Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

paroles

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    il y a 18 heures

mes amis et aimés furent vieux dès mon enfance
quand chaque un disparaît l’âge adulte avance
une fois tout l’monde parti quelle solitude
j’avais plus d’amis aimés j’avais leurs habitudes
d’un autre temps

dans mon monde à moi on vit autrement
solitaire et solidaire en valeurs d’antan
les gens comme les choses s’étalent dans le temps
et le réemploi s’effectue souvent
sans déchirements

vocabulaire : la conversation
fiche grammaire : cet art qui s’apprend
c’est pas l’éloquence dis donc
– ce truc un peu rance – j’reprends !
la conversation, échange en égal
à l’écrit comme à l’oral
des idées, de tout,
joyeux et fous
salons littéraires
au temps des Lumières

Baclesse, mars 2019

5 vues au total, 5 vues aujourd'hui

assassinquantaine

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    21 février 2020

si t’étais pas
adolescent à temps
t’en fais pas

en ton adultescence
tu s’ras adulte et sang
à contresens

vers cinquante ans
s’arrêtent les sens
arthritiquement

panne d’essence
because mal-
veillants -traitants

cherche les bien-
veillants
enfin

Le Torquesne, octobre 2018

8 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Mon monde à moi

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    20 février 2020

Dans mon monde à moi
on sort dehors les jours de pluie
fouetter le sang par le vent
et une fois à l’abri
on sourit jusqu’aux dents
d’avoir traversé l’aventure
jetés dans la nature
à la force des bras

Dans mon monde à moi
des petites joies simples
s’illuminent de soleil
comme autant d’arcs en ciel
aux cent couleurs qui pimpent
le bonheur à petites touches
impressionnisme manouche
près d’un feu de bois

Dans mon monde à moi
les crêpes, c’est comme du foie gras
le pain d’épices est fait maison
les repas se partagent c’est bon
de rire et parler en mangeant
c’est fou ce qu’on se moque des gens
du monde moderne sans qu’ils le sache
ni qu’ça les fâche

Dans mon monde à moi
les mots sont forts et beaux
y a pas besoin d’écrits
pour aut’chose que poésie
lettres d’amour ont bureau
les mots c’est des jolis jouets
Belle, je t’aime, je t’aimerai
dans mon monde émoi

Villerville, février 2020

12 vues au total, 2 vues aujourd'hui

du rêve à la réalité

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    19 février 2020

quand j’étais Apache
jamais peur de rien
et peu de besoins
tipee, feu chaud
amis et squaws
parfois la guerre
mais une vie pépère
avec du panache

puis je fus Tzigane
ami des gitanes
– j’en fumais aussi –
caravane abri
des yeux qui font mouche
et ambiance manouche
à travers les champs
des chants alléchants

arrivé au Cirque
sans talent spécial
de broc et de brique
un drôle d’animal
prépare chapiteau
nourrit animaux
patati patata
et barbàpapate

citadin enfin
en cage h l m
des trajets en train
dans la banlieue blême
en groupe mais tout seul
y a d’quoi faire la gueule

Touques, janvier 2019

16 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Lune air

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    18 février 2020

quand Armstrong marcha sur la terre
y s’passa des trucs sur la terre
ma mother fut à la mater
pour un fils resté dans la lune
qui ne poussa jamais son cri

la plaie béante à jamais
étouffée à même le berceau
se mua en lourd secret
d’où ne fuita pas un mot

tristesse intime fut enfermée
ainsi qu’en un profond trou
“il ne faut plus en parler”
c’était l’époque, me direz-vous…

Pont l’Evêque, janvier 2019

15 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Why ?

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    17 février 2020

qu’est ce que j’ai fait ?
pourquoi elle part ?
elle n’a rien dit, pourtant, hier soir
ni un autre soir
elle parle jamais
c’est plus la peine
vu qu’on s’connait…

vingt ans, une vie,
c’est quoi l’problème ?
j’ai réussi
à évacuer les h l m
on a construit
un truc nous mêmes
notre abri ?

et là elle part
comme une ado
pour un passant,
un vague croquant
c’est trop idiot
c’est un cauchemar…

y en avait qu’une
et c’était elle
ah quel bordel
cette nuit sans lune
sans l’une, sans l’autre
même pas d’apôtre
sauf dans ma bible…

et elle, elle part,
pour Dieu sait où
sans un au-r’voir
sans un bisou

Lisieux, janvier 2019

18 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Plaint coeur

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    15 février 2020

“peut-on préférer un parent ?”
sacrée foutue question mon grand…
c’est jamais fixe, c’est par moments
plus près… plus loin… avec le temps…

parce que sinon, les préférences,
c’est du poison à forte dose
sitôt qu’elles s’ancrent dans l’enfance
c’est pain béni pour la névrose !

chacun sa place et puis voilà
tant pis pour celui qui y est pas
on peut pas aimer tous les gens
mais ça fait mal quand t’es l’enfant
à qui on n’a même rien à dire
sauf pour l’utile et les souvenirs
… avec les autres…
les bons apôtres !

Honfleur, février 2014

246 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Lézard

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    14 février 2020

Une femme, assise près d’une fenêtre, boit du thé.
Ah, si j’osais...

Je sculpterais son allure,
ses courbures
qu’elle seule a dans la nature

Je peindrais un seul détail,
son poignet ou son chandail
dans un décor de Shanghai

Je la photographierais,
emprisonnant les reflets
étincelants ou noirs de jais

J’écrirais tous les tourments
qui mettent son âme en mouvement
transperçant ses yeux d’enfant

Je chanterais de fous refrains
qui viendraient lui dire enfin
l’émoi, la passion, l’entrain

Je pianoterais charlestons
et tangos, des danses qui sonnent,
si rythmées qu’elles tourbillonnent

Je violonerais ces brouillards,
les yeux embués hagards
Tous ces mots qu’on susurre le soir

Mais voila :
Je n’ose pas.

Trouville sur Mer, juin 2007

214 vues au total, 3 vues aujourd'hui

Jour de fête

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    13 février 2020


Que de monde à la noce !

La mariée était belle.
Elle sortait d’un bordel
- d’Abidjan ou d’ailleurs -
Gardant ses yeux rieurs.
Que de monde à la noce !
Ses clients si véloces
avaient la larme à l’oeil 
Pour eux c’était grand deuil...
 Et tous ces protecteurs
regardaient ce gâcheur
qui osait épouser
la reine de leurs soirées !
Le bedeau, tout penaud 
- un client comme il faut -
évitait son minois
pour mieux chanter la joie.
Elle n’est pas revenue,
à jamais disparue,
belle maison et ombrelle...
La mariée était belle....

Beuzeville, septembre 2007

222 vues au total, 0 vues aujourd'hui

si vite

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    12 février 2020

On ne t'a pas vu vieillir
juste un cancer t'envahir
t'amaigrissant te transformant
la roue tournait pendant ce temps
jusqu'à l'après-midi finale
saint Valentin ôtant ton mal
pour ton soulagement et ta paix...
Nous ? Orphelins à tout jamais...

Mulhouse, février 1995

299 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Bientôt…

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    11 février 2020

Bientôt la rue revivra…

Vos regrets d'accordéon
demain ils les combleront
les miséreux arrivent !
avec leur mal de vivre
et qui son harmonica,
qui joue bandonéon,
qui sort juste du violon...
Assis par terre
pleurant
préfère se taire
rue ou champ de foire ?
tous stands de désespoir...

Bientôt la rue revivra…

Mulhouse, mars 1995

336 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Urgences de nuit

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    10 février 2020

mon coté psy
est d’sortie
il a mis son costume noir
des grands soirs
celui des nuits brunes
sans clair de l’une
même sans désespoir
très vite c’est trop tard…

on tombe vite dans les précipices
qui nous bordent de tous côtés
c’est des pulsions qui vous assaillent
pas facile de s’en protéger
un pas d’côté et zou tu glisses
parachuté dans la rocaille
vlan tu descends à toute allure
sans rien voir mais tu sens qu’c’est dur…

Equemauville, janvier 2020

26 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Hécatombe

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    8 février 2020

en c’moment les morts sont d’sortie
ça donne un hiver à glas glas
comme une grande période décès là
c’est l’humour noir qui m’tient en vie
et c’est déjà un résultat !
bien sûr ça choque, oui ça s’fait pas !

mais y a pas qu’ça…
ceux qui y vont pour leur publicité
ou par névrose, mortifères obsédés,
ou encore, une raison d’pas bosser…
j’aurais jamais pu être abbé :
j’les aurais tous virés !

c’est pas que j’sois indifférent
en voyant tous ces enterrements
mais j’pense déjà tant à la mort
qu’au fond elle fait partie d’mon corps…
tiens, pour moi, faudrait rien qu’des gens
qui m’ont connu, aimé, vraiment.
après l’cim’tière, un bon gueul’ton
comme on en fait à la maison…

sur l’parvis, mettez un panneau
afin d’prév’nir tous les badauds :
“si t’as jamais mangé chez lui
casse toi, t’as rien à faire ici !”

Equemauville, janvier 2020

27 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vie(s)

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    7 février 2020

on n’a qu’une vie
ça s’refait pas
et y a pas d’double
tout ça
c’est des conneries
qui sèment le trouble

y a des moments
qui barrent en vrille
et nous emportent
siphon mouvement
séguédille
entre deux portes

au réveil on pleure
ça fait mal au coeur
faudra assumer
les baisers volés
l’erreur de casting
avec des vermines

et toutes ces bavures
on les traîne c’est sûr
c’est nos morsures
ça s’termine jamais
même à l’estaminet
ça vire juste au violet

ça laisse des traces
la vie qui passe

Trouville sur Mer, janvier 2020

29 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Rumeur

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    6 février 2020

une rumeur enfle la ville
de lèvres en lèvres elle bruisse tant
qu’on n’entend plus les goëlands
et pour une fois c’est pas les mouettes
qui caquètent
dans le vent
qui fronce les sourcils

la rumeur elle est jalouse
elle est née un soir de blues
a envahi les coeurs secs
juste comme ils claquaient du bec

les édentés qui peuvent pas mordre
aiment bien faire sauter à la corde
surtout si c’est les gentils
ça semble avoir réussi

la rumeur elle tord le cou à tout
le réel et le possible elle s’en fout
si on peut l’imaginer
ça suffit pour l’répéter
si ça fait du mal c’est mieux
la douleur a ses amoureux

chez les croquants
qui croquent la rumeur
à pleines dents
cariées

Trouville sur mer, janvier 2020

28 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 1 de 261 2 3 26

Sponsored Links

  • Sainte Véronique ou Bérénice

    par sur 4 février 2020 - 0 Commentaires

    4 février : Sainte Véronique (ou Bérénice, c’est tout pareil) Alors qu’il marchait vers son calvaire en portant sa croix, Véronique essuya le visage du christ avec son torchon. Et voici toute l’origine du saint suaire du Christ, l’image de son visage en sueur étant restée inscrite dans le tissu. Ce qui revient à dire que […]

  • Saint Gabin de Rome

    par sur 19 février 2020 - 0 Commentaires

    19 février : saint Gabin Alors là, c’est à hurler de rire ! Gabin, c’était le frère du pape Caïus. Et comme ils avaient le sperme vaillant dans la famille, c’était également le père de sainte Suzanne. Du coup, on lui a fait un petit avantage, et quand il est mort, il  a été enterré […]

  • Sainte Adèle

    par sur 24 décembre 2019 - 0 Commentaires

    24 décembre : sainte Adèle Fille du Roi Dagobert II et grand mère de saint Grégoire, tu m’étonnes qu’ils lui aient trouvé une place dans le calendrier ! Car, si j’en crois le révérend André Bourvil, elle était plutôt agitée dans son jeune temps, comme en témoigne ce cantique : “Adèle ! ta maman t’appelle […]

  • Saint Gaston & saint Paul Miki

    par sur 6 février 2020 - 0 Commentaires

    6 février : Saint Gaston (aussi nommé Vaast) & Saint Paul Miki Saint Gaston, c’est celui qui a fait le catéchisme à Clovis, et comme ça se passait à Arras, il est peu probable que cela ait un quelconque rapport avec les huîtres de Saint Vaast. Et c’est bien dommage, parce que ces huîtres là m’auraient […]

  • Saint Emmanuel

    par sur 25 décembre 2019 - 0 Commentaires

    25 décembre : Saint Emmanuel (et même que c’est Noël !) Napoléon IV, il est en veine ces temps : jeudi dernier, c’était son anniversaire, et pas une semaine après, c’est sa fête et c’est Noël.  Emmanuel, ça signifie Dieu avec nous, rien de moins. vous pensez bien que des trucs pareils, ça perturbe dès l’enfance… D’ailleurs […]

Tags

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !