Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

quand ?

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    il y a 20 heures

Où est-elle ?
que fait-elle aujourd'hui ?
seule est-elle ?
ou encore un mari ?
quand la verrai-je ?
je galéje ?
Train de l'avenir, 
quel quai s'il vous plaît ?
les wagons s'étirent...
comme elle au matin ?
quel sera son âge ?
temps qui passe m'effraie
marquant mon visage
de ses mille témoins...
Serons nous déjà
racornis, fadas ?
et me verra-telle
derrière son ombrelle ?
Ce s'ra pour demain...
bonheur ou chagrin...

Mulhouse, septembre 1994

207 vues au total, 3 vues aujourd'hui

la photo d’eLpy

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    5 janvier 2020

bagarre au Tréport

26 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Tarot

    délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    4 janvier 2020

Tarocartien ? P’tit-bouté ?
Cartatroisboutiste ? Taroté ?
Jeudexcuzlaïc ? Tarotiste ?
Gardeurdechien ? Pousse-petite ?

C’est comment qu’on doit dire
quand on tape le carton
de cartes sur-décorées
qui peuvent même dire l’av’nir
et s’en vont tout en long ?

Equemauville, septembre 2019

32 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Le point du jour

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    3 janvier 2020

Le point du jour, c’est ce moment
où la nuit part, tout doucement,
sans que couleurs du soleil
ne naissent et nous émerveillent…

c’est un moment très calme et doux
où tout semble dormir partout
noctambule ne peut qu’apprécier
le privilège d’être éveillé..

Parfois on aperçoit château
émergeant d’un brumeux halo…
ou, à perte de vue, des champs,
mais sans aucun homme dedans…

Les éveillés de ce moment
se cotoient fraternellement,
se parlent, échangent des sourires,
sans avoir besoin de rien dire…

Spectateurs d’un événement
sans V.I.P. et fréquent
mais que la vie et ses lubbies
leur avaient ôté de l’esprit…

Ils ont presque une vague idée,
imparfaite, embrouillée,
du matin du Commencement
de ce monde devenu grand…

La Rivière Saint Sauveur, juillet 1994.

225 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Comptine Bretonne

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    2 janvier 2020

Les bateaux batèlent
lundi au soleil
encordés l’un l’autre
pas loin de la côte
sans ponton, sans anneau
bateaux dansent sur l’eau
céans

Retour de Locmariaquer, septembre 2019

30 vues au total, 3 vues aujourd'hui

Bonne Année !

    délires (grands, comme le ara qui rit !), délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    1 janvier 2020

ça y est ! l’an 2 000 a vingt ans ! cette année, pour l’occasion, faut se creuser la tête un peu plus que d’habitude pour les voeux… Comme chantait Berthe Sylva,“on n’a pas tous les jours vingt ans…”

bonne année à l’an 2 000 !

traditionnellement, on se souhaite en début d’année la bonne santé et plein de bonnes choses… c’est pas que je souhaite bousculer les traditions, mais je vais essayer quand même de dépoussiérer tout ça (dépoussiérer, c’est pourtant pas trop dans mes habitudes)

non, cette année, je ne vous souhaite rien.
c’est trop prétentieux.
je suis pas le roi, quand même ! au nom de quels pouvoirs magiques je pourrais vous susurrer ce qui risque de vous arriver dans l’année ?
hein ?
et si je me plante ?
vous m’en voudriez et on pourrait être fâchés… insupportable ! non, les souhaits, c’est fini.
à la rigueur, quand vous éternuerez, je continuerai de vous dire “à vos souhaits”, mais c’est uniquement parce que c’est plus adapté que “crève charogne”.

à la place, je vais faire un rêve.
s’il vous plait, vous pouvez me le piquer ; si ça vous gave, rendez-vous une autre année, j’aurais peut être changé d’avis…
bon, silence, on tourne, je me place en lévitation et le rêve commence…
moteur !
nous sommes en 2019, le 31 décembre précisément.
tout le monde se fout de tout, en commençant par la planète, et chacun ne pense qu’à sa petite gueule. comme tous les ans depuis longtemps…
la météo déraille complètement, les migrants fuient de plus en plus leur misère, mais on s’en fout car l’Europe protège de tout.
l’actualité nationale est centrée sur les élections municipales, et tous les villages bruissent et cancanent à tire larigot.
de toute façon, ce soir, c’est réveillon, on oublie tout et on s’en fout plein la panse !
sauf que soudain…

flash spécial : les eaux montent en même temps sur toutes les côtes de France, les fleuves commencent à déborder, les pompiers ne savent plus où donner de la tête. on attend d’un moment à l’autre une déclaration du Premier Ministre ou du Président ou de quelqu’un dès qu’on aura pu en trouver un…

c’est pas très rigolo, hein, mon rêve ?
en fait, ça, c’était la version cauchemar.
pour le transformer en rêve, c’est simple :
commençons à changer nos habitudes, mais vite fait parce qu’il y a le feu à la baraque, comme disait un certain Chirac…
c’était en 2002.
le siècle avait 2 ans.

48 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Caresses’time

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    1 janvier 2020

Le temps des caresses
succède aux câlins
alors la tendresse
éclaire les matinées
elle se joue des corps
pour d’autres décors

Le temps des caresses
c’est aussi l’ivresse
l’emotion, le don
totale sensation
d’avoir réussi
le coeur de sa vie

Retour de Locmariaquer, septembre 2019

27 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Les parents de Marie-Louise

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    31 décembre 2019

Virée photographique
au pays des souv’nirs
locataires Normandiques
d’estuaire, est-ce à dire ?

Mitant du dix-neuvième
par le phylloxéra
gonflés comme un oedème
les miens immigrèrent là
C’est l’Empire, le deuxième,
qui fit d’poudre à canons
l’industrie d’la région
et ça d’mandait des bras…

Ils surveillaient les ceps,
ils inspectèrent les poudres
et les femmes savaient coudre,
accoucher sans forceps

Des quatre qui naissaient,
deux en dynamiterie
un dans la menuiserie
une commerçante en jouets
aux maisons côte à côte
nichées en haut la côte
sauf une, sur son échoppe,
vivant en studio top

Elle dormait dans la réserve
parmi les caisses de jouets
un balcon – Dieu le préserve !
du soleil lui donnait
C’était mon arrière-grand-mère
cette fleur-bleue qui fanait…

En grande guerre son mari
pratiqua la bigamie…
Seulement, y avait les enfants,
Paul et Jeanne qu’ils s’appelaient,
et sa soeur les élevait
quand elle pleura tant et tant…

Marie-Louise était gentille
sans se forcer, naturelle,
son fiancé roule-ta-bille
avait mis trois années
à r’monter des tranchées
pour arriver près d’elle…
Alors, ni aigrie ni triste
retour à l’expéditrice !
Vieille fille, là, ce fut son choix,
plein d’enfants sans accouchement

Et puis, y a Jeanne, sa p’tite Jeanne…
Comment f’rait-elle sans elle ?
Comme elle vol’rait sans ailes ?
Son coeur a déjà des pannes…
Marie-Louis va lui sourire
la mener vers l’av’nir,
elle et puis ses six enfants,
et après, tous les suivants…

Parmi eux, y a Yvele
c’est bien lui qu’elle aime le mieux
son dernier rayon d’soleil
pour elle au sourir pareil
à cent ans qu’à ses vingt ans…
Rire d’un siècle, c’est pas fréquent…

Trouville sur Mer, février 2019

25 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Evasion

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    30 décembre 2019

au pays de mon enfance
je voudrais retourner
le coeur rempli d’espérance
de bienveillance entouré
c’était pas l’paradis
déjà la maladie

mais on jouait à découvrir
et chanter et écrire et lire… lire…
le temps passait lent’ment
il partait, revenait,
les quatre saisons coloraient
nos paysages et les gens

des chevaux tiraient encore
des charrettes, vieux à leur bord,
juqu’au marché – pas super
qui se tenait en plein air
pour le linge ? lavandière
repassage ? une commère

des achats au quotidien
vieux papes, de l’eau dans du vin
les disques tournaient, comme la terre
mais plus vite, sacré mystère !

on a marché sur la lune
là, tout s’est accéléré,
et je passe pour une vieille lune
qui n’a pas su s’adapter…

Equemauville, avril 2019

31 vues au total, 1 vues aujourd'hui

La photo du dimanche

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    29 décembre 2019

les couleurs de Mers les Bains

31 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Carnaval Cérébral

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    28 décembre 2019

J’ai des gens
dans ma tête
déguisés pour une fête
en lutins à clochettes
riant
dansant
sur leurs têtes

Ils me disent
des bêtises
et mon sourire surprend
tous ces gens
qui n’sont pas
dans ma tête
mais voilà…
c’est pas un hall de gare
mon crâne

et même si c’est bizarre
les mânes
y bougent bien vivants
seul’ment
c’est comme pour les esprits
y a qu’avec moi qu’ils rient…

Lisieux, décembre 2019

33 vues au total, 2 vues aujourd'hui

Paroxysme

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    27 décembre 2019

ça tire en force
comme une entorse
mal à la ch’ville
qu’on nomme famille

pourtant avant
c’était beau temps
quand tous ces gens
fêtaient l’printemps

de ce qui fâchait
jamais on causait
ou alors dehors
genre “fous l’camp la mort”
hauts de hurlements
qui perçaient tympans

mais voilà depuis
parler on apprit
aérant placards
vidant les tiroirs
vinrent des histoires
poussiéreuses ou noires

étrange corps à corps
plus personne à bord

Trouville sur Mer, mars 2019

33 vues au total, 2 vues aujourd'hui

Et crac

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    26 décembre 2019

M’fais pas trop d’mal
ça sert à rien
même si tu râles
y a d’autres moyens
m’fais pas trop d’mal

à présent
les nuits sont si ternes
qu’un jour d’ennui s’rait sympa
et elles se suivent par dizaines
sans savoir où on va ;
nulle part ?

maint’nant qu’on vit côte à côte
on n’partage plus que du temps
l’automne c’est souvent qu’il flotte
le ciel pleure sur nous à présent ;
c’est quand Noël ?

les enfants ont grandi
t’es partie avec eux
ils le savent pas, tant pis,
et tu t’emmerdes à deux ;
c’est pas mieux…

les histoires d’amour
les vraies
ne finissent jamais
même si leurs toujours
sont dans deux studios

si tu veux aller trop loin
vas y seule, c’est pas mon choix
et quand tu f’ras demi-tour
p’t-êtr’ que j’s’rai au carrefour ;
qui sait ?

dès qu’on s’pose trop d’questions
s’réconcilier c’est coton
comme de la laine de mouton
nouée, collée, sentant pas bon ;
amer

faudrait que j’sois patient
encore plus
pourtant
ça m’use
et… crac !

Lisieux, novembre 2019

41 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Tableauter

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    25 décembre 2019

s’installer dans le paysage
d’un tout vieux tableau
et en avant le voyage
dans le temps, dans le beau
se raconter des histoires
– dont on est le héros –

sans uber, blablacar,
loin des blablas idiots
et somnoler doucement
avec un verre de vin
rouge au creux de la main
complice et confident

et visiter sa vie
en ajoutant des si
j’étais en ce temps là
dis, j’aurais fait quoi ?

Le Torquesne, septembre 2019

42 vues au total, 1 vues aujourd'hui

c’est Noël !

    écritures du Père Yves, Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    24 décembre 2019

Noël à pas cher,
et tout pour vous plaire !
achetez aujourd'hui,
payez à crédit...
manèges et flonflons,
vitrines et lampions...

Et les gens courent, courent, courent

Vive la quinzaine commerciale !

Jésus, de sa croix,
tourne un peu la tête...
Ouf, pas d'étiquette !
On ne l'achète pas...

Mulhouse, décembre 1994

269 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 1 de 251 2 3 25

Sponsored Links

  • Bonne Année !

    par sur 1 janvier 2020 - 0 Commentaires

    ça y est ! l’an 2 000 a vingt ans ! cette année, pour l’occasion, faut se creuser la tête un peu plus que d’habitude pour les voeux… Comme chantait Berthe Sylva,“on n’a pas tous les jours vingt ans…” traditionnellement, on se souhaite en début d’année la bonne santé et plein de bonnes choses… c’est […]

  • Sainte Adèle

    par sur 24 décembre 2019 - 0 Commentaires

    24 décembre : sainte Adèle Fille du Roi Dagobert II et grand mère de saint Grégoire, tu m’étonnes qu’ils lui aient trouvé une place dans le calendrier ! Car, si j’en crois le révérend André Bourvil, elle était plutôt agitée dans son jeune temps, comme en témoigne ce cantique : “Adèle ! ta maman t’appelle […]

  • Saint Emmanuel

    par sur 25 décembre 2019 - 0 Commentaires

    25 décembre : Saint Emmanuel (et même que c’est Noël !) Napoléon IV, il est en veine ces temps : jeudi dernier, c’était son anniversaire, et pas une semaine après, c’est sa fête et c’est Noël.  Emmanuel, ça signifie Dieu avec nous, rien de moins. vous pensez bien que des trucs pareils, ça perturbe dès l’enfance… D’ailleurs […]

  • Sainte Barbe

    par sur 4 décembre 2019 - 0 Commentaires

    4 décembre : sainte Barbe Au Liban, Barbe était profondément croyante. et quand son père voulut la marier, elle trouva que c’était vraiment une drôle d’idée puisqu’elle se sentait mariée à Dieu (c’est plus platonique et plus romantique que d’avoir un mec sur le dos en permanence) son père ne supporta pas cette hérésie et […]

  • Saint Martin

    par sur 11 novembre 2019 - 0 Commentaires

    11 novembre : saint Martin de Tours (et bien évidemment, anniversaire de l’armistice de la première guerre mondiale, mais même ce jour là on fêtait la saint Martin !) alors, aujourd’hui, prenez vos aises, because y a de la matière… l’histoire de Martin, vous la connaissez déjà bien sûr, mais bon… notre Martin est né […]

  • Saint Vincent

    par sur 22 janvier 2020 - 0 Commentaires

    22 janvier : saint Vincent, le patron des vignerons. C’est pas prouvé, mais ce serait pas surprenant qu’il ait été porté sur la bouteille… Pensez un peu : alors que le bourreau le torturait (et à l’époque, ils étaient plutôt d’un sadisme acharné)… Lui, il chantait, il riait et il lançait des vannes à son tortionnaire. Saint […]

1 200 annonces encore disponibles (c’est le grand débarras !)

ça y est, le cap des 2.000 annonces en même temps est franchi pour la seconde fois ! j'ai un Paul Pogba qui s'éveille en moi (mais c'est le côté chanteur...)

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !

Tags