Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

Chronique du pré-Empire – acte IV

    délires (petits, surréalisme ou poésie), Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    26 janvier 2019

Passons à présent aux Maires.

  • ces maires à qui on mène la vie dure depuis plus d’un quinquennat (en réduisant leur dotation de fonctionnement et en leur faisant porter tous les péchés de la terre),
  • ces mêmes maires qu’on appelle à la rescousse quand le gouvernement comprend – enfin, mais pour combien de temps ? – que le vrai pouvoir est sur le terrain et pas dans les hautes sphères des salons mondains
  • ces maires qu’on aimerait voir disparaître en les fusionnant dans de nouvelles agglomérations aux noms plus crétins que les autres, parce que 36.000 maires dans un pays de plus de 60.000.000 d’habitants, ce ne serait pas raisonnable
  • et bien ces maires constituent le phare, le repère de notre vie politique nationale depuis 900 ans…

Savez vous qu’ils existent depuis le XIIème siècle ? C’était celui qui administrait le village pour le compte du Seigneur… Les choses ont elles changé depuis ? c’est ce que nous allons voir ensemble…

Pendant les 10 années qui suivent la révolution Française, ils sont élus par les citoyens dont l’impôt correspond au moins à 3 jours de travail pour la commune.

Puis, jusqu’en 1848, le maire reste, mais il est à présent nommé par le Préfet.

Il faudra attendre la seconde République pour que les maires soient enfin élus – euh, pour les communes de moins de 6.000 habitants, car au dessus, c’est toujours le Préfet qui nomme !

Ce taquet sera rabaissé à 3.000 habitants sous le second Empire. Il sera relevé à 20.000 habitants de 1871 à 1884.

et en fait, le système que nous connaissons encore actuellement naîtra en 1884, la durée du mandat étant fixée à 6 ans depuis 1929.

il y aura bien sûr l’épisode de Vichy qui, ça ne surprendra personne, reviendra au système du second Empire, avec un taquet encore plus bas : 2.000 habitants !

Donc, bien sûr, on peut parler de rationaliser tout. Mais dans rationnel, il y a ration, alors que dans raisonnable, il y a raison.

  • est il raisonnable que les communautés de communes soient dirigées par des présidents qui ne sont pas élus au suffrage universel direct, ce qui ouvre un boulevard à des tripatouillages sur fond d’accès au tout à l’égout, dont les effluves n’ont rien d’iodé ?
  • est il raisonnable que de plus en plus de citoyens soient amenés à ne confier leurs soucis qu’à des élus qui auront été dépourvus de tout pouvoir pour devenir les concierges d’une pseudo République ?

Tout comme il vaut mieux perdre l’Assemblée Nationale que le Sénat, il me semble qu’il vaut mieux renoncer aux Communautés de Communes qu’aux Maires !

28 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Chronique du pré-Empire – acte III

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    19 janvier 2019

Je faisais avant hier la proposition de sauver le Sénat et supprimer l’Assemblée Nationale, puisque l’air du temps va vers la simplification des instances… Rappelons que j’avais auparavant proposé de ramener le Président de la République à une place symbolique d’importance, mais ça, ça ne semble pas dans l’air du temps du tout du tout…

Pour ceux qui ont manqué le début, voici-voilà son chemin :

Alors, supprimer l’Assemblée Nationale et faire de notre cher Sénat la Représentation Nationale exclusive, creusons un peu l’idée…

Il ne vous a pas échappé (et c’est d’ailleurs ce qui fait la rente des avocats et notaires) que les textes de loi s’empilent à qui mieux mieux au fur et à mesure des jours qui passent. Cela tend d’ailleurs à s’amplifier depuis que le politique s’inquiète de sa cote de popularité et, pour l’entretenir, se croit obligé de nous poindre une loi générale pour chaque fait divers particulier. Et d’ailleurs, si sa loi peut “faire le buzz” (anglicisme signifiant simplement faire scandale ou attirer l’attention), il n’en est que plus heureux.

Tiens, par exemple, le port du masque. Une ordonnance de police prise le 20 janvier 1790 l’interdisait simplement, quel que soit le masque concerné.

https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article8078

Au lieu de la réactiver d’une façon ou d’une autre, il a fallu en faire une loi en 2010, qui vilipendait en particulier la Burqa, tant et si bien d’ailleurs que les remous provoqués n’ont permis sa promulgation qu’en 2011, un an plus tard…

A mon avis, avec toutes les lois déjà publiées dans notre beau pays (qui sont recueillies dans pas moins de 73 Codes, oui, vous avez bien lu, soixante treize Codes Législatifs !) je ne suis pas persuadé que nos différentes activités seraient mal cadrées en appliquant uniquement les lois existantes…

Car il me semble que les Tribunaux sont là pour dire le droit et l’appliquer aux faits qui leur sont soumis, sans modifier la loi tous les jours pour autant…

Montesquieu, qu’on ne pourra pas soupçonner d’avoir été un dangereux anarchiste, disait que “les lois inutiles affaiblissent les nécessaires.”

Benjamin Constant ajoutait : « La multiplicité des lois flatte dans les législateurs deux penchants naturels, le besoin d’agir et le plaisir de se croire nécessaires. » 

Et Georges Pompidou, tant à la mode ces temps ci, ne disait-il pas à Jacques Chirac, notre gentil Papy : ” « Mais arrêtez donc d’emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! »

Tout ça pour dire que, finalement, l’arrêt de l’Assemblée Nationale ne se traduirait pas nécessairement pour le Sénat d’une surcharge liée à la production législative… On peut d’ailleurs penser que le Conseil Supérieur de la Magistrature, ainsi que la Cour des Comptes, auraient toute légitimité pour signaler au Sénat les secteurs dans lesquels un besoin de législation serait opportun.

J’en entends déjà me dire “oui mais… au Sénat, c’est que des vieux !”

D’abord, ce n’est pas une insulte, et ça peut permettre l’expérience. Ensuite, c’est directement lié au système actuel. En gros, les partis s’organisent pour désigner parmi leurs membres méritants ceux qui pourront être Maires (dans les grandes villes, pour les péquenauds que nous sommes, le politique nous laisse nous démerder tout seuls !). Parmi ce vivier de Maire, il repère ceux qui auront l’honneur d’être investis à la Députation. Et comme il faut bien libérer de la place pour les nouveaux, ce sont les Maires et les Députés qui désignent comme Sénateurs ceux qu’ils veulent mettre à la retraite.

Mais garder le Sénat n’impose pas de garder ce système bien pourri de désignation partisane.

Sans changer la durée du mandat, qui est de 9 ans, ni le renouvellement par tiers de ses membres, il suffit de mettre fin au scrutin indirect et d’imposer la désignation des Sénateurs par le suffrage universel à la proportionnelle intégrale.

C’est alors que la Représentation Nationale retrouvera tout son sens, sans pour autant entraîner d’instabilité institutionnelle puisque, pour détenir la majorité absolue au Sénat, il faudrait qu’une même tendance politique remporte tous les scrutins sénatoriaux pendant 9 années, ce qui semble quand même hautement improbable dans notre beau pays hâbleur et râleur !

34 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Chronique du pré-Empire – acte II

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    17 janvier 2019

Comme nous l’avons vu hier (pour les retardataires, c’est par ici :

… la République n’est pas le mode d’organisation du vivre ensemble qui a le plus d’ancienneté en France.

Et, au sein de la République, le mode semi-présidentiel mis en oeuvre depuis 1958 n’est à ce jour qu’une péripétie de l’histoire. Je vais d’ailleurs enfoncer le clou, en ces temps où ceux qui nous promettaient de “faire de la politique autrement” nous ont ressorti le phantasme de dissolution du Sénat, que le Général de Gaulle avait déjà agité en son temps…

En 1795 (déjà !) il s’appelait le Conseil des Anciens. Sous le Consulat, l’abbé Siéyès le conserva sous le nom de Sénat, car cette seconde assemblé présentait aux yeux de Siéyès l’avantage de procurer une solution de repli en cas d’échec aux élections législatives (comme quoi les calculs politiciens ne datent pas d’hier… )

La Restauration conservera cette initiative révolutionnaire, en l’appelant Chambre des Pairs, selon le modèle Anglais. Le second Empire lui rendra son nom de Sénat, que la IIIème République lui maintiendra, alors que la IVème République le ramènera au rôle de Conseil de la République. Son appellation de Sénat lui sera rendue avec la Constitution de la Vème République, même si celle-ci n’a de cesse de vouloir le supprimer…

A l’ancienneté, s’il fallait supprimer une instance entre Assemblée Nationale, Sénat et Président de la République au sens de la Vème République, c’est évidemment ce dernier qui disparaîtra, laissant ainsi le Premier Ministre redevenir Président du Conseil, travaillant avec les Parlementaires plutôt qu’avec le Palais de l’Elysée… Seulement, même si la période du “Grand débat National” est propice à l’expression, je doute que son instigateur soit animé de pulsions suicidaires…

Alors, qui supprimer ?

L’Assemblée Nationale compte 577 députés , le Sénat compte 348 membres. On fait donc plus d’économies à supprimer l’Assemblée Nationale…

Blague à part, avant le quinquennat, les durées de mandat du Président de la République et des Députés différaient. A présent, l’égalité dans le temps tend à transformer l’Assemblée Nationale en club des supporters du Président, ce qui ne permet pas nécessairement l’équilibre des débats…

Au contraire, le Sénat propose un mandat de 9 ans, et est renouvelé par tiers. Ce type de mandat semble plus intéressant pour tenir compte des évolutions de la société tout en garantissant une certaine stabilité des lois dans le temps.

Et finalement, si le Sénat devenait le seul organe parlementaire, cela pourrait donner une avancée progressiste réelle.

Il suffirait pour cela que le mode de désignation des Sénateurs ne soit plus le suffrage indirect des grands électeurs, mais le suffrage universel, à la proportionnelle intégrale.

De la sorte, toutes les tendances politiques du pays seraient représentées, sans qu’il en résulte quelque instabilité puisque, à chaque élection, ce serait un tiers de l’assemblée qui serait renouvelée.

Le Président du Sénat, dont les textes prévoient déjà qu’il remplace le Président de la République en cas d’empêchement, serait réellement le second personnage de l’Etat, à égalité avec le Premier Ministre / Président du Conseil.

Comme, de surcroît, le Sénat s’est spécialisé dans la représentation des territoires, les spécificités locales seraient assurément mieux prises en compte avec la représentation territoriale.

Privé de son groupe de supporters, le Président de la République n’aurait plus d’autre choix que le respect de tous les élus du Peuple, qu’ils soient ou non issus de sa famille politique, et cela aussi représenterait une avancée importante !

34 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Chronique du pré-Empire – acte I

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    14 janvier 2019

Avant d’entrer dans le vif du grand débat national qui commence en ce quinze janvier de l’an deux mil dix neuf, prenons le temps d’un petit point historique…

La révolution Française date de 1789. commençons par là puisque tout le monde est d’accord sur cette date.

Elle signait la fin de la monarchie, telle qu’elle avait été exercée par les Capétiens sans interruption depuis 987. 802 ans quand même…

Trois ans après la révolution française, naissait la première République, qui dura 10 ans. C’est pas beaucoup mais en même temps, c’était la première…

Là dessus arrive le Consulat, qui durera de 1799 à 1804, date à laquelle il cédera la place à l’Empire , dont il était la première marche, et qui durera de 1804 à 1815. Bonaparte avait beau dire qu’il avait “sauvé la République”, ce serait beaucoup que de considérer cette période de 16 années comme “républicaine”…

Après l’Empire, ne croyez pas que la République fasse son (petit) retour. Non, ceux qui reviennent, ce sont les Bourbons, pour une quinzaine d’années de Restauration.

Et en effet, la période de Restauration a porté ses fruits puisque, de 1830 à 1848, la France est régie par la monarchie de Juillet…

La seconde République arrive (enfin) en février 1848. Elle durera 3 fois moins longtemps que la première, expirant en décembre 1852, avant son quatrième anniversaire… La République a vraiment du mal à gagner les faveurs de la France…

Et, après la Restauration de la monarchie, voici la restauration de l’Empire, le second Empire durant sensiblement plus longtemps que le premier, puisqu’il couvrira la période de 1852 à 1870.

Il aura donc fallu attendre la fin du XIXème siècle, septembre 1870, pour que naisse et se développe la Troisième République, qui prit fin juste avant ses 70 ans, en juillet 1940. Ce n’est donc pas la République Gaullienne qui détient le record de longévité. Et pourtant, la IIIème République a du faire face à la Première Guerre Mondiale sans s’écrouler, ainsi qu’à la crise de 1929… seulement voilà : symboliquement, la IIIème République, c’est aussi celle qui a maté la Commune, et qui a accordé les pleins pouvoirs à Pétain en 1940… Alors, évidemment, on n’a pas trop envie de s’en souvenir… N’empêche qu’entre les deux, elle a duré…

De 1940 à 1945, on trouve peu d’informations. Pour les uns, la France avait abandonné sa souveraineté nationale à une puissance étrangère ; pour les autres, une dictature de type fasciste était mise en place ; pour tout le monde, une chose est sûre : c’était pas la République !

Après la seconde guerre mondiale, naquit la quatrième République, en octobre 1946 et pour une douzaine d’années. Il est de bon ton à présent de la moquer voire de la caricaturer. Pourtant, cette IVème République a mené à bien la reconstruction de la France et le rétablissement d’institutions démocratiques, ce qui n’allait pas nécessairement de soi. Elle a chuté sur la question de la colonisation.

Et c’est ainsi que, depuis 1958, la France relève de la cinquième République. Et là, ça mérite qu’on s’y arrête un peu. C’est la première fois qu’était tenté un régime semi-présidentiel. Jusque là, le pouvoir était confié soit à un Roi, soit à un Empereur, soit à une Assemblée Parlementaire. Depuis 1958, la figure d’autorité est le Président élu. Le Sénat comme l’Assemblée Nationale préexistaient aux Républiques…

Cette brève chronologie nous apprend donc que sur les 230 années qui nous séparent de la Révolution Française, la République n’a dirigé la France que pendant 157 ans, et encore, en rapièçant tous les morceaux… La cinquième République, dont tous les acteurs nous vantent aujourd’hui les charmes et délices, est âgée de 60 ans, soit dix ans de moins que la précédente au moment de s’écrouler…

On entend parler de plus en plus d’une Sixième République.Pourquoi pas ? Mais est-ce que ça va vraiment “de soi” ?

Car, autour de nous, l’Espagne, la Belgique, le Royaume Uni, le Danemark, la Norvège, les Pays Bas, la Suède, ainsi que le Liechtenstein, le Luxembourg, et Monaco sont des monarchies héréditaires constitutionnelles. D’accord, j’ai cité les 3 derniers pour rigoler (quoique, au regard des capitaux brassés par ces 3 derniers, on a peut être tort de ne retenir que l’aspect mondanités désuètes…) On peut raisonnablement penser que les sept autres sont des pays industrialisés largement comparables à nous.

Par ailleurs, toujours autour de nous, l’Allemagne, l’Italie, la Grèce, l’Autriche, la Finlande, l’Islande sont gouvernés par des régimes Parlementaires dans lesquels le Président a pour seul pouvoir la Représentation Nationale en termes symboliques…

39 vues au total, 2 vues aujourd'hui

Bienvenue sur ma planète

    chansonnette (merci youtube), le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    1 janvier 2019

“il vit sur une planète à part, le Père Yves…”

et oui ! mais en plus, c’est une planète particulière. prenez la terre : plus il y a de monde dessus, plus elle se rabougrit et se met à chauffer.

alors que, la planète écolonomique, elle respire la santé au fur et à mesure que ses habitants grandissent ! et, principe des vases communicants, plus écolonomique grandit, plus la terre se porte bien !

tout ça, ça vient du fait que la planète écolonomique, c’est carrément un art de vivre, rien de moins.

elle a été formée à l’occasion du big bang entre le meilleur de 4 astres.

que je vous explicationne…

  • à l’écologique, elle a évité de prendre le systémisme systématique, moralisateur, globalisant et utopique, pour en retenir le souci pragmatique du recyclage des déchets. c’est intéressant d’ailleurs ce mot de déchet. c’est comme si un objet avait “déchu”, comme si le fait de ne plus être à la mode entraînait sa “déchéance”…
  • à la logique, elle a évité de prendre le cartésien envahissant, pour en retenir le bon sens, à l’instar de ces religions qui considèrent que tant qu’un arbre n’est pas tombé, il ne faut pas le couper car il n’est pas dit qu’il ne reprenne pas essence… le prix des choses, au stade neuf, peut se justifier par le temps de travail et les matériaux qui y ont été employés. une fois que le meuble a été utilisé, cette dimension travail a déjà été payée, et le prix relève donc de la simple spéculation. 
  • à l’économique, elle a évité de prendre envie de n’importe quoi, souci de mode ou de performance technologique, pour en garder le principal : pouvoir d’achat amélioré. parce que, au final, si certains préfèrent travailler plus pour gagner plus dépenser plus et jeter plus, d’autres peuvent très bien ne pas gagner plus, dépenser autrement, jeter moins et vivre mieux…
  • au comique, elle a emprunté sa définition la plus simple, celle qui provient du décalage entre n’importe quelle situation observée à l’instant, et la situation que les normes sociales nous ont conditionnés pour concevoir normalement. ” Comme les électricités contraires s’attirent et s’accumulent entre les deux plaques du condensateur à partir de laquelle l’étincelle va présentement éclairer, ainsi le rire rapprochent les gens, attractions et répulsions, suivie par une perte totale de l’équilibre, en un mot, par cette électrification de l’âme connue comme la passion.” vive Bergson !

habituellement, l’affrontement de ces quatre astres fournit un beau désastre.

mais là, comme on a extrait le meilleur de chacun, la planète écolonomique est en effet un monde à part, qui se caractérise par des habitants à l’oeil étincelant et au sourire généreux.

et puis sur cette planète là, il n’y a pas de roi.

même chez les animaux. ça rimerait à quoi d’en désigner un comme tout puissant parce qu’il serait le plus rapide, le plus fort et le plus beau ?

nous, tout ça on s’en fout.

par contre, on n’a jamais vu autant d’oiseaux que sur cette planète là ! et ils s’y sentent bien. ils quittent le nid juste pour chercher de quoi nourrir. sinon, la plupart du temps, ils reviennent avec des objets hétéroclites (paille, brindilles, bois, coton, tissu, feuilles…) auxquels plus personne ne fait attention et qu’ils ont récupéré de ci de là…

comme à chaque fois leur logement en ressort embellit et plus douillet, ils passent leur temps à siffler leur joie !

bienvenue sur la planète écolonomique !

834 vues au total, 1 vues aujourd'hui

LA BONNE ANNEE

    délires (grands, comme le ara qui rit !), délires (petits, surréalisme ou poésie), écritures du Père Yves, Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    1 janvier 2019

Je vous souhaite plein de bonnes et belles choses pour cette nouvelle année, à commencer par la santé bien sûr…

Mais, même si la santé c’est pas votre point fort, je vous souhaite sincèrement de réussir à entrevoir les petits coins de ciel bleu qui se font si rares parfois, à apprécier la chaleur humaine (qui, en Normandie, est une intéressante valeur alternative aux rayons du soleil), et surtout – c’est peut être là le principal– je vous souhaite de garder votre âme d’enfant dans les regards que vous porterez sur les choses et les gens.

L’âme d’enfant, moi, c’est le seul truc qui me permette de supporter la vie adulte et, comme c’est pas un truc qui se vend, c’est accessible à tout le monde sans que les puissants y puissent quoi que ce soit !

Ah bien sûr, vous entendrez des gens qui diront de votre âme d’enfant “il est spécial, quand même…”

Et ça, c’est top de chez top !

je vous souhaite à tous et toutes, en 2019, d’être “un peu spéciaux” et “un peu spéciales” !!!

42 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Viva l’an (deux mille dix) neuf !

    Éphéméride, Notez le bien    23 novembre 2018

Ici, pas de black friday ! des prix raisonnables toute l’année, c’est mieux non ?

et pour vos cadeaux de fin d’année, c’est quand même mieux d’offrir des cadeaux réellement originaux qui ne risquent pas de faire doublon…

vous pouvez réserver par simple mail à partir de l’annonce qui vous intéresse.

je mets de côté et vous les payerez lorsque vous viendrez les chercher (avant le 24 décembre, c’est mieux quand même)

pour venir, vous entrez Le Torquesne église dans votre GPS salvateur (pour ceux qui ne savent plus lire une carte ni les poteaux indicateurs…)

une fois garé sur le parking de l’église, vous me mettez un SMS au 06.16.925.154 (pour ceux qui ne savent plus téléphoner hi hi hi) et 3 minutes plus tard, j’arrive pour vous guider à travers la campagne jusqu’à l’atelier !

 

à bientôt !

le père yves

230 vues au total, 0 vues aujourd'hui

ouvert en semaine !

    Éphéméride, Notez le bien    9 juillet 2018

vous trouvez qu’il y a trop de monde et pas assez de choses sur les vide greniers et autres foires à tout ?
vous regrettez qu’elles se déroulent toujours le week-end ?
vous travaillez le week-end et du coup ça vous passe toujours sous le nez ?
et bien, la voilà la solution !
l’atelier du Père Yves sera ouvert mardi et mercredi…
à bientôt !
le père yves

145 vues au total, 0 vues aujourd'hui

à propos des soldes…

    le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    1 juillet 2018

ceux qui sont dans l’embarras ont tout intérêt à rencontrer le Père Yves, qui fait dans le débarras !

par rapport aux soldeschez le Père Yves, les prix sont bas toute l’année, et les paiements en plusieurs fois possibles sans aucun frais.

c’est mieux que ceux qui pratiquent des prix déments pendant 47 semaines (en vous proposant une carte de crédit pour les payer), avant de vous offrir la grande joie d’avoir 5 semaines de soldes à -70 %, non ?

parce que c’est quand même ça, c’est bien joli d’accorder des ristournes de 50 à 70 % lors des soldes, mais ça revient à majorer les prix de 50 à 70 % le reste du temps…

y a quand même pas de quoi être fiérot et s’en vanter…

 

 

574 vues au total, 1 vues aujourd'hui

LES PERMANENCES

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    21 juin 2018

en clair et sans décodeur :
JUSQU’AU 15 JUILLET, PAS DE PERMANENCE LE DIMANCHE, MAIS UNE PERMANENCE TOUT LE SAMEDI !
***************************
pendant la coupe du monde, les permanences auront lieu TOUS LES SAMEDIS,  il n’y aura pas de permanence le dimanche.
il restera possible de venir le dimanche matin, sur rendez-vous PRIS A L’AVANCE, sinon, vous vous casserez le nez sur les portes fermées.
et comme les portes sont en massif, ça va vous faire mal… en plus côté déco, une porte pleine de nez cassés, ça serait pas très “tendance”…
par contre, les permanences du samedi sont étendues et se dérouleront de 9h30 jusqu’à 16h30 sans interruption (pauvre homme, il va dépérir, c’est sûr, s’il mange pas le midi…)

197 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Le Père Yves dans Ouest France

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    21 mars 2018

Juste avant le printemps, une journaliste a observé un drôle de clic sous un article paru sous un article de la page Ouest France.

“Le Père Yves et ses trésors”, c’est quoi ce truc ?

De lien en lien, elle est arrivée jusqu’à mon site et… mon numéro de téléphone

Après un premier contact téléphonique, nous nous sommes vus autour d’une tasse de café (partagée avec la Mère Anne) dans la bibliothèque de l’atelier.

Moi, vous me connaissez, quand on me branche sur mon métier passion, ça peut durer un petit moment…

Et bien là, ça a duré 2 heures !

Et l’article qui en est sorti reflète bien cette conversation à bâtons rompus…

Merci à Louise !

Bon, comme ça, c’est pas trop lisible, alors je vous ai “capturé” une version plus adaptée aux presbytes…

***************

#LE TORQUESNE

Le Torquesne. Chez le Père Yves, les objets deviennent des trésors

Par Louise DELÉPINE. | Publié le 19/03/2018 à 15:49

  • Le Père Yves propose vinyles, meubles, toiles, objets et bibelots en tous genres. | Ouest-France

Yves-Marie Laurelli est un « biffin ». Il vide les maisons des particuliers et trouve dans les poubelles des tas d’objets qu’il revend à un prix modique.

Rencontre

« J’ai commencé à faire les poubelles à sept ans. » L’œil pétillant dans son capharnaüm organisé, Yves-Marie Laurelli, alias le Père Yves, a fait de cette curieuse passion une profession. « À côté de l’école où j’allais à Honfleur, il y avait la salle des ventes. J’avais repéré qu’une journée dans la semaine, certains invendus atterrissaient sur le trottoir , sourit-il.  Un jour, j’ai vidé mon cartable pour le remplir de ce que j’y trouvais. » Après un remontage de bretelles en règle par son paternel, le petit Yves-Marie abandonne un temps les poubelles pour les études.

Mais adulte, cette habitude lui revient et il se décrit lui-même comme un « biffin » . « C’est un vieux métier. C’est comme ça que l’on appelait ceux qui fouillaient dans les poubelles. Ce mot vient de l’époque de Napoléon. » Mais attention, ne dites pas au père Yves qu’il est brocanteur ou antiquaire : « un brocanteur, il achète pour revendre. Moi, quand je débarrasse des maisons, je vide tout. Ensuite je trie. »

« Reconstituer des histoires »

Car c’est dans des maisons que le Père Yves trouve ce qu’il appelle des « trésors » . « On m’appelle pour les vider, souvent quand la personne part en maison de retraite. Ils appartiennent à une génération qui ne jetait rien, explique-t-il. Quand on vide une maison entière, on reconstitue toute une histoire. » Dans le choix de meubles, le choix des livres et des objets de décoration, le Père Yves retrace des parcours de vie. « Je reconstitue les histoires, mais je n’en fais pas commerce. Les carnets intimes, les photos de famille, je les laisse. Je ne les vends pas. »

Les objets qui peuvent resservir arrivent ensuite dans son atelier au Torquesne, où tout est savamment rangé même si cela n’apparaît pas à première vue. « Là il y a tout ce qui est vaisselle et verre, explique le Père Yves en montrant un des boxes. Dans celui d’à côté, il y a tout ce qui est verre à pied. » Logique ! En traversant « l’allée Ali Baba » , on arrive dans « le showroom » . Ici, tout un tas d’objets cohabitent. Un bar en forme de globe est posé à côté d’une armoire, en levant la tête on voit un lustre et des toiles diverses et variées.

Ses clients sont souvent des « collectionneurs, ou des gens qui veulent se meubler pour pas trop cher. » Mais le showroom du Père Yves se trouve aussi sur Internet. Sur son site, les objets qu’il vend et les histoires qu’il imagine lui inspirent des petites annonces souvent humoristiques qu’il se plaît à écrire. «  C’est ma partie préférée de ce travail , s’amuse Yves-Marie. Une Marseillaise m’a envoyé un mail il y a peu de temps pour me dire qu’elle n’achetait rien sur mon site, mais qu’en revenant du travail, elle venait lire mes annonces pour passer un bon moment. »

Le Père Yves a une page Facebook, Le Père Yves et ses trésors, et un site internet : https://www.le-pere-yves.fr/. Tél. : 06 16 92 51 54. Appelez pour fixer un rendez-vous.

********************

Et merci à vous toutes et vous tous, qui m’accompagnez dans cette aventure atypique !

 

 

636 vues au total, 1 vues aujourd'hui

La Chansonnette

    chansonnette (merci youtube), écritures du Père Yves, Éphéméride, Notez le bien    9 mars 2018

Comme certains l’ont sûrement remarqué (mais si, mais si, je sais bien que se trouvent des curieux parmi vous !) une partie des annonces est à présent accompagnée de chansons.

Vous pouvez y accéder à partir du Menu La Chansonnette, que voici voilà :

https://www.le-pere-yves.fr/cat/ecriture-pere-yves/chansonnette/ 

la chanson, c’est tout une histoire.

seulement, au lieu d’être écrite ou filmée, elle est chantée. alors, évidemment, comme les poupées russes, les chansons peuvent s’emboîter parmi des histoires écrites, lesquelles peuvent également être filmées…

j’adore les chansons, j’adore chanter (même faux, même pas grave !)

du coup, ça m’a semblé sympa que vous ayez des chansons parsemées dans les annonces…

bon, évidemment, mes goûts ont fortement influencé mes choix, ne soyez donc pas surpris de constater 50 % d’auteurs poétiques, 25 % de chanteurs populaires et 25 % de gaudrioles…

294 vues au total, 0 vues aujourd'hui

“défèque news”

    le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    15 février 2018

AVERTISSEMENT de l’AUTEUR

l’ensemble de ce site est truffé de fake-news (aussi appelées “fausses nouvelles” ou “rumeurs”)

MAIS c’est juste pour rire !

donc, il est plus urgent que jamais de préciser à tous mes amis lecteurs que :

La rédaction de ces annonces relève du seul imaginaire de son auteur. Si les objets sont bien réels, leur récit est une oeuvre de pure fiction.Toute coïncidence ou ressemblance avec des personnages réels serait fortuite ou involontaire.  Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.”

Ouf…

Maintenant qu’on a écrit ça, on va pouvoir se lâcher encore plus qu’avant…

La loi anti fake news a déjà atteint son premier résultat. Le Front National devient le Rassemblement National. Et oui, un matin où elle trempait son café dans son croissant, Marine a entendu parler de la loi anti Fake News. Son sang n’a fait qu’un tour !

ça y est, c’est le retour des complots ! ils préparent une loi anti Fake News, mais ils ont codé le nom de l’opération…

 

895 vues au total, 2 vues aujourd'hui

du neuf pour les livraisons !

    écritures du Père Yves, Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    12 février 2018

SI VOUS HABITEZ du HAVRE à BORDEAUX en passant par CAEN, ROUEN, CHARTRES, ORLEANS, BOURGES, CHATEAUROUX, BRIVE, MONTAUBAN ou TOULOUSE, sans oublier (c’est… capitale !) PARIS  :

LISEZ CA C’EST POUR VOUS !

ça fait un moment déjà que l’absence de service de livraison entraînait des pleurs et des grincements de dents dans les chaumières et, vous le savez bien, j’ai trop le coeur sensible pour ne rien y faire…

le hasard de la vie et de ses rencontres a fait que j’ai travaillé avec Cyrille, et que Cyrille se propose d’effectuer les livraisons jusqu’à chez vous pour la MOITIE OUEST DE LA FRANCE (Paris inclus) !

donc, quand vous flashez sur une annonce mais que se pose la question de la distance, vous n’avez plus qu’à envoyer un mail à Cyrille de ma part, at :

ou l’appeler au
06 37 741 086
et si vous vous mettez d’accord, n’oubliez quand même pas de me le dire, histoire que l’annonce ne soit pas vendue entre temps, hi hi hi
…du Havre à Bordeaux en passant par Rouen, Chartres, Orléans, Bourges, Chateauroux, Brive, Montauban et Toulouse, sans oublier (c’est… capitale !) Paris !
à bientôt,
Le Père Yves

953 vues au total, 2 vues aujourd'hui

mais d’où ça vient donc tout ça ?

    Notez le bien    4 janvier 2018

vous devez vider une maison ou un appartement ?
débarrasser une cave,  ou un grenier ?
la cour ou le jardin sont à ranger complètement ?

débarrassez vous de vos débarras !

encombrez moi de vos encombrants !

contactez moi…
je m’occupe de vos encombrants, redonne vie à ceux en bon état, j’emmène les autres à votre place en déchetterie, et vous rends le logement après avoir passé même un coup de balai par terre !
17 ans d’expérience à votre service

que ce soit avant une vente, suite à une entrée en maison de retraite, lors d’une succession…
qu’il s’agisse de quelques objets ou d’une maison entière…
bien sur, j’enlève tout, le bon comme le mauvais, je ne prends pas uniquement ce qui m’intéresse…

avant toute intervention, une simple visite permettra de vous renseigner sur la durée du chantier comme sur son coût.
pas de surprise : devis gratuits sur simple demande ; ce sont les objets en bon état que je récupère qui me rémunèrent via les “annonces du père yves”.
selon qu’il y en a de récupérable ou pas, il y a intervention gratuite ou payante.
mais de toute façon les prix sont toujours connus à l’avance, et sans surprise.

interventions depuis Beuzeville (27) jusqu’à Dozulé sans oublier Pont l’Evêque,
mais aussi de Honfleur jusqu’à Lisieux, sans oublier Cambremer ou Livarot
ou encore de Trouville sur Mer jusqu’à Cabourg, sans oublier Villers sur Mer

n’hésitez pas à me contacter !
même pour de simples renseignements…

Yves-Marie Laurelli (alias Le Père Yves)

1652 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 1 de 41 2 3 4

Sponsored Links

  • Bienvenue sur ma planète

    par sur 1 janvier 2019 - 0 Commentaires

    “il vit sur une planète à part, le Père Yves…” et oui ! mais en plus, c’est une planète particulière. prenez la terre : plus il y a de monde dessus, plus elle se rabougrit et se met à chauffer. alors que, la planète écolonomique, elle respire la santé au fur et à mesure que […]

  • Sainte Véronique ou Bérénice

    par sur 4 février 2019 - 0 Commentaires

    4 février : Sainte Véronique (ou Bérénice, c’est tout pareil) Alors qu’il marchait vers son calvaire en portant sa croix, Véronique essuya le visage du christ avec son torchon. Et voici toute l’origine du saint suaire du Christ, l’image de son visage en sueur étant restée inscrite dans le tissu. Ce qui revient à dire que […]

  • Sainte Adèle

    par sur 24 décembre 2018 - 0 Commentaires

    24 décembre : sainte Adèle Fille du Roi Dagobert II et grand mère de saint Grégoire, tu m’étonnes qu’ils lui aient trouvé une place dans le calendrier ! Car, si j’en crois le révérend André Bourvil, elle était plutôt agitée dans son jeune temps, comme en témoigne ce cantique : “Adèle ! ta maman t’appelle […]

  • Saint Gaston & saint Paul Miki

    par sur 6 février 2019 - 0 Commentaires

    6 février : Saint Gaston (aussi nommé Vaast) & Saint Paul Miki Saint Gaston, c’est celui qui a fait le catéchisme à Clovis, et comme ça se passait à Arras, il est peu probable que cela ait un quelconque rapport avec les huîtres de Saint Vaast. Et c’est bien dommage, parce que ces huîtres là m’auraient […]

  • Sainte Julienne de Nicomédie

    par sur 16 février 2019 - 0 Commentaires

    16 février : sainte Julienne. bon, alors là, le romantisme de la saint Valentin, c’est bien terminé les filles… figurez-vous que c’est carrément son fiancé qui présidait le tribunal, et qu’il a fait dans la recherche pour les supplices… en premier lieu, ils ont versé du plomb fondu sur elle ; je vais bien tout […]

2.000 annonces en ligne

ça y est, le cap des 2.000 annonces en même temps est franchi pour la seconde fois ! j'ai un Paul Pogba qui s'éveille en moi (mais c'est le côté chanteur...)

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !