Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

Un an déjà…

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    19 mars 2019

Juste avant le printemps, une journaliste a observé un drôle de clic sous un article paru sous un article de la page Ouest France.

“Le Père Yves et ses trésors”, c’est quoi ce truc ?

De lien en lien, elle est arrivée jusqu’à mon site et… mon numéro de téléphone

Après un premier contact téléphonique, nous nous sommes vus autour d’une tasse de café (partagée avec la Mère Anne) dans la bibliothèque de l’atelier.

Moi, vous me connaissez, quand on me branche sur mon métier passion, ça peut durer un petit moment…

Et bien là, ça a duré 2 heures !

Et l’article qui en est sorti reflète bien cette conversation à bâtons rompus…

Merci à Louise !

Bon, comme ça, c’est pas trop lisible, alors je vous ai “capturé” une version plus adaptée aux presbytes…

***************

#LE TORQUESNE

Le Torquesne. Chez le Père Yves, les objets deviennent des trésors

Par Louise DELÉPINE. | Publié le 19/03/2018 à 15:49

  • Le Père Yves propose vinyles, meubles, toiles, objets et bibelots en tous genres. | Ouest-France

Yves-Marie Laurelli est un « biffin ». Il vide les maisons des particuliers et trouve dans les poubelles des tas d’objets qu’il revend à un prix modique.

Rencontre

« J’ai commencé à faire les poubelles à sept ans. » L’œil pétillant dans son capharnaüm organisé, Yves-Marie Laurelli, alias le Père Yves, a fait de cette curieuse passion une profession. « À côté de l’école où j’allais à Honfleur, il y avait la salle des ventes. J’avais repéré qu’une journée dans la semaine, certains invendus atterrissaient sur le trottoir , sourit-il.  Un jour, j’ai vidé mon cartable pour le remplir de ce que j’y trouvais. » Après un remontage de bretelles en règle par son paternel, le petit Yves-Marie abandonne un temps les poubelles pour les études.

Mais adulte, cette habitude lui revient et il se décrit lui-même comme un « biffin » . « C’est un vieux métier. C’est comme ça que l’on appelait ceux qui fouillaient dans les poubelles. Ce mot vient de l’époque de Napoléon. » Mais attention, ne dites pas au père Yves qu’il est brocanteur ou antiquaire : « un brocanteur, il achète pour revendre. Moi, quand je débarrasse des maisons, je vide tout. Ensuite je trie. »

[mise à jour : depuis la parution de l’article, des problèmes de santé ont imposé l’arrêt des débarras, mais le Père Yves continue à écouler ce qu’il avait accumulé dans ses greniers au fil des débarras…]

« Reconstituer des histoires »

Car c’est dans des maisons que le Père Yves trouve ce qu’il appelle des « trésors » . « On m’appelle pour les vider, souvent quand la personne part en maison de retraite. Ils appartiennent à une génération qui ne jetait rien, explique-t-il. Quand on vide une maison entière, on reconstitue toute une histoire. » Dans le choix de meubles, le choix des livres et des objets de décoration, le Père Yves retrace des parcours de vie. « Je reconstitue les histoires, mais je n’en fais pas commerce. Les carnets intimes, les photos de famille, je les laisse. Je ne les vends pas. »

Les objets qui peuvent resservir arrivent ensuite dans son atelier au Torquesne, où tout est savamment rangé même si cela n’apparaît pas à première vue. « Là il y a tout ce qui est vaisselle et verre, explique le Père Yves en montrant un des boxes. Dans celui d’à côté, il y a tout ce qui est verre à pied. » Logique ! En traversant « l’allée Ali Baba » , on arrive dans « le showroom » . Ici, tout un tas d’objets cohabitent. Un bar en forme de globe est posé à côté d’une armoire, en levant la tête on voit un lustre et des toiles diverses et variées.

Ses clients sont souvent des « collectionneurs, ou des gens qui veulent se meubler pour pas trop cher. » Mais le showroom du Père Yves se trouve aussi sur Internet. Sur son site, les objets qu’il vend et les histoires qu’il imagine lui inspirent des petites annonces souvent humoristiques qu’il se plaît à écrire. «  C’est ma partie préférée de ce travail , s’amuse Yves-Marie. Une Marseillaise m’a envoyé un mail il y a peu de temps pour me dire qu’elle n’achetait rien sur mon site, mais qu’en revenant du travail, elle venait lire mes annonces pour passer un bon moment. »

Le Père Yves a une page Facebook, Le Père Yves et ses trésors, et un site internet : https://www.le-pere-yves.fr/. Tél. : 06 16 92 51 54. Appelez pour fixer un rendez-vous.

********************

Et merci à vous toutes et vous tous, qui m’accompagnez dans cette aventure atypique !

Pas de mots clés

1103 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Sponsored Links

Ajouter un commentaire

  • Saint Jean Bouche d'Or

    par sur 13 septembre 2019 - 0 Commentaires

    13 septembre : saint Jean Chrysostome et Chrysostome, ça veut dire Bouche d’or… attention à bien articuler, sinon saint Jean Bouche d’Or peut se transformer en singe en bouche d’or, ce qui pourrait sembler irrévérencieux… c’était le Patriarche de Constantinople et comme il ne voulait pas obéir à l’Empire, il fut destitué. mais ce qu’on […]

  • Saint Janvier & sainte Marie-Emilie

    par sur 19 septembre 2019 - 0 Commentaires

    19 septembre : saint Janvier & sainte Marie-Emilie de Rodat saint Janvier de Naples les Ritals, c’est bien connu, ont la religion dans le sang plus que nous autres… du coup, à Naples, ils se sont placés sous la protection d’une cinquantaine de saints ; c’est vous dire si les assureurs gagnent du fric dans […]

  • Sainte Theodora & saint Adelphe

    par sur 11 septembre 2019 - 0 Commentaires

    11 septembre : sainte Théodora & saint Adelphe sainte Théodora : et bien, si les voies du Seigneur sont impénétrables, ce n’était pas le cas de la belle Theodora, puisqu’elle se livra à… l’adultère alors qu’elle était mariée ! ça prédestine pas à arriver dans le calendrier des saints… surtout que, non contente de ça, […]

  • Sainte Salomé

    par sur 22 octobre 2019 - 0 Commentaires

    22 octobre : sainte Salomé la Myrophore bon, déjà, myrophore, c’est pas une insulte et ça veut pas non plus dire qu’elle y voyait rien et avait besoin de lunettes. non, myrophore, que j’vous dise, c’est quelqu’un qui porte le parfum : attention, pas qui en porte sur lui, mais qui charrie les bouteilles de […]

  • Sainte Barbe

    par sur 4 décembre 2019 - 0 Commentaires

    4 décembre : sainte Barbe Au Liban, Barbe était profondément croyante. et quand son père voulut la marier, elle trouva que c’était vraiment une drôle d’idée puisqu’elle se sentait mariée à Dieu (c’est plus platonique et plus romantique que d’avoir un mec sur le dos en permanence) son père ne supporta pas cette hérésie et […]

1 200 annonces encore disponibles (c’est le grand débarras !)

ça y est, le cap des 2.000 annonces en même temps est franchi pour la seconde fois ! j'ai un Paul Pogba qui s'éveille en moi (mais c'est le côté chanteur...)

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !

Tags