Welcome, visitor!   S'inscrire   Connexion

Publier une annonce

Le radeau

    quel poème ce père yves !    29 avril 2018

gambadant de cage en cage

croisière, longs vols et… naufrage

enfin, enfin ! le radeau…

solitude sur mer calmée

finie la quotidienneté

enfin oublié ?

Mulhouse, mars 1995

 

90 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Printanier

    quel poème ce père yves !    28 avril 2018

V’là l’printemps…
paraît qu’c’est l’beau temps…
celui des amants rigolant…

V’là l’soleil !
jupes vermeils
merveilles en éveil

V’là les feuilles !
fini leur deuil…
on s’effeuille…

et les villes !
en contre-file
on s’faufile…

V’là l’printemps !
l’amour change pas tant ;
il prend tout son temps…

Mulhouse, mars 1995

97 vues au total, 1 vues aujourd'hui

coin de ciel

    quel poème ce père yves !    27 avril 2018

le pays des rêves bleus

on y accède peu

par moments fugaces

en dormant… un espace

de ciel bleu se dévoile…

et tombe la toile.

Je voudrais dormir,

profond, m’enfuir…

les hommes font peur,

les femmes brisent les coeurs

Mulhouse, mars 1995

110 vues au total, 0 vues aujourd'hui

On n’est jamais trop prudent…

    quel poème ce père yves !    25 avril 2018

Si jamais
la vie un jour s’échappe
si jamais
je passais à la trappe

sans avoir
revu ceux que j’aime
sans avoir
dit “au revoir” même…

Tout là haut
nuage solitaire
tout là haut
j’épierai la terre

Illzach, mars 1995

 

102 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Flashes

    quel poème ce père yves !    24 avril 2018

L’agent de police pleure :
il voudrait être aimé,
donner des petits beurres
plutôt que matraquer…

mais c’est la vie

L’agent à peau lisse pleure ;
elle voudrait des baisers
dans son bureau, des heures,
plutôt qu’administrer…

mais c’est la vie

L’âge, en deux mots lisses, pleure
il voudrait diminuer
garder d’hier ses peurs
plutôt que diriger…

mais c’est la vie

La jambe d’Alice pleure ;
elle voudrait se lever
oublier ces ronfleurs
qui gâchent ses soirées…

mais c’est la vie

Drôle de vie ! tout l’monde pleure,
ruminant son passé
en voyant la lueur
d’avenir diminuer…
mais c’est la vie

Peut être…
mais plus la mienne !

Wissembourg, mars 1995

 

106 vues au total, 0 vues aujourd'hui

ailleurs

    quel poème ce père yves !    23 avril 2018

Partir… loin de tout…

s’enfuir… à jamais…

Pays inconnus

j’envie vos reflets

qui sont dans ma tête

plus que sur vos mers

– mais les jours de fête

c’est pas l’oeil ouvert…

La Russie des Tsars,

l’égypte d’Isis,

les chevaux tartares,

l’Indochine des vices,

et Alger la Blanche

– nuit dans la casbah… –

et les bords de Manche,

quand le vent est froid…

Wissembourg, mars 1995

106 vues au total, 0 vues aujourd'hui

La Tremblade

    quel poème ce père yves !    22 avril 2018

Connais tu la côte sauvage ?

Une gigantesque plage…

sable à perte de dunes…

Et des vagues ! plus hautes chacune…

Si tu mets les pieds au bord,

de l’eau, croyant qu’elle dort,

sable fait tourbillon,

aux pieds une prison…

Et mon passé y ressemble…

Dès qu’il m’envahit je tremble

devant ces vagues au galop

suintant : “salaud… salaud…”

Wissembourg, mars 1995

98 vues au total, 0 vues aujourd'hui

silences d’amour

    quel poème ce père yves !    21 avril 2018

à force de ne jamais sortir

mots d’amour risquent le pire :

l’oubli…

faudrait en créer d’nouveaux

mais ils percutent sans écho

les dents…

lasse des silences répétés

elle s’en est allée aimer

un autre…

mots marmots sont enfermés

en cellule capitonnée :

cerveau.

à force de ne jamais sortir

mots d’amour risquent le pire :

l’oubli…

Le Havre, juin 1996

86 vues au total, 0 vues aujourd'hui

la nymphe

    quel poème ce père yves !    20 avril 2018

où es tu belle Coralie ?

joues tu à cache cache dans la nuit,

vêtue d’un tailleur turquoise,

drôle comme une ombre chinoise ?

perdras tu soulier de vair

sur chemin de mes chimères ?

laisseras tu glisser une bague,

zéphyr et or, par bravade ?

fuiras tu dans la forêt

emportant tous tes secrets

vers les igloos d’Alaska

au frais les rêves et sambas ?

Le Havre, juin 1996

 

76 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Solo désolé

    quel poème ce père yves !    19 avril 2018

“L’homme n’est pas fait pour vivre seul”

apparemment, la femme s’en fout…

l’absence fit de moi un filleul

du temps passé sans faire l’amour

à une complice qui sache les feuilles

qui sous mes doigts poussent, glissent et courent…

Le Havre, mai 1996

84 vues au total, 0 vues aujourd'hui

cheval blanc

    quel poème ce père yves !    18 avril 2018

dans piano bar
il y a… art,
alcools, passions,
putains, frissons…
tard dans le soir
– complètement noir –
joueur de piano
trouve son tempo…

il joue pour lui
se fout du bruit
fourchettes, assiettes,
strass et paillettes…
lui, dans sa nuit,
il s’engloutit
dans cette musique
qui le panique

Le Havre, mai 1996

114 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Parfait

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride, quel poème ce père yves !    18 avril 2018

18 avril : saint Parfait de Cordoue

c’est encore ma fête, tralalalalère, bonne fête à moa, tralala !

la suite va être beaucoup moins rigolote…

à Cordoue, Parfait avait pour mission de convertir les musulmans.

par une belle après-midi ensoleillée, Parfait croise deux jeunes musulmans, qui lui demandent la différence entre Jésus et Mahomet.

au début, il reste prudent, ça pue le piège ce truc.

seulement, les lascars, ils l’embobinent, expliquent que c’est pour leur progression intellectuelle qu’ils voudraient savoir les différences, et patati et patata.

du coup, Parfait, il se lâche et leur explique que, en fait Mahomet était juste un prophète et que le Sauveur, c’est Jésus.

on se boit un thé vert à la menthe, on se salue fort civilement et Parfait rentre tout content retrouver sa bonne et son plumard (successivement, évidemment, n’allez pas voir le mal partout non plus…)

seulement, quelques jours après, il est convoqué au tribunal pour ces propos.

et là, il persiste dans ses propos.

du coup, le voilà parti  batifoler en prison, d’où il ne sortira que pour être transpercé d’un coup d’épée.

l’histoire se passe en 850.

j’ai pas l’impression que l’immigration en soit la cause…

426 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Dring

    quel poème ce père yves !    17 avril 2018

un coup d’sonnette c’est très “méchant”

quand du passé vit le présent…

l’impossible retour prend vie.

c’est anxieux qu’on va à la porte…

mais dès qu’on l’ouvre, tout s’évanouit…

zut alors, c’est juste un voisin…

le destin est très très coquin

Le Havre, mai 1996.

 

89 vues au total, 0 vues aujourd'hui

la vie d’en face

    quel poème ce père yves !    16 avril 2018

en face, la vraie vie
avec ses ennuis :
la course à l’argent
une fois tout payé
on peut s’amuser
mais pas très longtemps
arrive mois suivant…

ici, c’est pas pareil.
courir, c’est plus possible.
les trajets c’est radio,
scanner ou électro,
toubibs ou hôpitaux,
analyses et labos,
tout est passé au crible
jusqu’à votre sommeil…

alors, de la fenêtre,
on épie la vie… des autres…
et là, on se souvient…
du temps d’avant
– d’avant la peur –
fort, insouciant,
gourmand des heures
qui galopaient…
courir, travailler, séduire,
payer, bricoler, conduire,
rouler, chanter, faire l’amour,
aimer… au gré des beaux jours,
quand on veut puisqu’on peut…

Le Torquesne, mars 2018

93 vues au total, 0 vues aujourd'hui

art des clous

    quel poème ce père yves !    15 avril 2018

pour tapisser mes murs,

j’avais trouvé des clous

– des petits clous de fer –

et j’en ai mis partout !

comme un champ de ferrures…

et puis je suis allé

en brocante poussiéreuse

y trouver des tableaux

pour toutes ces pointes ferreuses

si tristes à regarder…

depuis sur mes cloisons

sur une couche de pique doigts

pendent des croûtes colorées

dont de fauchés bourgeois

faisaient leurs écussons !

Le Havre, mai 1996

 

93 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Page 1 de 51 2 3 5

Sponsored Links

  • c'est quand qu'il est là ???

    par sur 24 août 2018 - 0 Commentaires

    la prochaine permanence, c’est : le MARDI 22 OCTOBRE  de 10H  à 16H    

  • Bienvenue chez le Père Yves !

    par sur 23 décembre 2017 - 0 Commentaires

    N’oublions pas l’essentiel : je vous souhaite le bon jour ! *** Ici, ce n’est pas une brocante (un brocanteur, il achète ce qu’il va revendre ; personnellement, je n’achète rien.) C’est plutôt un joyeux bric à brac (certains disent un bazar, d’autres un capharnaüm, mais ceux là sont des médisants, hi hi hi). Vous […]

  • Saint Laurent

    par sur 10 août 2018 - 0 Commentaires

    10 août : saint Laurent de Rome. lui, il adorait l’humour grinçant. pensez un peu, comme il était trésorier du Pape, il fut soumis à la question pour savoir quels étaient les trésors de l’Eglise. et lui, il fait réunir au même endroit tout ce que Rome comptait de borgnes, boîteux, infirmes et aveugles. quand […]

  • Sainte Lydie

    par sur 3 août 2018 - 0 Commentaires

    03 août : sainte Lydie. on fait dans le commerce, ces jours… Lydie, son truc, c’étaient les tissus. Quant saint Paul a débarqué, elle lui a proposé de coucher chez elle, alors qu’elle était juive c’était gonflé à l’époque. C’est un peu la sainte patronne des chambres d’hôtes… L’histoire ne dit pas si Paulo a couché […]

  • Saint Samson

    par sur 28 juillet 2018 - 0 Commentaires

    28 juillet : saint Samson. Elève de saint Patrick (il était allé en Irlande apprendre ses méthodes),  Samson en est revenu avec la hargne du représentant arriviste ! après avoir évangélisé la Bretagne, il a poursuivi sa mission jusque sur les bords de la Seine. il y a d’ailleurs, entre Honfleur et Pont Audemer, le […]

  • Saint Jean Bouche d'Or

    par sur 13 septembre 2018 - 0 Commentaires

    13 septembre : saint Jean Chrysostome et Chrysostome, ça veut dire Bouche d’or… attention à bien articuler, sinon saint Jean Bouche d’Or peut se transformer en singe en bouche d’or, ce qui pourrait sembler irrévérencieux… c’était le Patriarche de Constantinople et comme il ne voulait pas obéir à l’Empire, il fut destitué. mais ce qu’on […]

  • Sainte Juliette

    par sur 30 juillet 2018 - 0 Commentaires

    30 juillet : sainte Juliette accrochez-vous au siège, ça va décoiffer ! Juliette, elle avait tellement de pognon qu’elle avait un homme d’affaires pour s’en occuper, un certain Bernard Madoff à ce qu’on m’a dit. Et évidemment, il la dépouilla complètement. Juliette, elle était bonne mais pas avec un grand C, donc elle fit un […]

2.000 annonces en ligne

ça y est, le cap des 2.000 annonces en même temps est franchi pour la seconde fois ! j'ai un Paul Pogba qui s'éveille en moi (mais c'est le côté chanteur...)

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !