleil), et surtout – c’est peut être là le principal– je vous souhaite de garder votre âme d’enfant dans les regards que vous porterez sur les choses et les gens.

L’âme d’enfant, moi, c’est le seul truc qui me permette de supporter la vie adulte et, comme c’est pas un truc qui se vend, c’est accessible à tout le monde sans que les puissants y puissent quoi que ce soit !

Ah bien sûr, vous entendrez des gens qui diront de votre âme d’enfant “il est spécial, quand même…”

Et ça, c’est top de chez top !

je vous souhaite à tous et toutes, en 2019, d’être “un peu spéciaux” et “un peu spéciales” !!!

59 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Conteur

    délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    25 décembre 2018

conteur d’histoires

c’est ça mon truc

depuis longtemps…

avec tous ces personnages

que j’ai créés j’suis pas seul

dans ma tête

y en a qu’ont des vélos

dans leur tête

moi c’est des gens, des Jean gentils

des humains, meubles et objets

bien vivants s’il vous plaît !

mes humains ils sont tout vieux

mais comme quand ils étaient jeunes

tiens, y a Orane Demazis, 

Mia Farrow vers quarante ans…

seulement c’est pas elles c’est d’autres

étoiles de mes toiles…

elles me disent comment

c’était avant

parfois elles mentent

– elles “enjolivent”

pour le Père Yves –

et là les meubles…

les coincent !

les tiroirs s’ouvrent

les portes claquent

le papier gondole

les bougies fondent

et les chaises grincent !

les vrais matériaux, ça bruisse

le fer grince

le bois grogne

le verre chante

va faire musique avec plastique !

73 vues au total, 0 vues aujourd'hui

aut’chose ailleurs

    délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    22 décembre 2018

c’est un pays où les gens

n’ont pas d’argent

où ils troquent tout

selon besoins

la Bourse a tourné cours/t

Un coin d’jardin

contre un p’tit cake,

un bon feu d’bois

pour un coup d’rouge

y a une voiture

pour tout l’bourg

plus un camion

mais pas d’station

car on roule peu

pour être heureux

on reste ici

ceux qui écrivent

et ceux qui comptent

sont les scribes

de tous papiers

Les commerces ont des horaires

carrément à l’envers

quand il a calmé son besoin

le rideau descend à la main

si t’as besoin

j’suis au jardin

si t’as envie

viens dans ma vie…

Le Torquesne, 6 octobre 2018

67 vues au total, 0 vues aujourd'hui

fin d’carrière

    délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    17 décembre 2018

j'ai la peur du vide
vertige intégral
ni repère ni guide
un trou colossal

confronté au réel
pour la toute première fois
équilibriste chancelle
- chutera, chutera pas ?

en ont-elles
plomb dans l'aile
mes pirouettes
galipettes ?

conjuguer au présent ?
et parfois au futur ??
mon passé composé
était plus que parfait...

fini d'rire,
illusionniste !
gagne ton steak
dans ton siècle
et sois pas triste !
y a bien pire...

mon truc à moi
- accessoiriste
journaux, bagnoles -
c'était l'passé
recomposé
par scénariste

vieux cinéma
Schpountz de Pagnol
décors de films
musiques et hymnes

Touques, 10 octobre 2018

76 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Judicaël

    délires (petits, surréalisme ou poésie), Éphéméride    17 décembre 2018

17 décembre : saint Judicaël (ou Gaël, ou Giguel, Gicquel, ou Juzel, ils avaient tellement abusé du chouchen qu’ils ne savaient même plus son prénom…)

Judicaël fut Roi de Bretagne à partir de 632, et son passe temps, c’était de foutre sur la gueule aux Francs.

On s’amuse comme on peut.

En 636, saint Eloi lui fit rencontrer le roi Dabogert (oui, celui qui a mis sa culotte à l’enver, et comme saint Eloi n’était pas mort, je vous laisse imaginer la suite…)

Tout ça aboutit à un traité de paix.

Deux ans plus tard, puisqu’il ne se battait plus, Judicaël ne vit plus du tout l’intérêt d’être roi, et devint moine, ce qu’il resta jusqu’à sa mort, vingt ans plus tard.

Un peu jusqu’au-boutiste, le garçon…

 

 

351 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Sainte Viviane

    délires (petits, surréalisme ou poésie), Éphéméride    2 décembre 2018

02 décembre : sainte Viviane

dans les années 350, on avait quand même de drôles de méthodes pour vérifier l’engagement chrétien…

figurez-vous que Viviane, pour vérifier si elle tiendrait le coup devant la tentation, fut enfermée dans une maison de prostitution, histoire de voir si elle saurait rester vierge et si sa foi resterait “inébranlable”.

faut dire que, comme plaisanterie de mauvais goût, c’était assez réussi…

seulement, la Viviane, elle réussit les deux épreuves.

vous pensez bien que l’empereur Julien, il n’apprécia pas du tout et, comme tous les mauvais joueurs, il changea la règle du jeu puisqu’il perdait !

c’est ainsi que Viviane fut attachée à une colonne, avant d’être fouettée avec des cordes garnies de plomb.

bon, ben, maintenant, il ne me reste qu’à vous souhaiter une bonne journée…

367 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Sainte Catherine Labouré

    délires (petits, surréalisme ou poésie), Éphéméride    28 novembre 2018

28 novembre : sainte Catherine Labouré (en un seul mot)

le grand paillard que je suis est écroulé de rire !

le 25 de ce mois, nous fêtions la sainte Catherine d’Alexandrie ; et la tradition populaire, c’est que les filles qui, à 25 ans, n’ont pas trouvé chaussure à leur pied (entre nous, c’est vraiment des godiches si elles n’ont pas compris que les mecs s’intéressent à autre chose que leurs pieds) deviennent des Catherinettes, ce qui constitue un premier avertissement avant d’être qualifiée durablement de vieille fille.

et 3 jours après, voilà qu’on nous propose sainte Catherine Labouré !

la bourrée, c’est osé quand même, on imagine tout de suite une succession pénienne représentant des kilomètres mis bout à bout (si j’ose dire)…

seulement, il n’en est rien.

préparez-vous mouchoirs.

Catherine était la huitième d’une famille de 10 enfants. quand elle a 9 ans, sa mère décède ; et à 12 ans, c’est à elle de tenir la maison familiale et commander aux serviteurs (c’étaient quand même pas des métayers miséreux, nous voici rassurés)

à 20 ans, son père souhaite la marier, mais elle refuse tout net.

du coup, son paternel l’envoie à Paris, où un des fils tient un estaminet jumelé à un commerce de vins. là, elle y découvre la misère ouvrière, Zola ne l’a pas mieux décrite dans Nana. et cela l’incite à rejoindre la congrégation de Saint Vincent de Paul, d’autant plus facilement qu’elle en a eu des visions…

quand elle a 24 ans, son père a compris que celle là, elle n’est pas casable, et donne donc son accord pour qu’elle entre dans les ordres.

et là, à plusieurs reprises, elle “rencontrera” la sainte Vierge.

sans que le Directeur de la Congrégation la croie, d’ailleurs…

333 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Edmond

    délires (petits, surréalisme ou poésie), Éphéméride, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    20 novembre 2018

20 novembre : saint Edmond

c’était le prénom de mon grand père ! Bonne fête Papé !

en ce qui vous intéresse (je pense bien que mes aïeuls vous laissent de marbre, ce qui est fréquent quand ils sont sous sépulture, mais c’est pas bien gentil de votre part quand même. surtout que mon grand père était un être pas ordinaire du tout…) Edmond régnait sur un petit royaume d’Angleterre, qui était régulièrement envahi par les Danois.

lors d’une de ces batailles, Edmond fut fait prisonnier, et les Danois lui demandèrent de renoncer à sa foi.

ce qui prouve, entre nous soit dit, qu’ils n’étaient pas bien renseignés sur le caractère des Edmond. ils m’auraient demandé, j’aurais pu les renseigner, seulement ils ont fait leur bêtise presque 1100 ans avant ma naissance, du coup j’ai pas pu leur dire.

comme il refusait leur injonction (et que celle ci n’avait rien de thérapeutique) ils se mirent à parsemer son corps de fléchettes.

mais ça ne le fit pas changer d’avis pour autant.

alors, ils le décapitèrent.

ben, c’est pas demain que j’inviterai des Danois à la maison…

298 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Tanguy

    délires (petits, surréalisme ou poésie), Éphéméride    19 novembre 2018

19 novembre : saint Tanguy

le gars Tanguy, il avait été envoyé à la Cour pour parfaire son éducation et apprendre les belles manières.

à son retour, sa belle mère lui apprend que le comportement de sa frangine est assez léger, et que ça déshonore la famille.

comme il avait vraiment bien appris les belles manières, Tanguy trouve sa soeurette et lui coupe la tête, la rirette, la rirette.

mais alors qu’il rentre à la maison, on frappe à la porte.

c’était sa soeur, tenant sa tête dans les mains, qui lui disait :

t’as oublié de me donner les derniers sacrements…

là, le Tanguy, il a sacrément eu les pétoches et est devenu moine !

373 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Saint Léon

    délires (petits, surréalisme ou poésie), Éphéméride    10 novembre 2018

10 novembre : saint Léon le Grand

en voici un digne de figurer dans le livre des records !

déjà, il fut pape pendant vingt ans, et c’était pas gagné d’avance entre 440 et 461.

mais surtout, pendant ce temps là, l’Empire Romain devait faire face aux attaques successives (mais là, je vous les ai classées par ordre alphabétique, pas par ordre d’arrivée sur scène) des Burgondes, des Francs (coucou c’est nous), des Huns, des Vandales et des Wisigoths…

et comme les politiques de l’époque n’étaient pas particulièrement couillus, c’est le Pape lui même qui alla négocier avec Attila !

352 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 1 de 31 2 3

Sponsored Links

  • Bienvenue sur ma planète

    par sur 1 janvier 2019 - 0 Commentaires

    “il vit sur une planète à part, le Père Yves…” et oui ! mais en plus, c’est une planète particulière. prenez la terre : plus il y a de monde dessus, plus elle se rabougrit et se met à chauffer. alors que, la planète écolonomique, elle respire la santé au fur et à mesure que […]

  • Un an déjà...

    par sur 19 mars 2019 - 0 Commentaires

    Juste avant le printemps, une journaliste a observé un drôle de clic sous un article paru sous un article de la page Ouest France. “Le Père Yves et ses trésors”, c’est quoi ce truc ? De lien en lien, elle est arrivée jusqu’à mon site et… mon numéro de téléphone Après un premier contact téléphonique, […]

  • "défèque news"

    par sur 15 février 2018 - 0 Commentaires

    AVERTISSEMENT de l’AUTEUR l’ensemble de ce site est truffé de fake-news (aussi appelées “fausses nouvelles” ou “rumeurs”) MAIS c’est juste pour rire ! donc, il est plus urgent que jamais de préciser à tous mes amis lecteurs que : “La rédaction de ces annonces relève du seul imaginaire de son auteur. Si les objets sont […]

  • Sainte Véronique ou Bérénice

    par sur 4 février 2019 - 0 Commentaires

    4 février : Sainte Véronique (ou Bérénice, c’est tout pareil) Alors qu’il marchait vers son calvaire en portant sa croix, Véronique essuya le visage du christ avec son torchon. Et voici toute l’origine du saint suaire du Christ, l’image de son visage en sueur étant restée inscrite dans le tissu. Ce qui revient à dire que […]

  • Saint Gabin de Rome

    par sur 19 février 2019 - 0 Commentaires

    19 février : saint Gabin Alors là, c’est à hurler de rire ! Gabin, c’était le frère du pape Caïus. Et comme ils avaient le sperme vaillant dans la famille, c’était également le père de sainte Suzanne. Du coup, on lui a fait un petit avantage, et quand il est mort, il  a été enterré […]

  • Sainte Adèle

    par sur 24 décembre 2018 - 0 Commentaires

    24 décembre : sainte Adèle Fille du Roi Dagobert II et grand mère de saint Grégoire, tu m’étonnes qu’ils lui aient trouvé une place dans le calendrier ! Car, si j’en crois le révérend André Bourvil, elle était plutôt agitée dans son jeune temps, comme en témoigne ce cantique : “Adèle ! ta maman t’appelle […]

2.000 annonces en ligne

ça y est, le cap des 2.000 annonces en même temps est franchi pour la seconde fois ! j'ai un Paul Pogba qui s'éveille en moi (mais c'est le côté chanteur...)

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !