Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

Notre tête est ronde pour…

    Éphéméride, Notez le bien    22 avril 2019

Notre tête est ronde pour permettre à la pensée de changer de direction.
Francis Picabia, dont la citation a également inspiré des artistes présents chez le Père Yves…

192 vues au total, 0 vues aujourd'hui

La photo du dimanche

    Éphéméride, Notez le bien, quel poème ce père yves !    21 avril 2019

Chez Monet, à Giverny, dans l’Eure…

28 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Pâques & Saint Anselme

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride, Notez le bien    21 avril 2019

21 avril : saint Anselme de Cantorbéry.

Oui, d’accord, c’est Pâques ce dimanche [avec ses oeufs, ses lapins ses chocolats et pour certains (quand même !) la résurrection du Christ ! et entre nous, si le Pape m’avait demandé (seulement, vous savez comment il est, il n’en fait qu’à sa tête !) j’aurais évité que, à tour de rôle, les Papes se succèdent sur le balcon de la place saint Pierre le jour de Pâques pour déclamer dans toutes les langues cette devinette :
“Urbi et Orbi sont dans un bateau,
Urbi tombe dans l’eau,
Qu’est ce qui reste ?”]

… mais c’est aussi la saint Anselme, m’interrompez pas tout le temps quand j’cause ! vous pensez bien que j’ai vérifié avant…

donc, Anselme, à 15 ans, l’idée d’être moine l’avait effleuré, mais au même moment les effluves féminines l’avaient également effleuré, et autant dire qu’elles avaient gagné le combat des sens…

voici notre Anselme galopant de galas en mondanités, et comme c’était alors (au Xème siècle déjà…) une spécialité franchouillarde, il travers la Manche, soi disant pour poursuivre ses études, mais en fait pour faire la bringue !

et c’est ainsi qu’il arriva, à 27 ans, à l’abbaye du Bec Hellouin, où ses premiers émois se rappellent à lui, un peu dans le genre : “non mais, quand même, que fais tu de ta jeunesse ?

il change alors de vie et deviendra en même temps Prieur de l’Abbaye du Bec Hellouin et évêque de Canterbory ! joli résultat pour le roi de la fête…

entre nous,un de ces dimanches,  allez donc vous balader au Bec Hellouin. pas besoin d’être religieux pour ça, c’est déjà un des plus beaux villages de France. et le parc de l’Abbaye a des vertus apaisantes indiscutables…

406 vues au total, 0 vues aujourd'hui

billet d’humeur

    écritures du Père Yves, Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    17 avril 2019

un flot de millions arrive pour reconstruire Notre Dame de Paris. 
personnellement, j’ose avouer que je m’en réjouis.
c’est risqué.
depuis hier, les donateurs privés sont montrés du doigt comme “des salauds de riches” qui ne penseraient “qu’à leur pub et leurs impôts”
arrêtons le délire.
s’ils ne faisaient rien, ils se feraient aussi traiter de “salauds de riches”.
par contre Notre Dame serait quand même reconstruite.
depuis 1905, les Cathédrales sont propriété de l’Etat. sans apport extérieur, c’est uniquement avec l’impôt que cela serait fait.
faudrait il refuser l’argent des mécènes ?
faudrait il également refuser l’argent de la Ville de Paris, sous prétexte que Notre Dame relève de l’Etat et pas de la Mairie ?
faudrait-il refuser les concours de toutes les collectivités dont Notre Dame n’est pas dans leur ressort de compétence ?
pour moi, toutes les participations sont les bienvenues.
au-delà de la Religion, Notre Dame, c’est le résultat d’années et d’années de labeur d’artisans, que ce soit pour la construction, les reconstructions ou l’entretien.
c’est l’inspiration artistique, qu’elle soit littéraire (Victor Hugo…), musicale (Pierre Cochereau…), picturale (entre 1630 et 1707, les orfèvres offraient chaque année un tableau à Notre Dame de Paris), architecturale (Viollet le Duc)…
et puis Notre Dame, c’est une page d’histoire qui traverse notre pays, depuis 1163, succédant à la Cathédrale Saint Etienne qui l’y avait précédée, indifférente aux régimes politiques, aux guerres, témoin de notre histoire, telle un point fixe dans nos vies et nos familles. 
c’est un symbole de notre pays.
les priorités sociales restent d’actualité, là n’est pas mon propos.
les apports extérieurs permettront à l’Etat d’assumer la reconstruction sans y faire face tout seul ; de la sorte, il conservera des disponibilités pour y apporter des réponses.
j’arrête là, mais il y aurait encore tant à dire…
il est probable que ce billet d’humeur ne sera pas dans l’air du temps. c’est souvent mon cas, j’assume.
en tous cas, ça m’a fait trop de bien de l’écrire…

29 vues au total, 0 vues aujourd'hui

La photo du dimanche

    Éphéméride, Notez le bien    14 avril 2019

la nature de Fort Cap Lévi

30 vues au total, 0 vues aujourd'hui

La photo du dimanche

    Éphéméride, Notez le bien    7 avril 2019

l’aiguille dans la brume… Etretat, belle par tous les temps !

40 vues au total, 0 vues aujourd'hui

La photo du dimanche

    Éphéméride, Notez le bien, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    31 mars 2019

le manège de Dourdan

30 vues au total, 2 vues aujourd'hui

300 amis sur Face Book

    chansonnette (merci youtube), délires (grands, comme le ara qui rit !), délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    25 mars 2019

Le Père Yves et ses trésors at atelier

le Père Yves a 300 amis sur Facebook depuis hier soir !

ça, c’est le nom de la page Facebook du père yves. et
ça y est, depuis hier soir, nous avons franchi le cap de 300 ! nous devenons carrément une communauté de nostalgiques rigolards, à quand la déclaration d’intérêt public ? 
merci à toutes et tous de vous intéresser à cette page et à bientôt pour de nouvelles aventures…

29 vues au total, 0 vues aujourd'hui

La photo du dimanche

    Éphéméride, Notez le bien    24 mars 2019

les cabines de Donville (pas Deauville, hein, Donville, c’est dans la Manche et c’est pas snob du tout !)

41 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Un an déjà…

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    19 mars 2019

Juste avant le printemps, une journaliste a observé un drôle de clic sous un article paru sous un article de la page Ouest France.

“Le Père Yves et ses trésors”, c’est quoi ce truc ?

De lien en lien, elle est arrivée jusqu’à mon site et… mon numéro de téléphone

Après un premier contact téléphonique, nous nous sommes vus autour d’une tasse de café (partagée avec la Mère Anne) dans la bibliothèque de l’atelier.

Moi, vous me connaissez, quand on me branche sur mon métier passion, ça peut durer un petit moment…

Et bien là, ça a duré 2 heures !

Et l’article qui en est sorti reflète bien cette conversation à bâtons rompus…

Merci à Louise !

Bon, comme ça, c’est pas trop lisible, alors je vous ai “capturé” une version plus adaptée aux presbytes…

***************

#LE TORQUESNE

Le Torquesne. Chez le Père Yves, les objets deviennent des trésors

Par Louise DELÉPINE. | Publié le 19/03/2018 à 15:49

  • Le Père Yves propose vinyles, meubles, toiles, objets et bibelots en tous genres. | Ouest-France

Yves-Marie Laurelli est un « biffin ». Il vide les maisons des particuliers et trouve dans les poubelles des tas d’objets qu’il revend à un prix modique.

Rencontre

« J’ai commencé à faire les poubelles à sept ans. » L’œil pétillant dans son capharnaüm organisé, Yves-Marie Laurelli, alias le Père Yves, a fait de cette curieuse passion une profession. « À côté de l’école où j’allais à Honfleur, il y avait la salle des ventes. J’avais repéré qu’une journée dans la semaine, certains invendus atterrissaient sur le trottoir , sourit-il.  Un jour, j’ai vidé mon cartable pour le remplir de ce que j’y trouvais. » Après un remontage de bretelles en règle par son paternel, le petit Yves-Marie abandonne un temps les poubelles pour les études.

Mais adulte, cette habitude lui revient et il se décrit lui-même comme un « biffin » . « C’est un vieux métier. C’est comme ça que l’on appelait ceux qui fouillaient dans les poubelles. Ce mot vient de l’époque de Napoléon. » Mais attention, ne dites pas au père Yves qu’il est brocanteur ou antiquaire : « un brocanteur, il achète pour revendre. Moi, quand je débarrasse des maisons, je vide tout. Ensuite je trie. »

[mise à jour : depuis la parution de l’article, des problèmes de santé ont imposé l’arrêt des débarras, mais le Père Yves continue à écouler ce qu’il avait accumulé dans ses greniers au fil des débarras…]

« Reconstituer des histoires »

Car c’est dans des maisons que le Père Yves trouve ce qu’il appelle des « trésors » . « On m’appelle pour les vider, souvent quand la personne part en maison de retraite. Ils appartiennent à une génération qui ne jetait rien, explique-t-il. Quand on vide une maison entière, on reconstitue toute une histoire. » Dans le choix de meubles, le choix des livres et des objets de décoration, le Père Yves retrace des parcours de vie. « Je reconstitue les histoires, mais je n’en fais pas commerce. Les carnets intimes, les photos de famille, je les laisse. Je ne les vends pas. »

Les objets qui peuvent resservir arrivent ensuite dans son atelier au Torquesne, où tout est savamment rangé même si cela n’apparaît pas à première vue. « Là il y a tout ce qui est vaisselle et verre, explique le Père Yves en montrant un des boxes. Dans celui d’à côté, il y a tout ce qui est verre à pied. » Logique ! En traversant « l’allée Ali Baba » , on arrive dans « le showroom » . Ici, tout un tas d’objets cohabitent. Un bar en forme de globe est posé à côté d’une armoire, en levant la tête on voit un lustre et des toiles diverses et variées.

Ses clients sont souvent des « collectionneurs, ou des gens qui veulent se meubler pour pas trop cher. » Mais le showroom du Père Yves se trouve aussi sur Internet. Sur son site, les objets qu’il vend et les histoires qu’il imagine lui inspirent des petites annonces souvent humoristiques qu’il se plaît à écrire. «  C’est ma partie préférée de ce travail , s’amuse Yves-Marie. Une Marseillaise m’a envoyé un mail il y a peu de temps pour me dire qu’elle n’achetait rien sur mon site, mais qu’en revenant du travail, elle venait lire mes annonces pour passer un bon moment. »

Le Père Yves a une page Facebook, Le Père Yves et ses trésors, et un site internet : https://www.le-pere-yves.fr/. Tél. : 06 16 92 51 54. Appelez pour fixer un rendez-vous.

********************

Et merci à vous toutes et vous tous, qui m’accompagnez dans cette aventure atypique !

759 vues au total, 0 vues aujourd'hui

la photo du dimanche

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    17 mars 2019

Coucher de soleil sur la plage de Coutainville

36 vues au total, 0 vues aujourd'hui

La photo du dimanche

    Éphéméride, Notez le bien, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    10 mars 2019

Panorama de Cherbourg

34 vues au total, 1 vues aujourd'hui

la photo du dimanche

    Éphéméride, Notez le bien    24 février 2019

Cap d’Erquy, comme une plage Libanaise en Bretagne…

43 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Chronique du pré-Empire – acte IV

    délires (petits, surréalisme ou poésie), Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    26 janvier 2019

Passons à présent aux Maires.

  • ces maires à qui on mène la vie dure depuis plus d’un quinquennat (en réduisant leur dotation de fonctionnement et en leur faisant porter tous les péchés de la terre),
  • ces mêmes maires qu’on appelle à la rescousse quand le gouvernement comprend – enfin, mais pour combien de temps ? – que le vrai pouvoir est sur le terrain et pas dans les hautes sphères des salons mondains
  • ces maires qu’on aimerait voir disparaître en les fusionnant dans de nouvelles agglomérations aux noms plus crétins que les autres, parce que 36.000 maires dans un pays de plus de 60.000.000 d’habitants, ce ne serait pas raisonnable
  • et bien ces maires constituent le phare, le repère de notre vie politique nationale depuis 900 ans…

Savez vous qu’ils existent depuis le XIIème siècle ? C’était celui qui administrait le village pour le compte du Seigneur… Les choses ont elles changé depuis ? c’est ce que nous allons voir ensemble…

Pendant les 10 années qui suivent la révolution Française, ils sont élus par les citoyens dont l’impôt correspond au moins à 3 jours de travail pour la commune.

Puis, jusqu’en 1848, le maire reste, mais il est à présent nommé par le Préfet.

Il faudra attendre la seconde République pour que les maires soient enfin élus – euh, pour les communes de moins de 6.000 habitants, car au dessus, c’est toujours le Préfet qui nomme !

Ce taquet sera rabaissé à 3.000 habitants sous le second Empire. Il sera relevé à 20.000 habitants de 1871 à 1884.

et en fait, le système que nous connaissons encore actuellement naîtra en 1884, la durée du mandat étant fixée à 6 ans depuis 1929.

il y aura bien sûr l’épisode de Vichy qui, ça ne surprendra personne, reviendra au système du second Empire, avec un taquet encore plus bas : 2.000 habitants !

Donc, bien sûr, on peut parler de rationaliser tout. Mais dans rationnel, il y a ration, alors que dans raisonnable, il y a raison.

  • est il raisonnable que les communautés de communes soient dirigées par des présidents qui ne sont pas élus au suffrage universel direct, ce qui ouvre un boulevard à des tripatouillages sur fond d’accès au tout à l’égout, dont les effluves n’ont rien d’iodé ?
  • est il raisonnable que de plus en plus de citoyens soient amenés à ne confier leurs soucis qu’à des élus qui auront été dépourvus de tout pouvoir pour devenir les concierges d’une pseudo République ?

Tout comme il vaut mieux perdre l’Assemblée Nationale que le Sénat, il me semble qu’il vaut mieux renoncer aux Communautés de Communes qu’aux Maires !

64 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Chronique du pré-Empire – acte III

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    19 janvier 2019

Je faisais avant hier la proposition de sauver le Sénat et supprimer l’Assemblée Nationale, puisque l’air du temps va vers la simplification des instances… Rappelons que j’avais auparavant proposé de ramener le Président de la République à une place symbolique d’importance, mais ça, ça ne semble pas dans l’air du temps du tout du tout…

Pour ceux qui ont manqué le début, voici-voilà son chemin :

Alors, supprimer l’Assemblée Nationale et faire de notre cher Sénat la Représentation Nationale exclusive, creusons un peu l’idée…

Il ne vous a pas échappé (et c’est d’ailleurs ce qui fait la rente des avocats et notaires) que les textes de loi s’empilent à qui mieux mieux au fur et à mesure des jours qui passent. Cela tend d’ailleurs à s’amplifier depuis que le politique s’inquiète de sa cote de popularité et, pour l’entretenir, se croit obligé de nous poindre une loi générale pour chaque fait divers particulier. Et d’ailleurs, si sa loi peut “faire le buzz” (anglicisme signifiant simplement faire scandale ou attirer l’attention), il n’en est que plus heureux.

Tiens, par exemple, le port du masque. Une ordonnance de police prise le 20 janvier 1790 l’interdisait simplement, quel que soit le masque concerné.

https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article8078

Au lieu de la réactiver d’une façon ou d’une autre, il a fallu en faire une loi en 2010, qui vilipendait en particulier la Burqa, tant et si bien d’ailleurs que les remous provoqués n’ont permis sa promulgation qu’en 2011, un an plus tard…

A mon avis, avec toutes les lois déjà publiées dans notre beau pays (qui sont recueillies dans pas moins de 73 Codes, oui, vous avez bien lu, soixante treize Codes Législatifs !) je ne suis pas persuadé que nos différentes activités seraient mal cadrées en appliquant uniquement les lois existantes…

Car il me semble que les Tribunaux sont là pour dire le droit et l’appliquer aux faits qui leur sont soumis, sans modifier la loi tous les jours pour autant…

Montesquieu, qu’on ne pourra pas soupçonner d’avoir été un dangereux anarchiste, disait que “les lois inutiles affaiblissent les nécessaires.”

Benjamin Constant ajoutait : « La multiplicité des lois flatte dans les législateurs deux penchants naturels, le besoin d’agir et le plaisir de se croire nécessaires. » 

Et Georges Pompidou, tant à la mode ces temps ci, ne disait-il pas à Jacques Chirac, notre gentil Papy : ” « Mais arrêtez donc d’emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! »

Tout ça pour dire que, finalement, l’arrêt de l’Assemblée Nationale ne se traduirait pas nécessairement pour le Sénat d’une surcharge liée à la production législative… On peut d’ailleurs penser que le Conseil Supérieur de la Magistrature, ainsi que la Cour des Comptes, auraient toute légitimité pour signaler au Sénat les secteurs dans lesquels un besoin de législation serait opportun.

J’en entends déjà me dire “oui mais… au Sénat, c’est que des vieux !”

D’abord, ce n’est pas une insulte, et ça peut permettre l’expérience. Ensuite, c’est directement lié au système actuel. En gros, les partis s’organisent pour désigner parmi leurs membres méritants ceux qui pourront être Maires (dans les grandes villes, pour les péquenauds que nous sommes, le politique nous laisse nous démerder tout seuls !). Parmi ce vivier de Maire, il repère ceux qui auront l’honneur d’être investis à la Députation. Et comme il faut bien libérer de la place pour les nouveaux, ce sont les Maires et les Députés qui désignent comme Sénateurs ceux qu’ils veulent mettre à la retraite.

Mais garder le Sénat n’impose pas de garder ce système bien pourri de désignation partisane.

Sans changer la durée du mandat, qui est de 9 ans, ni le renouvellement par tiers de ses membres, il suffit de mettre fin au scrutin indirect et d’imposer la désignation des Sénateurs par le suffrage universel à la proportionnelle intégrale.

C’est alors que la Représentation Nationale retrouvera tout son sens, sans pour autant entraîner d’instabilité institutionnelle puisque, pour détenir la majorité absolue au Sénat, il faudrait qu’une même tendance politique remporte tous les scrutins sénatoriaux pendant 9 années, ce qui semble quand même hautement improbable dans notre beau pays hâbleur et râleur !

70 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 1 de 41 2 3 4

Sponsored Links

  • Notre Dame

    par sur 16 avril 2019 - 0 Commentaires

    Quasimodo ce matinerre partout parmi les ruinessubmergé par le chagrinc'est Hugo qu'on assassinela flamme contre l'écrivain...seconde mort d'Anthony Quinn... En plein coeur de la Citéplus rien d'autre n'a d'importancePompiers contre le brasiersoutenus par toute la Francec'est notre Histoire qui prend feudes siècles de bâtisseurstant de fierté pour ce lieu...Sauvez-là contre nos peurs ! Deux heures […]

  • "défèque news"

    par sur 15 février 2018 - 0 Commentaires

    AVERTISSEMENT de l’AUTEUR l’ensemble de ce site est truffé de fake-news (aussi appelées “fausses nouvelles” ou “rumeurs”) MAIS c’est juste pour rire ! donc, il est plus urgent que jamais de préciser à tous mes amis lecteurs que : “La rédaction de ces annonces relève du seul imaginaire de son auteur. Si les objets sont […]

  • Si on jouait au Cluedo...

    par sur 14 décembre 2017 - 0 Commentaires

    Jamais à court d’imagination, je vous ai concocté une nouvelle présentation des annonces (quelle imagination ce garçon…) Au lieu de répertorier les meubles par catégories, je vous les propose comme sur le plateau du Cluedo, en fonction de la pièce qui leur ira (probablement) le mieux. Ceci étant dit, les catégories classiques restent en place, […]

  • Sainte Véronique ou Bérénice

    par sur 4 février 2019 - 0 Commentaires

    4 février : Sainte Véronique (ou Bérénice, c’est tout pareil) Alors qu’il marchait vers son calvaire en portant sa croix, Véronique essuya le visage du christ avec son torchon. Et voici toute l’origine du saint suaire du Christ, l’image de son visage en sueur étant restée inscrite dans le tissu. Ce qui revient à dire que […]

  • Un an déjà...

    par sur 19 mars 2019 - 0 Commentaires

    Juste avant le printemps, une journaliste a observé un drôle de clic sous un article paru sous un article de la page Ouest France. “Le Père Yves et ses trésors”, c’est quoi ce truc ? De lien en lien, elle est arrivée jusqu’à mon site et… mon numéro de téléphone Après un premier contact téléphonique, […]

  • Saint Gabin de Rome

    par sur 19 février 2019 - 0 Commentaires

    19 février : saint Gabin Alors là, c’est à hurler de rire ! Gabin, c’était le frère du pape Caïus. Et comme ils avaient le sperme vaillant dans la famille, c’était également le père de sainte Suzanne. Du coup, on lui a fait un petit avantage, et quand il est mort, il  a été enterré […]

  • Saint Gaston & saint Paul Miki

    par sur 6 février 2019 - 0 Commentaires

    6 février : Saint Gaston (aussi nommé Vaast) & Saint Paul Miki Saint Gaston, c’est celui qui a fait le catéchisme à Clovis, et comme ça se passait à Arras, il est peu probable que cela ait un quelconque rapport avec les huîtres de Saint Vaast. Et c’est bien dommage, parce que ces huîtres là m’auraient […]

  • Saint Modeste

    par sur 24 février 2019 - 0 Commentaires

    24 février : Saint Modeste. Allez-y, n’hésitez pas, souhaitez moi ma fête, j’adore ça ! En plus, j’ai du bol, vous pouvez me la souhaiter à trois reprises : la saint Yves, évidemment, la saint Modeste (c’est aujourd’hui, bonne fête moâ !) et encore la saint Parfait (je vous dirai quand c’est, vous inquiétez pas…) […]

2.000 annonces en ligne

ça y est, le cap des 2.000 annonces en même temps est franchi pour la seconde fois ! j'ai un Paul Pogba qui s'éveille en moi (mais c'est le côté chanteur...)

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !