Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

Bienheureuse Eugénie Smet

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui    7 février 2020

7 février : Bienheureuse Eugénie Smet

Elle passa sa vie à se dévouer aux âmes du purgatoire.

Dit comme ça, ça a l’air rigolo, mais faut y voir de plus près…

Voici quelqu’un qui, dans la seconde moitié du XIXème siècle, organise les soins à domiciles des pauvres, en y associant les laïcs.

Et bien, j’invite à invoquer intensément sainte Eugénie ce jour, pour éclairer les illuminés qui voudraient bazarder la Sécu !

747 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Crapaud qui chante…

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    7 février 2020

Crapaud qui chante en février

a l’hiver derrière lui.

donc, aujourd’hui, toute affaire cessante et nonobstant la météo, quelle qu’elle soit,  vous allez vous accroupir dans votre jardin (si vous n’en avez pas, le premier jardin public venu fera l’affaire, car l’heure est importante !) et écouter toute la journée si le crapaud chante.

attention, je n’ai pas dit si il coâsse, j’ai dit si il chante, nuance.

et si vous entendez soudainement le chant du crapaud au fond du jardin, youpi tralala venez vite nous le dire, ça cela signifiera que l’hiver est fini et qu’à présent c’est rien que du beau temps !

521 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Vie(s)

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    7 février 2020

on n’a qu’une vie
ça s’refait pas
et y a pas d’double
tout ça
c’est des conneries
qui sèment le trouble

y a des moments
qui barrent en vrille
et nous emportent
siphon mouvement
séguédille
entre deux portes

au réveil on pleure
ça fait mal au coeur
faudra assumer
les baisers volés
l’erreur de casting
avec des vermines

et toutes ces bavures
on les traîne c’est sûr
c’est nos morsures
ça s’termine jamais
même à l’estaminet
ça vire juste au violet

ça laisse des traces
la vie qui passe

Trouville sur Mer, janvier 2020

143 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Gaston & saint Paul Miki

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    6 février 2020

6 février : Saint Gaston (aussi nommé Vaast) & Saint Paul Miki

Saint Gaston, c’est celui qui a fait le catéchisme à Clovis, et comme ça se passait à Arras, il est peu probable que cela ait un quelconque rapport avec les huîtres de Saint Vaast.

Et c’est bien dommage, parce que ces huîtres là m’auraient assez facilement convaincu de vouer un culter à Saint Gaston !

Saint Paul Miki, il était parti évangéliser les Japonais, qui n’en demandaient pas autant…

Le Shogun l’a assez mal pris, et a décidé d’expulser les étrangers et d’interdire le christianisme. Saint Paul Miki s’est donc caché. Mais le jour où les envoyés du Shogun l’ont retrouvé, ouh là là le pauvre…

Il était exhibé de ville en ville avec un petit numéro de torture très au point, histoire de montrer au peuple que le Shogun ne rigolait pas avec ces choses là ! Mais Saint Paul Miki, pendant ce temps là, il chantait…

Du coup, histoire d’en finir, le Shogun le fit crucifier près de Nagasaki en 1597. Ce qui n’était quand même pas une raison pour y larguer une bombe nucléaire en 1945…

975 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Rumeur

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    6 février 2020

une rumeur enfle la ville
de lèvres en lèvres elle bruisse tant
qu’on n’entend plus les goëlands
et pour une fois c’est pas les mouettes
qui caquètent
dans le vent
qui fronce les sourcils

la rumeur elle est jalouse
elle est née un soir de blues
a envahi les coeurs secs
juste comme ils claquaient du bec

les édentés qui peuvent pas mordre
aiment bien faire sauter à la corde
surtout si c’est les gentils
ça semble avoir réussi

la rumeur elle tord le cou à tout
le réel et le possible elle s’en fout
si on peut l’imaginer
ça suffit pour l’répéter
si ça fait du mal c’est mieux
la douleur a ses amoureux

chez les croquants
qui croquent la rumeur
à pleines dents
cariées

Trouville sur mer, janvier 2020

89 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Elle

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    5 février 2020

c’est beau, la nuit
une femme
qui dort

dans son coeur, sa tête
X ? Y ?
pas grave son sexe
à l’autre…
Elle n’est pas
seule avec
sa vie, ses nuits, son nid, son lit
elle vit
et s’endort

en confiance
un sourire
au coin des lèvres

Equemauville, janvier 2020

111 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Sainte Véronique ou Bérénice

    délires (grands, comme le ara qui rit !), écritures du Père Yves, Éphéméride    4 février 2020

4 février : Sainte Véronique (ou Bérénice, c’est tout pareil)

Alors qu’il marchait vers son calvaire en portant sa croix, Véronique essuya le visage du christ avec son torchon.

Et voici toute l’origine du saint suaire du Christ, l’image de son visage en sueur étant restée inscrite dans le tissu.

Ce qui revient à dire que Véronique ne lavait pas souvent ses torchons, et qu’on ne saurait que se méfier d’une lavandière ou d’une femme de ménage qui serait affublée d’un pareil prénom !

Non mais…

1361 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Voeux de Goëlands

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    4 février 2020

Trop-plein de gens
c’est fatigant
même pour souhaiter
la bonne année,
LA bienheureuse !

Bonne année par ci
beaux nénés par là
la santé aussi !
lassant, oui, c’est ça,
la centrifugeuse

Pendant ce temps
par la fenêtre
tanguent les bateaux
et gueulent les mouettes
pour du pain blanc…

Et piou piou piou
à pleines becquées
c’est des pioupioux
qui se bécotent

Les oiseaux rigolent
derrière cette volière
où ça manque pas d’air…
“Bonne année, marioles !”

Normandie, janvier 2020

85 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Blaise

    délires (grands, comme le ara qui rit !), écritures du Père Yves, Éphéméride    3 février 2020

3 février : Saint Blaise de Sébaste

statue de saint Blaise, située dans l’église de Saint Hymer (14, calvados, normandie)

Blaise était toubib quand on le désigna comme évêque.

« pourquoi pas ? » se dit il

Mais à l’époque, l’assemblée nationale n’existait pas, et il installa son palais épiscopal dans une caverne, où il soignait indifféremment les hommes et les bêtes sauvages.

Bon, les hommes, ça ne gênait pas trop, mais les bêtes sauvages, ça enquiquinait fichtrement son gouverneur, qui avait plus de mal à en capturer pour les jeux du cirque.

Du coup, le gouverneur envoya ses sbires pour noyer Blaise, ce qui témoigne quand même du peu de respect des politiques pour la papauté…

Mais là, imaginez un peu leur tête, chaque fois qu’ils croyaient l’avoir noyé, le Blaise remontait à la surface et se mettait à marcher sur l’eau. De quoi perdre la tête…

et du coup, ils ont fini par le décapiter !

810 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Eclairage

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    3 février 2020

Nuit de pleine lune
où danse le vent
et ma chacune
dort calmement
quand se déchaînent les éléments
rien ne la gêne elle va rêvant…

Equemauville, janvier 2020

102 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Zaza

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    1 février 2020

Ce soir Zaza est chez moi
– j’crois bien qu’on dormira pas !

Elle va faire tellement de bruit
chanter des airs abrutis
obsédants dans les tons graves
aux paroles imperceptibles
comme susurrées dans une cave
au temps des Incorruptibles…

Zaza c’est une madame sans-gêne
elle débarque n’importe quand
et se fout bien du moment
son séjour est court ou long
aussi retenez bien son nom !
Zaza, c’est Zaza COUPHENE

Equemauville, janvier 2020

82 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Fantômine

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    31 janvier 2020

Cuir au cul, cuir aux pieds,
jupe et bottes prêtent à cuir
noir en haut, noir aux bas
bague noire annulaire
longue écharpe grège

t’as d’allure, en pied !
fallait pas t’assir
plis et rides se voient
même si tête en l’air
chantonne son solfège…

Lisieux, janvier 2020

72 vues au total, 0 vues aujourd'hui

La Passante du vieux bassin

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    30 janvier 2020

quand elle sort
dans le noir
elle épie le vieux port
Honfleuraise d’un soir…

ça fait comme un miroir
aux reflets mystérieux
de réverbères en or
qui z-y-font de beaux yeux…

Honfleur, décembre 2019

77 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Sainte Martine

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    30 janvier 2020

30 janvier : Sainte Martine.

Et bien là, c’est la meilleure, on ne sait rien d’elle !

Non, non, je ne rigole pas. Tiens, je vous copie/colle ce que l’Eglise en dit :

« Dieu seul sait ce qu’elle a vécu. Elle fut en grande vénération à Rome pour y avoir subi le martyre. »

Et toc ! on sait qu’elle a été martyrisée, et après, circulez, y a rien à voir.

Ça fait quand même pas maison sérieuse, des trucs pareils… Faudrait voir à constituer des dossiers avant d’ériger des saints qui ont leur nom dans le calendrier…

Imaginez un peu toutes les petites Martine, elles vont être paumées dans la vie avec un laxisme pareil…

Allez, faut remédier à ça, je vous là crée vite fait sur le gaz, moi, l’histoire de cette sainte oubliée, et façon Pierre Bellemare en plus !

L’histoire se passe à Rome, en 226 pour être précis. Par un soir d’hiver, la petite Martine sort dans les rues glacées pour chercher du pain car sa mère a oublié d’en prendre en rentrant du travail. La nuit est noire et aucun éclairage public à l’époque. Martine avance en tremblotant, autant de froid que de peur (peut être même aussi de malnutrition, car c’était pas Byzance à Rome en ces temps reculés…)

Arrivée à la boulangerie, elle bavarde un peu avec la commerçante, car au moins en cet endroit il fait chaud. Mais bon, quand faut y aller, faut y aller, et Martine sort dans la rue glacée, ses miches de pain à la main.

Comme toutes les gamines de son âge, elle casse la croûte du pain et se forme une petite boule de mie pour la manger en chemin.

C’est alors que surgit d’une impasse sombre et sordide un individu décharné et sentant la vinasse, qui tente de lui arracher ses miches de pain. Personne ne passe dans la ruelle pour la secourir, même lorsqu’elle hurle à plein poumons :

“touche pas à mes miches !”

Elle s’accroche à ses miches, le mendiant veut les arracher, ils tombent, et là, pauvre Martine, elle se fait le coup du lapin sur les pavés de la ruelle.

Le sordide damné de la terre empoigne les deux miches et se barre en courant aussi vite que son état d’ébriété lui permet… Et ce n’est que le lendemain que les Romains découvrent son corps inanimé, tout mouillé par une pluie verglaçante.

Pris de remords de n’avoir rien fait ni entendu, ils font une pétition au Pape, qui illico la canonise parce que le pain, chez les cathos, c’est sacré !

Et voilà, c’était quand même pas dur à faire, non ?

800 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Retours

    écritures du Père Yves, le monde d'aujourd'hui, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    29 janvier 2020

Retour au bercail
d'un métier cérébral
et vaille que vaille
la vie municipale
des bonjours, des sourires,
des nouveaux-venus,
des regards et des rires
balayent les rictus
Comme du jour dans ma nuit -
ombre et lumière onze mois 
d'angoisse, peur, ennui
contrent avec moi -
Tenir droit sans fierté
avancer, même pas vite,
délaisser l'acide
enfin bienveiller...

Trouville sur Mer, décembre 2018

301 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 1 de 421 2 3 42

Sponsored Links

  • Bonne Année !

    par sur 1 janvier 2020 - 0 Commentaires

    ça y est ! l’an 2 000 a vingt ans ! cette année, pour l’occasion, faut se creuser la tête un peu plus que d’habitude pour les voeux… Comme chantait Berthe Sylva,“on n’a pas tous les jours vingt ans…” traditionnellement, on se souhaite en début d’année la bonne santé et plein de bonnes choses… c’est […]

1 200 annonces encore disponibles (c’est le grand débarras !)

ça y est, le cap des 2.000 annonces en même temps est franchi pour la seconde fois ! j'ai un Paul Pogba qui s'éveille en moi (mais c'est le côté chanteur...)

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !

Tags