Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

Corps de femme

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    7 mars 2020

Toi dont l’âme
éblouit,
resplendit…
tu es flamme
qui me prend
me surprend…

Sans réclame
tu es belle
sans rimmel…
tout ton charme
apparaît
en secret…

Mulhouse, février 1995.

620 vues au total, 0 vues aujourd'hui

la complainte du vacancier

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    6 mars 2020

moi j’pars plus en vacances !

la rentrée c’est trop dure
déjà un week-end c’est long…
non, vraiment, quand t’y penses
le job c’est valeur sure
et les heures sup c’est bon !

non, j’pars plus en vacances…

une journée ça suffit
– ou dimanche ou samedi –
travailler c’est la vie
comme ça, on dépense moins
avoir du fric c’est bien
on pense moins au lend’main
si un jour ça s’arrête
on f’ra quoi à la r’traite ?

moi, j’pars plus en vacances…

Le Torquesne, octobre 2019

162 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Bulletin METEO

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    5 mars 2020

une dépression venant de l’Est
traverse la Normandie et l’Ouest
elle durera tout un automne
mélancolisant les personnes
gris alcoolisés autochtones

le froid, la pluie, l’humidité,
le gris, la brume et les marées
séduiront les peintres alcooliques
nos gloires déchues chroniques
n’aimant ni prés ni colchiques

nuances de gris, nuances de vert
sombre foncé jusqu’à l’hiver
nonante jours sans lumière
à regretter d’être sur terre
avant qu’on nous enterre

Le Torquesne, octobre 2019

148 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Anima

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    4 mars 2020

on naît tous des animaux

rien de plus et rien de moins
on est juste la race la plus bête
celle qui se lève pour travailler
qui trouve bien de se laver
qui compte jusqu’au moindre brin
et cherche d’autre planètes

à polluer…

La Rivière saint Sauveur, janvier 2020

168 vues au total, 0 vues aujourd'hui

vert-bleu

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    3 mars 2020

chemins d’campagne et bords de mer
c’est ça ma vie, mon atmosphère
s’il en manque un, j’ai qu’un poumon
et mon cerveau, il joue au con
ça fait du foin

la plage l’hiver, c’est une planète
inhabitée avec de l’eau
pleine de vie sur des kilomètres
sans rien autour même pas d’auto
l’homme est au loin

sentiers terreux, terroirs d’odeurs,
craqu’ments et chants, baies et saveurs,
lumière ou ombre, jour ou noirceur
et des ruisseaux, des petites peurs
qui font du bien

Equemauville, janvier 2020

129 vues au total, 0 vues aujourd'hui

éclopé clopant

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    2 mars 2020

pour mouvoir p’tit bonhomme
opiacée with opium
et pour donner bonne mine
tiens bon v’là la morphine
pour mouver l’émouvant
vivent les béta-bloquants !

et vogue la galère
qu’était un fort bateau
et vogue la galère
de partout elle prend l’eau

comme jadis les vinyles
les disques des vertèbres
sont pincés tout rayés
ils bougent dans les ténèbres
d’un corps qu’en a trop vu
et qui crie j’en peux plus

et vogue la galère
qu’était un fort bateau
et vogue la galère
de partout elle prend l’eau

alors au fil de l’eau
à rythme ralenti
sur la canne le costaud
de tout son poids s’appuie
pour aller dans le vent,
la pluie, en chantonnant…

et vogue la galère
qu’était un fort bateau
et vogue la galère
de partout elle prend l’eau

pour quelques temps encore
il reste la pipe au bec
en jurant, mille sabords,
avant d’rentrer au sec
continuer à écrire
romance de souvenirs

et vogue la galère
qu’était un fort bateau
et vogue la galère
de partout elle prend l’eau

Equemauville, janvier 2020

153 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Intrigue

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    29 février 2020

c’était une citadine
arrivée dans nos campagnes
pays de cocagne
plein d’vieux tremblants
narrant tout l’temps
les mêmes histoires
de fond d’terroir
dans leur cuisine

culture la fuit
et elle s’ennuie

c’est ma confidente
on parle de tout
depuis des années
son assistante
cale les rendez-vous
en fin d’journée

oui mais c’est pas
c’que vous croyez !

on croise nos vies
au fil des mots
souvent on rit
de l’autre qu’est “trop”
c’est pas mon type de femme
n’empêche qu’elle a du charme

Trouville sur Mer, juillet 2019

183 vues au total, 1 vues aujourd'hui

pas d’panique

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    28 février 2020

faut pas tant
faut pas t’emballer
à toutes les portes
le temps balaie
nos inquiétudes d’un jour
et nos angoisses d’un soir
nos chagrins d’amours
toutes nos petites histoires

Trouville sur mer, février 2020

148 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Help

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    27 février 2020

mets du soleil
dans ta tête
chaque jour un peu
une provision
quand tu peux
en prévision

des jours de veille
noirceur complète
violente et vieille
laideur abstraite
qui t’envahit
et t’obscurcit
comme si la nuit
tombait en journée
choc choc choc choqué

seul îlot d’humanité
au coeur des villes
comme une ruche rescapée
où des abeilles
– débiles ? –
courraient sans miel…

c’est l’hôpital
le dernier des remparts
contre la vie moderne
sa course terne
son mal de vivre
sans qu’on s’enivre

à quoi qu’on sert
avec cancer
pas zodiacal ?

Lisieux, décembre 2019

153 vues au total, 0 vues aujourd'hui

confidence

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    26 février 2020

l’important tient en peu de choses
qu’on écrive en vers ou en prose
la femme, l’homme, la nature, la vie,
l’amour, la mort, la foi, l’envie
sept et un huit, un point c’est tout
seulement jamais on ne sait tout

des mots démolissent les maux
pour mieux traverser tous les âges
voir des émaux dans les mots
c’est le travers de tous les sages

larmes, rires, chagrins, bonheurs,
erreurs, découvertes, tatonnements, horreurs,
avec sa chaîne d’arpenteur
le scribe arpente nos heures
son levain traverse les temps
comme le vent survole l’étang…

Equemauville, janvier 2020

195 vues au total, 1 vues aujourd'hui

le capitalisme expliqué aux enfants (mais pas qu’eux)

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    25 février 2020

y a des gens qui font
tourner la machine
ateliers usines
et qui tournent en rond

y a des gens qui font
tourner les tourneurs
ce sont des docteurs,
syndiqués, patrons

y a des gens qui font
plus rien, rien du tout
la machine – c’est fou !
les a mis au fond

y a des gens qui font
parler les machines
la nuit à l’usine
“eux, ils sont trop cons !”

y a des gens qui font
pas grand chose du tout
la machine s’en fout
mais pas les patrons

y a des gens qui font
voir aux pas-grands-choses
qu’ils sont moins-que-rien
la machine aime bien

mais y a un grain d’sable
rien n’rime plus à rien
la machine s’emballe
les gens courent en rond

sans trifuge et sans tripète
la force est nulle, tout s’la pète
qui qu’a cassé la machine ?
où qu’on trouv’ra des turbines ?

y a p’t’êt’ des gentils
qui répar’ront point
puisque les ronds points
c’est du feu la nuit

Equemauville, janvier 2020

130 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Fin de course

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    24 février 2020

on a couru la minette
l’aventurière ou la salope
au bout du compte on est content
d’avoir trouvé femme honnête
ni barrée ni interlope
qui avance droit et prend son temps

on a l’ souv’nir baroudeur
mais c’est d’la frime et on sait bien
qu’on perdrait trop à ces jeux d’cons
c’est à l’atterrissage qu’est l’heure
à nos histoires fallait une fin
et ça vaut mieux parc’que sinon
les arrêts d’jeux seraient brutaux
hôpital ? tribunal ?
en tous cas, ç’aurait pas été beau
vagabondage…

Trouville sur Mer, décembre 2019

147 vues au total, 0 vues aujourd'hui

paroles

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    22 février 2020

mes amis et aimés furent vieux dès mon enfance
quand chaque un disparaît l’âge adulte avance
une fois tout l’monde parti quelle solitude
j’avais plus d’amis aimés j’avais leurs habitudes
d’un autre temps

dans mon monde à moi on vit autrement
solitaire et solidaire en valeurs d’antan
les gens comme les choses s’étalent dans le temps
et le réemploi s’effectue souvent
sans déchirements

vocabulaire : la conversation
fiche grammaire : cet art qui s’apprend
c’est pas l’éloquence dis donc
– ce truc un peu rance – j’reprends !
la conversation, échange en égal
à l’écrit comme à l’oral
des idées, de tout,
joyeux et fous
salons littéraires
au temps des Lumières

Baclesse, mars 2019

158 vues au total, 0 vues aujourd'hui

assassinquantaine

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    21 février 2020

si t’étais pas
adolescent à temps
t’en fais pas

en ton adultescence
tu s’ras adulte et sang
à contresens

vers cinquante ans
s’arrêtent les sens
arthritiquement

panne d’essence
because mal-
veillants -traitants

cherche les bien-
veillants
enfin

Le Torquesne, octobre 2018

143 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Mon monde à moi

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    20 février 2020

Dans mon monde à moi
on sort dehors les jours de pluie
fouetter le sang par le vent
et une fois à l’abri
on sourit jusqu’aux dents
d’avoir traversé l’aventure
jetés dans la nature
à la force des bras

Dans mon monde à moi
des petites joies simples
s’illuminent de soleil
comme autant d’arcs en ciel
aux cent couleurs qui pimpent
le bonheur à petites touches
impressionnisme manouche
près d’un feu de bois

Dans mon monde à moi
les crêpes, c’est comme du foie gras
le pain d’épices est fait maison
les repas se partagent c’est bon
de rire et parler en mangeant
c’est fou ce qu’on se moque des gens
du monde moderne sans qu’ils le sache
ni qu’ça les fâche

Dans mon monde à moi
les mots sont forts et beaux
y a pas besoin d’écrits
pour aut’chose que poésie
lettres d’amour ont bureau
les mots c’est des jolis jouets
Belle, je t’aime, je t’aimerai
dans mon monde émoi

Villerville, février 2020

157 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 3 de 28 1 2 3 4 5 28

Sponsored Links

  • Bienvenue chez le Père Yves !

    par sur 23 décembre 2017 - 0 Commentaires

    N’oublions pas l’essentiel : je vous souhaite le bon jour ! *** Ici, ce n’est pas une brocante (un brocanteur, il achète ce qu’il va revendre ; personnellement, je n’achète rien.) C’est plutôt un joyeux bric à brac (certains disent un bazar, d’autres un capharnaüm, mais ceux là sont des médisants, hi hi hi). Vous […]

  • mais d'où ça vient donc tout ça ?

    par sur 4 janvier 2018 - 0 Commentaires

    vous devez vider une maison ou un appartement ? débarrasser une cave,  ou un grenier ? la cour ou le jardin sont à ranger complètement ? débarrassez vous de vos débarras ! encombrez moi de vos encombrants ! contactez moi… je m’occupe de vos encombrants, redonne vie à ceux en bon état, j’emmène les autres […]

  • pour venir à l'atelier...

    par sur 12 décembre 2017 - 0 Commentaires

    Vous aimez bien vous promener au milieu des vieilleries des temps enfouis ? Vous n’aimez pas aller dans des boutiques où on vous pousse à l’achat ? VENEZ chez le Père Yves, c’est un vide grenier toute l’année ! Et sous abri en plus…

  • "défèque news"

    par sur 15 février 2018 - 0 Commentaires

    AVERTISSEMENT de l’AUTEUR l’ensemble de ce site est truffé de fake-news (aussi appelées “fausses nouvelles” ou “rumeurs”) MAIS c’est juste pour rire ! donc, il est plus urgent que jamais de préciser à tous mes amis lecteurs que : “La rédaction de ces annonces relève du seul imaginaire de son auteur. Si les objets sont […]

  • Bienvenue sur ma planète

    par sur 1 janvier 2019 - 0 Commentaires

    “il vit sur une planète à part, le Père Yves…” et oui ! mais en plus, c’est une planète particulière. prenez la terre : plus il y a de monde dessus, plus elle se rabougrit et se met à chauffer. alors que, la planète écolonomique, elle respire la santé au fur et à mesure que […]

Tags

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !