Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

Saint Benoît-Joseph & sainte Bernadette

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    16 avril 2020

16 avril : saint Benoît-Joseph Labre & sainte Bernadette Soubirous (euh, tout à fait accessoirement, c’est le dimanche de Pâques – et non, ça, c’était en 2017…)

Saint Benoît-Joseph, c’est le saint patron des sans domicile fixe, des pauvres et des exclus.

Et, oserais-je vous l’avouer, il aurait pu être le saint patron du Hamon Tour aux dernières présidentielles !

je m’explique : Benoît, ses parents étaient laboureurs dans le Nord (sa mère aurait pu en témoigner, le paternel, c’était le roi du labour : sa femme a eu 14 gosses après Benoît…) à 19 ans, il se présente à plusieurs monastères, et à chaque fois il se fait virer : trop jeune, trop fragile, pas assez expérimenté…

du coup, il se dit qu’il va faire son pélerinage perpétuel tout seul et qu’ils aillent tous au diable ! (bon, je résume. et sur ce point là, vous reconnaîtrez l’aspect frondeur de Benoît, dont les autres candidats de la primaire se gaussaient sans même s’en cacher)

en sept ans, il parcourt à pied 30.000 kilomètres, de Suisse en Pologne, d’Allemagne en Espagne. (évidemment, notre Benoît à nous, il est plutôt resté sur les routes de France, même s’il est aussi allé faire coucou à Angela)

y avait pas de minimas sociaux à l’époque, et il était coutumier des soupes populaires et autres humiliations. (car, contrairement à ce que d’aucuns peuvent penser, la pauvreté, c’est humiliant au quotidien, et il ne suffit pas de le vouloir pour s’en sortir. seuil de pauvreté et niveau du smic, c’est pareil aujourd’hui, y a pas quelque chose qui vous dérange ?)

il meurt aux marches d’une église en 1783 (à peu de choses près, il aurait connu la Révolution Française !) et les miracles se multiplient sur son tombeau.

Sainte Bernadette Soubirous, elle était aussi l’aînée d’une famille pauvre (mais le père Soubirous était moins chaud de la pince que le père Labre, y avait moins de mioches autour d’elle).

Elle a rencontré la vierge 18 fois en 1858, à la grotte de Massabielle, près de Lourdes. D’ailleurs, pour ceux qui suivent, je vous avais déjà fait le topo de c’t”affaire le 18 février (décidément, le 18 poursuit Bernadette !)  because c’était déjà la sainte Bernadette (abondance de biens ne nuit pas, n’hésitez pas à aller vous balader au pays du 18 février…)

Et ça, je pense que ça a été un sacré atout pour la popularité de cette sainte. Pas qu’elle ait vu la Vierge, mais que ce soit passé au XIXème siècle. Ben oui, forcément, ça nous parle plus, c’est un peu comme si c’était une arrière grand mère à nous tous…

au fait… Bonne fête à Madame Chirac !

Pas de mots clés

973 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Sponsored Links

Ajouter un commentaire

Tags

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !