Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

Lune air

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    18 février 2020

quand Armstrong marcha sur la terre
y s’passa des trucs sur la terre
ma mother fut à la mater
pour un fils resté dans la lune
qui ne poussa jamais son cri

la plaie béante à jamais
étouffée à même le berceau
se mua en lourd secret
d’où ne fuita pas un mot

tristesse intime fut enfermée
ainsi qu’en un profond trou
“il ne faut plus en parler”
c’était l’époque, me direz-vous…

Pont l’Evêque, janvier 2019

15 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Plaint coeur

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    15 février 2020

“peut-on préférer un parent ?”
sacrée foutue question mon grand…
c’est jamais fixe, c’est par moments
plus près… plus loin… avec le temps…

parce que sinon, les préférences,
c’est du poison à forte dose
sitôt qu’elles s’ancrent dans l’enfance
c’est pain béni pour la névrose !

chacun sa place et puis voilà
tant pis pour celui qui y est pas
on peut pas aimer tous les gens
mais ça fait mal quand t’es l’enfant
à qui on n’a même rien à dire
sauf pour l’utile et les souvenirs
… avec les autres…
les bons apôtres !

Honfleur, février 2014

246 vues au total, 0 vues aujourd'hui

si vite

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    12 février 2020

On ne t'a pas vu vieillir
juste un cancer t'envahir
t'amaigrissant te transformant
la roue tournait pendant ce temps
jusqu'à l'après-midi finale
saint Valentin ôtant ton mal
pour ton soulagement et ta paix...
Nous ? Orphelins à tout jamais...

Mulhouse, février 1995

299 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Hécatombe

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    8 février 2020

en c’moment les morts sont d’sortie
ça donne un hiver à glas glas
comme une grande période décès là
c’est l’humour noir qui m’tient en vie
et c’est déjà un résultat !
bien sûr ça choque, oui ça s’fait pas !

mais y a pas qu’ça…
ceux qui y vont pour leur publicité
ou par névrose, mortifères obsédés,
ou encore, une raison d’pas bosser…
j’aurais jamais pu être abbé :
j’les aurais tous virés !

c’est pas que j’sois indifférent
en voyant tous ces enterrements
mais j’pense déjà tant à la mort
qu’au fond elle fait partie d’mon corps…
tiens, pour moi, faudrait rien qu’des gens
qui m’ont connu, aimé, vraiment.
après l’cim’tière, un bon gueul’ton
comme on en fait à la maison…

sur l’parvis, mettez un panneau
afin d’prév’nir tous les badauds :
“si t’as jamais mangé chez lui
casse toi, t’as rien à faire ici !”

Equemauville, janvier 2020

27 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Eclairage

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    3 février 2020

Nuit de pleine lune
où danse le vent
et ma chacune
dort calmement
quand se déchaînent les éléments
rien ne la gêne elle va rêvant…

Equemauville, janvier 2020

43 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Bazème

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    24 janvier 2020

soixante ans bien tassés
que problèmes de santé
chaque jour t’ont rongée
et le cafard te prend…

pas d’enfant et pourtant
ribambelle de sales gosses
a sous ton parapluie
découvert Jacques TATI,
promenades en forêt
à la chasse au bouquet
fleurs sauvages et mûres,
chants d’oiseaux et murmures…

on rentrait tout crottés
sans se faire disputer
manger un pain d’épices
parfumé à l’anis
en écoutant Brassens,
Brel, Ferrat, Reggiani
tu nous appris les sens
et le sens de la vie

Bazème, je sais, c’est dur…
quelle foutue aventure !
j’ai hérité du mal
ça dézingue le moral
il fait peur le futur…
Allez, “Nec Mergitur” !
au fait encore merci
pour ces après-midi
on a vraiment bien ri
ça me sert aujourd’hui…

à Anne-Marie
Equemauville, décembre 2018

264 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Fabien & Saint Sébastien

    Éphéméride, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    20 janvier 2020

20 janvier : aujourd’hui, y a du rabe ! 2 saints pour le prix d’un.

Démarrons avec Saint Fabien, qui fut le 20ème Pape (ça fait déjà 2 papes canonisés en 20 jours, c’est le bon plan pour avoir son nom dans le calendrier) et qui mourut en martyr.

Continuons avec Saint Sébastien. Parce que, au cas où vous l’auriez oublié, le Sébastien de Belle et Sébastien, il porte ce prénom là parce que sa mère a accouché dans la montagne un 20 janvier.

Et voilà, ça évite bien des prises de tête avec le choix du prénom !

Vous laissez faire la nature et vous prenez le prénom du calendrier ce jour là.

Tiens, si j’avais fait comme ça, mes gosses, au lieu de se prénommer Mathilde, Emilie et Adrien, ils se seraient appelés Madeleine-Sophie, Blandine et Bertrand. Ma femme s’appellerait Didier, et moi Alphonse… C’est pas tout à fait pareil…

Bon, faudrait peut être quand même que je vous cause du saint du jour, surtout que c’est le prénom de mon beau-frère et il doit commencer à rouspéter en lisant l’éphéméride !

BONNE FETE MON SEBASTIEN ! BISOUS BISOUS

Sébastien, c’était un officier Romain. Un jour, l’armée s’est aperçue qu’il était chrétien.

Et à l’époque, c’était pas à la mode du tout. Les Romains lui ont demandé de préférer l’Empereur à Dieu.

Mais lui, avec des termes choisis, il les a envoyés péter.

[en même temps, ça ne m’étonne pas trop : le Sébastien est poli, mais il est têtu !]

Ça ne leur a pas trop plu, évidemment, mais les Romains, ils étaient assez facétieux.

Du coup, ils ont mis le Sébastien à poil, façon bizutage, avant de l’attacher à un arbre.

Qui n’a pas fait ça dans sa jeunesse ?

Seulement, là où ça a dérapé un brin, c’est qu’après, ils l’ont bastonné et lui ont tiré dessus.

Du coup, il en est mort.

Mais il a son nom dans le calendrier…

632 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Sainte Prisque & sainte Marguerite

    Éphéméride, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    18 janvier 2020

18 janvier : Sainte Prisque (ou Prisca ou Priscille)

Refusant d’adorer la statue d’Apollon (qui était pourtant beau mec) la fillette de treize ans fut emprisonnée.

Comme elle continuait, elle fut condamnée à servir de repas aux lions du cirque.

Sauf que, là, les lions arrivent, se couchent à ses pieds et commencent à ronronner. Forcément, les spectateurs crient au scandale et demandent le remboursement des places, autant vous dire que ça a plombé la saison artistique !

On ramène la gosse en taule. Et elle, elle s’obstine…

Même Apollon commençait à faire la gueule…

Elle est alors condamnée au bûcher. Mais là, les flammes tournent autour d’elle sans la brûler.

Du coup, ils l’ont décapitée.

Moi, à la place du Pape, je l’aurais nommée sainte patronne des magiciens !

sainte marguerite, statue sise en la chapelle notre dame de grâce, équemauville près de Honfleur (14), calvados, normandie, france

Sainte Marguerite de Hongrie.

Planquez les gosses, parce que, là, on va sombrer dans le masochisme…

Marguerite, ça fait printanier comme prénom, mais les dessous de Marguerite, si j’ose dire, c’est un brin moins affriolant…

A 19 ans, elle est entrée au couvent.

Etienne, son frangin qu’était Roi du patelin, lui envoyait des sous pour maintenir son standing. Et bien non, elle n’en voulait pas et filait tout aux pauvres.

Vous je sais pas, mais à l’école privée, quand j’étais gosse, les bonnes sœurs (et en particulier Sœur Dominique, que je prends ici un malin plaisir à balancer, chacun son tour la vieille !) nous apprenaient sans rire qu’il ne faut pas donner d’argent aux pauvres, parce que, comme ils n’en ont pas l’habitude d’en avoir, ils font n’importe quoi avec, et le plus souvent ils le boivent (euh, je parle de ça, c’était pas au moyen-âge, c’était dans les années 1970… heureusement que j’étais assez tôt réfractaire à la bêtise humaine !)

Non contente de ça, la Marguerite, elle passait son temps à se flageller avec des cordes, car elle voulait porter sur son corps les mêmes plaies que le Christ.

Alors, moi, je trouve quand même que sanctifier de tels comportements, c’est un peu douteux comme exemple pour la jeunesse…

M’enfin, je ne suis pas pape non plus, et y a peut-être des éléments qui m’échappent…

604 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Paulin

    Éphéméride, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    11 janvier 2020

11 janvier : aujourd’hui, place à Saint Paulin d’Aquilée.

Mon grand-père représentait la marque Akiléine après-guerre, mais ça n’a strictement aucun rapport. Par contre, si vous avez des problèmes de crevasses aux mains, je vous recommande la crème Vita-Citral TR, la plus efficace en la matière.

Saint Paulin (que la peinture mettait en joie. Il nous est rapporté que, chaque fois qu’il découvrait un tableau, ses amis disaient : «Qu’est-ce que tu ris, Paulin ! ») savait écrire en prose comme en vers.

Et ceci alors que Charlemagne n’avait pas encore inventé l’école.

Il fut le conseiller de Charlemagne en matière religieuse.

Et on n’a jamais réussi à savoir s’il était d’origine allemande ou italienne… Quand on vous dit que l’immigration ça a du bon !

735 vues au total, 1 vues aujourd'hui

rue Brûlée

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    9 janvier 2020

à Honfleur, rue Brûlée,
Tanie, la gaieté…

Une table demi lune
déployant aile brune
se couvrait d’une nappe
prémices des agapes
où trônait, bonhomme,
royale gelée de pommes…

En hauteur carillon
rythmait, ding et dong,
une sérénité
faite de simplicités

Remplir seau de charbon
sacrée expédition
d’où on rentrait fier
de gaver cuisinière
sur laquelle plats terreux
couvaient les flans aux oeufs…

L’électroménager
n’a jamais pu entrer
à quoi bon un frigo ?
le couloir n’est pas chaud
et le linge ? par ici
il est des laveries
l’évier pour la vaisselle
est le seul “essentiel”…

Une dame du voisinage
fait les courses et ses gages
s’augmentent d’apprentissage
des truffes au chocolat
qu’elle tente avec émoi…

dans ces deux pièces, la joie,
venue d’un autre âge,
rayonnait chaque fois
sur chacun des visages

Mulhouse, septembre 1994
en souvenir de Tanie et de madame Ménardy

271 vues au total, 0 vues aujourd'hui

le jour d’après

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    8 janvier 2020

Pas d'bagarre entre nous
pour trois francs et six sous...
Je vous entends fort bien
peut être pour bien moins...
le soir de l'enterrement
une meute de loups hurlants
cambriolait l'ancêtre
qui au frigo doit être...
moi j'prends tout c'qui peut faire
du fric !
moi je cherche où qu'il glisse
son fric ?
brouhaha, maléfices
qui piquent
pendant que vocifère
la clique
l'autre dans son coin
mine de rien
feuillette l'album
photo tome
faux totem
où sourient les mêmes
les voleurs
de souvenirs... laideur
prenez tout, pas grave,
pas la peine d'huissier
arrêtez papiers
moi tout ça, ça m'gave !
souvenirs n'ont d'ennemis
à part l'amnésie
am'nez y des fleurs
à vot' donateur...

La Rivière saint Sauveur, août 1994

216 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Raymond

    chansonnette (merci youtube), délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    7 janvier 2020

7 janvier : saint Raymond

déjà, charité bien ordonnée commence par soi-même, donc démarrons avec la famille en souhaitant bonne fête à Tonton Raymond (et même que, si sa santé le permet, j’irais bien en Alsace en février)

avec saint Raymond de Penafort, nous fêtons aujourd’hui les véliplanchistes !

Rigolez pas, c’est tout ce qu’il y a de plus vrai.

Figurez-vous que, le Raymond, il avait un contentieux avec le roi d’Aragon.

https://www.youtube.com/watch?v=K4Jkh5aAn-0

Pause culturelle :

Au pays da-ga d’Aragon

Il y avait tu gud’une fill’

Qui aimait les glac’s au citron

Et vanille …

Au pays de-gue de Castille

Il y avait te-gue d’un garçon

Qui vendait des glaces vanill’

Et citron.

Donc, y avait le roi d’Aragon qui voulait l’isoler sur l’île de Majorque.

Et ben Raymond, ni d’une, ni de deux, il a enlevé son manteau, l’a lancé sur l’eau et a rejoint le continent en flottant dessus.

Moi, mon tonton Raymond, il n’est pas véliplanchiste, mais il a tenu une teinturerie où il s’occupait des manteaux des autres pendant des années… je comprends mieux…

621 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Les parents de Marie-Louise

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    31 décembre 2019

Virée photographique
au pays des souv’nirs
locataires Normandiques
d’estuaire, est-ce à dire ?

Mitant du dix-neuvième
par le phylloxéra
gonflés comme un oedème
les miens immigrèrent là
C’est l’Empire, le deuxième,
qui fit d’poudre à canons
l’industrie d’la région
et ça d’mandait des bras…

Ils surveillaient les ceps,
ils inspectèrent les poudres
et les femmes savaient coudre,
accoucher sans forceps

Des quatre qui naissaient,
deux en dynamiterie
un dans la menuiserie
une commerçante en jouets
aux maisons côte à côte
nichées en haut la côte
sauf une, sur son échoppe,
vivant en studio top

Elle dormait dans la réserve
parmi les caisses de jouets
un balcon – Dieu le préserve !
du soleil lui donnait
C’était mon arrière-grand-mère
cette fleur-bleue qui fanait…

En grande guerre son mari
pratiqua la bigamie…
Seulement, y avait les enfants,
Paul et Jeanne qu’ils s’appelaient,
et sa soeur les élevait
quand elle pleura tant et tant…

Marie-Louise était gentille
sans se forcer, naturelle,
son fiancé roule-ta-bille
avait mis trois années
à r’monter des tranchées
pour arriver près d’elle…
Alors, ni aigrie ni triste
retour à l’expéditrice !
Vieille fille, là, ce fut son choix,
plein d’enfants sans accouchement

Et puis, y a Jeanne, sa p’tite Jeanne…
Comment f’rait-elle sans elle ?
Comme elle vol’rait sans ailes ?
Son coeur a déjà des pannes…
Marie-Louis va lui sourire
la mener vers l’av’nir,
elle et puis ses six enfants,
et après, tous les suivants…

Parmi eux, y a Yvele
c’est bien lui qu’elle aime le mieux
son dernier rayon d’soleil
pour elle au sourir pareil
à cent ans qu’à ses vingt ans…
Rire d’un siècle, c’est pas fréquent…

Trouville sur Mer, février 2019

46 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Evasion

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    30 décembre 2019

au pays de mon enfance
je voudrais retourner
le coeur rempli d’espérance
de bienveillance entouré
c’était pas l’paradis
déjà la maladie

mais on jouait à découvrir
et chanter et écrire et lire… lire…
le temps passait lent’ment
il partait, revenait,
les quatre saisons coloraient
nos paysages et les gens

des chevaux tiraient encore
des charrettes, vieux à leur bord,
juqu’au marché – pas super
qui se tenait en plein air
pour le linge ? lavandière
repassage ? une commère

des achats au quotidien
vieux papes, de l’eau dans du vin
les disques tournaient, comme la terre
mais plus vite, sacré mystère !

on a marché sur la lune
là, tout s’est accéléré,
et je passe pour une vieille lune
qui n’a pas su s’adapter…

Equemauville, avril 2019

53 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Conteur

    délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    19 décembre 2019

conteur d’histoires
c’est ça mon truc
depuis longtemps…

avec tous ces personnages
que j’ai créés
j’suis pas seul
dans ma tête

y en a qu’ont des vélos dans leur tête
moi c’est des gens, des Jean gentils
des humains, meubles et objets
bien vivants s’il vous plaît !

mes humains ils sont tout vieux
mais comme quand ils étaient jeunes
tiens, y a Orane Demazis, 
Mia Farrow vers quarante ans…

seulement c’est pas elles c’est d’autres étoiles
de mes toiles…
elles me disent comment
c’était avant
parfois elles mentent- elles “enjolivent”
pour le Père Yves –
et là les meubles…les coincent !

les tiroirs s’ouvrent
les portes claquent
papier gondole
les bougies fondent
et les chaises grincent !
les vrais matériaux, ça bruisse
le fer grince
le bois grogne
le verre chante

va faire musique
avec plastique !

314 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 1 de 81 2 3 8

Sponsored Links

  • Sainte Véronique ou Bérénice

    par sur 4 février 2020 - 0 Commentaires

    4 février : Sainte Véronique (ou Bérénice, c’est tout pareil) Alors qu’il marchait vers son calvaire en portant sa croix, Véronique essuya le visage du christ avec son torchon. Et voici toute l’origine du saint suaire du Christ, l’image de son visage en sueur étant restée inscrite dans le tissu. Ce qui revient à dire que […]

  • Saint Gabin de Rome

    par sur 19 février 2020 - 0 Commentaires

    19 février : saint Gabin Alors là, c’est à hurler de rire ! Gabin, c’était le frère du pape Caïus. Et comme ils avaient le sperme vaillant dans la famille, c’était également le père de sainte Suzanne. Du coup, on lui a fait un petit avantage, et quand il est mort, il  a été enterré […]

  • Sainte Adèle

    par sur 24 décembre 2019 - 0 Commentaires

    24 décembre : sainte Adèle Fille du Roi Dagobert II et grand mère de saint Grégoire, tu m’étonnes qu’ils lui aient trouvé une place dans le calendrier ! Car, si j’en crois le révérend André Bourvil, elle était plutôt agitée dans son jeune temps, comme en témoigne ce cantique : “Adèle ! ta maman t’appelle […]

  • Saint Gaston & saint Paul Miki

    par sur 6 février 2020 - 0 Commentaires

    6 février : Saint Gaston (aussi nommé Vaast) & Saint Paul Miki Saint Gaston, c’est celui qui a fait le catéchisme à Clovis, et comme ça se passait à Arras, il est peu probable que cela ait un quelconque rapport avec les huîtres de Saint Vaast. Et c’est bien dommage, parce que ces huîtres là m’auraient […]

  • Saint Emmanuel

    par sur 25 décembre 2019 - 0 Commentaires

    25 décembre : Saint Emmanuel (et même que c’est Noël !) Napoléon IV, il est en veine ces temps : jeudi dernier, c’était son anniversaire, et pas une semaine après, c’est sa fête et c’est Noël.  Emmanuel, ça signifie Dieu avec nous, rien de moins. vous pensez bien que des trucs pareils, ça perturbe dès l’enfance… D’ailleurs […]

Tags

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !