Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

paroles

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    il y a 17 heures

mes amis et aimés furent vieux dès mon enfance
quand chaque un disparaît l’âge adulte avance
une fois tout l’monde parti quelle solitude
j’avais plus d’amis aimés j’avais leurs habitudes
d’un autre temps

dans mon monde à moi on vit autrement
solitaire et solidaire en valeurs d’antan
les gens comme les choses s’étalent dans le temps
et le réemploi s’effectue souvent
sans déchirements

vocabulaire : la conversation
fiche grammaire : cet art qui s’apprend
c’est pas l’éloquence dis donc
– ce truc un peu rance – j’reprends !
la conversation, échange en égal
à l’écrit comme à l’oral
des idées, de tout,
joyeux et fous
salons littéraires
au temps des Lumières

Baclesse, mars 2019

5 vues au total, 5 vues aujourd'hui

assassinquantaine

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    21 février 2020

si t’étais pas
adolescent à temps
t’en fais pas

en ton adultescence
tu s’ras adulte et sang
à contresens

vers cinquante ans
s’arrêtent les sens
arthritiquement

panne d’essence
because mal-
veillants -traitants

cherche les bien-
veillants
enfin

Le Torquesne, octobre 2018

8 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Mon monde à moi

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    20 février 2020

Dans mon monde à moi
on sort dehors les jours de pluie
fouetter le sang par le vent
et une fois à l’abri
on sourit jusqu’aux dents
d’avoir traversé l’aventure
jetés dans la nature
à la force des bras

Dans mon monde à moi
des petites joies simples
s’illuminent de soleil
comme autant d’arcs en ciel
aux cent couleurs qui pimpent
le bonheur à petites touches
impressionnisme manouche
près d’un feu de bois

Dans mon monde à moi
les crêpes, c’est comme du foie gras
le pain d’épices est fait maison
les repas se partagent c’est bon
de rire et parler en mangeant
c’est fou ce qu’on se moque des gens
du monde moderne sans qu’ils le sache
ni qu’ça les fâche

Dans mon monde à moi
les mots sont forts et beaux
y a pas besoin d’écrits
pour aut’chose que poésie
lettres d’amour ont bureau
les mots c’est des jolis jouets
Belle, je t’aime, je t’aimerai
dans mon monde émoi

Villerville, février 2020

12 vues au total, 2 vues aujourd'hui

du rêve à la réalité

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    19 février 2020

quand j’étais Apache
jamais peur de rien
et peu de besoins
tipee, feu chaud
amis et squaws
parfois la guerre
mais une vie pépère
avec du panache

puis je fus Tzigane
ami des gitanes
– j’en fumais aussi –
caravane abri
des yeux qui font mouche
et ambiance manouche
à travers les champs
des chants alléchants

arrivé au Cirque
sans talent spécial
de broc et de brique
un drôle d’animal
prépare chapiteau
nourrit animaux
patati patata
et barbàpapate

citadin enfin
en cage h l m
des trajets en train
dans la banlieue blême
en groupe mais tout seul
y a d’quoi faire la gueule

Touques, janvier 2019

16 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Sainte Bernadette Soubirous

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    18 février 2020

18 février : sainte Bernadette

alors là, je suis un peu emmouscaillé, parce que l’histoire de sainte Bernadette, on vous en a tellement rebattu les oreilles que vous la connaissez déjà…

bon, je vais essayer de rafraîchir tout ça !

le papa de Bernadette, il était meunier et tout allait bien jusqu’au jour où arrivèrent les moulins à vapeur. à partir de là, il n’avait plus qu’à se les rouler dans la farine, et, pour sympathique que ce soit comme divertissement, ça ne nourrissait pas sa famille (et heureusement quand même, ça aurait été trop indécent !)

du coup, les bons parents, ils ont largué leur gamine aux bonnes soeurs, histoire d’avoir une bouche inutile de moins à nourrir.

les bonnes soeurs, évidemment, elles ont utilisé la gosse en l’envoyant ramasser du bois près de la rivière (c’était un peu son contrat d’insertion, à la Bernadette)

évidemment, une gosse de cet âge là, on peut pas dire qu’elle débordait d’affection de la part de sa mère ou des religieuses, y avait un manque, c’est certain.

et ça lui faisait peine, et ça la tourmentait…

du coup (allez, vous avez sûrement fait pareil quand vous étiez gosse), elle s’est inventée une copine, histoire de tromper sa solitude.

et là, la gamine, elle a fait fort !

sa copine de jeux dans la grotte, c’était carrément la mère de Jésus !

euh là l’boucan !

pour le coup, ils rampaient tous devant elle. “encore un peu de viande Bernadette ? tu vas bien ma fille adorée ? reste près du feu, on va te chercher du bois, non, non, ne bouge pas…

les médias de l’époque s’en sont mêlés.

et j’te construis un hôtel, et moi un restaurant, et moi un magasin de souvenirs du meilleur goût…

et voilà comment, à partir d’un songe enfantin, la ville de Lourdes est arrivée à plus de 2 millions de nuitées hôtelières par an…

fortiche, la Bernadette, non ?

 

689 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Lune air

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    18 février 2020

quand Armstrong marcha sur la terre
y s’passa des trucs sur la terre
ma mother fut à la mater
pour un fils resté dans la lune
qui ne poussa jamais son cri

la plaie béante à jamais
étouffée à même le berceau
se mua en lourd secret
d’où ne fuita pas un mot

tristesse intime fut enfermée
ainsi qu’en un profond trou
“il ne faut plus en parler”
c’était l’époque, me direz-vous…

Pont l’Evêque, janvier 2019

15 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Si février laisse les fossés pleins…

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    17 février 2020

Si février laisse les fossés pleins,

les greniers seront pleins.

Bon, on ne va quand même pas souhaiter le retour de la flotte pour autant…

Par contre,

Quand les greniers seront pleins,

On appellera le biffin !

me semblerait bien mieux comme proverbe…

470 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Why ?

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    17 février 2020

qu’est ce que j’ai fait ?
pourquoi elle part ?
elle n’a rien dit, pourtant, hier soir
ni un autre soir
elle parle jamais
c’est plus la peine
vu qu’on s’connait…

vingt ans, une vie,
c’est quoi l’problème ?
j’ai réussi
à évacuer les h l m
on a construit
un truc nous mêmes
notre abri ?

et là elle part
comme une ado
pour un passant,
un vague croquant
c’est trop idiot
c’est un cauchemar…

y en avait qu’une
et c’était elle
ah quel bordel
cette nuit sans lune
sans l’une, sans l’autre
même pas d’apôtre
sauf dans ma bible…

et elle, elle part,
pour Dieu sait où
sans un au-r’voir
sans un bisou

Lisieux, janvier 2019

18 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Plaint coeur

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    15 février 2020

“peut-on préférer un parent ?”
sacrée foutue question mon grand…
c’est jamais fixe, c’est par moments
plus près… plus loin… avec le temps…

parce que sinon, les préférences,
c’est du poison à forte dose
sitôt qu’elles s’ancrent dans l’enfance
c’est pain béni pour la névrose !

chacun sa place et puis voilà
tant pis pour celui qui y est pas
on peut pas aimer tous les gens
mais ça fait mal quand t’es l’enfant
à qui on n’a même rien à dire
sauf pour l’utile et les souvenirs
… avec les autres…
les bons apôtres !

Honfleur, février 2014

246 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saints Valentin, Cyrille & Méthode

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    14 février 2020

14 février : 3 saints pour le prix d’un !

Saint Valentin, n’en déplaise aux amoureux transis de ce jour, n’a strictement rien à voir avec leurs émois. ça vous cloue le bec, celle là, pas vrai ?

Jusqu’en 494, les Romains organisaient une grande fête païenne autour de l’amour et de la fécondité, et faut bien dire que ça virait de plus en plus au libertinage échangiste à grande échelle… En 495, Gélase 1er décida donc de fêter en grande pompe le saint du jour, histoire de mettre un terme aux obscénités païennes et paillardes, et de ramener l’amour à ses seuls sentiments platoniques et intériorisés. Notez qu’il a bien réussi son coup, et mis fin à cette dernière grande fête païenne, même si DSK tente de la perpétuer à sa manière avec la complicité de Dodo la Saumure. (mais là, on s’éloigne peut être un peu…)

Quant à Saint Valentin, c’était un prêtre doté de pouvoirs de guérison, ce qui énervait le préfet de Rome.

Et en ce temps là, quand le préfet était énervé, il vous faisait flinguer. de ce côté là, ça a un peu changé quand même… avouez que ça n’a aucun rapport avec le programme de votre soirée copulative !

Concernant Cyrille et Méthode, il s’agissait de deux frères. (Bon déjà, Cyrille, il ne s’appelait pas Cyrille mais Constantin, passons…)

Ils furent envoyés en mission pour évangéliser les peuples slaves. Comme c’étaient un peu les ancêtres du marketing et de la pénétration commerciale, ils eurent la sublime idée de les traduire en slave. Pas con, hein ? Et ça marche ! Eglises pleines à craquer, jolies ventes des bouquins, ils gagnent des parts de marché et ça boume à fond.

Oui mais, la concurrence leur cherche des poux dans la tête, genre “rien ne vaut l’original, c’est mal traduit, le Christ n’était pas slave, c’est des escrocs ces deux là.”

Cyrille meurt le premier et Méthode poursuit le boulot. Ce qui lui vaudra d’aller en prison en Allemagne.

Au final, savez-vous que ces deux là sont parmi les saints patrons de l’Europe ?  Et oui les amis, la construction européenne s’effectue également sous le patronage de l’Eglise.

Ah, vous en apprenez de belles, avec ze père yves !

619 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Lézard

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    14 février 2020

Une femme, assise près d’une fenêtre, boit du thé.
Ah, si j’osais...

Je sculpterais son allure,
ses courbures
qu’elle seule a dans la nature

Je peindrais un seul détail,
son poignet ou son chandail
dans un décor de Shanghai

Je la photographierais,
emprisonnant les reflets
étincelants ou noirs de jais

J’écrirais tous les tourments
qui mettent son âme en mouvement
transperçant ses yeux d’enfant

Je chanterais de fous refrains
qui viendraient lui dire enfin
l’émoi, la passion, l’entrain

Je pianoterais charlestons
et tangos, des danses qui sonnent,
si rythmées qu’elles tourbillonnent

Je violonerais ces brouillards,
les yeux embués hagards
Tous ces mots qu’on susurre le soir

Mais voila :
Je n’ose pas.

Trouville sur Mer, juin 2007

214 vues au total, 3 vues aujourd'hui

Saint Gilbert & saint Castor

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    13 février 2020

13 février : saint Gilbert

Il était tellement épaté de revenir vivant des croisades, le Gilbert, qu’il distribua tout sa fortune (qui était assez impressionnante) aux pauvres du secteur.

Evidemment, après ça, il était à la rue, mais même pas grave car il avait créé un monastère où il entra, et devint évêque.

Mais là, sa crise anti système le reprit, et il se mit à redistribuer l’argent de l’Eglise en créant des hôpitaux mais aussi en le distribuant aux chanoines.

Vous imaginez un peu le truc si en plus il avait connu la réserve parlementaire ?


saint Castor

j’allais pas passer à côté, depuis le temps que je vous parle de mon animal fétiche qui fait tout avec sa queue, voilà à présent que je trouve un saint du même nom !

Né en Aquitaine, Castor partit à pied et à Trèves en Allemagne, où résidait son copain Maximin (lui aussi d’aquitaine) qui le consacra prêtre et l’affecta à Karpen, sur les bords de la Moselle (et quelque chose me dit qu’on y trouve des carpes…). Quand on sait que tout ça se passe au IVème siècle, on se demande pourquoi on a créé les Ouibus…

Tout allait bien mais voilà, le père Castor refusa d’habiter dans le logement qui lui était réservé.

Il préféra résider dans une grotte, près d’une rivière (et à mon avis, c’est là qu’on voit le lien entre son nom et l’animal homonyme… je veux pas balancer, mais je ne serais pas surpris que le Père Castor ait eu des occupations caudales dans sa grotte… et si le dossier avait été plus fouillé, il serait peut être pas devenu saint… m’enfin, c’est fait, c’est fait !)

652 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Jour de fête

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !    13 février 2020


Que de monde à la noce !

La mariée était belle.
Elle sortait d’un bordel
- d’Abidjan ou d’ailleurs -
Gardant ses yeux rieurs.
Que de monde à la noce !
Ses clients si véloces
avaient la larme à l’oeil 
Pour eux c’était grand deuil...
 Et tous ces protecteurs
regardaient ce gâcheur
qui osait épouser
la reine de leurs soirées !
Le bedeau, tout penaud 
- un client comme il faut -
évitait son minois
pour mieux chanter la joie.
Elle n’est pas revenue,
à jamais disparue,
belle maison et ombrelle...
La mariée était belle....

Beuzeville, septembre 2007

222 vues au total, 0 vues aujourd'hui

si vite

    écritures du Père Yves, quel poème ce Père Yves !, quel poème ce père yves !, secrets de famille (ma bio façon puzzle)    12 février 2020

On ne t'a pas vu vieillir
juste un cancer t'envahir
t'amaigrissant te transformant
la roue tournait pendant ce temps
jusqu'à l'après-midi finale
saint Valentin ôtant ton mal
pour ton soulagement et ta paix...
Nous ? Orphelins à tout jamais...

Mulhouse, février 1995

299 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Bienheureuse Héloïse & Notre Dame de Lourdes

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    11 février 2020

11 février : Bienheureuse Héloïse & Notre Dame de Lourdes

Bienheureuse Héloïse, on ne sait pas grand chose d’elle, à part qu’elle était Normande.

Et ça, c’est fondamental : avoir trouvé une Normande digne du Ciel, c’était quand même pas gagné d’avance…

Merci Héloïse !

Quant à Notre Dame de Lourdes, ça respire un peu la triche quand même…

On a démarré l’année avec la nativité de la Vierge, et le mois suivant, sous prétexte d’un voyage à Lourdes, on lui refait sa fête ! et je vous fiche un billet que ça va continuer… Alors, ok, c’est la mère de Jésus, mais c’est pas une raison non plus pour tirer toute la couverture à soi.

Donc, je n’en dirai pas plus à ce sujet. Je me réfugie derrière ma clause de conscience et refuse de participer à cet abus de pouvoir.

Tiens, pour moi, ça relève de l’abus de biens sociaux !

771 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 1 de 421 2 3 42

Sponsored Links

  • Sainte Véronique ou Bérénice

    par sur 4 février 2020 - 0 Commentaires

    4 février : Sainte Véronique (ou Bérénice, c’est tout pareil) Alors qu’il marchait vers son calvaire en portant sa croix, Véronique essuya le visage du christ avec son torchon. Et voici toute l’origine du saint suaire du Christ, l’image de son visage en sueur étant restée inscrite dans le tissu. Ce qui revient à dire que […]

  • Saint Gabin de Rome

    par sur 19 février 2020 - 0 Commentaires

    19 février : saint Gabin Alors là, c’est à hurler de rire ! Gabin, c’était le frère du pape Caïus. Et comme ils avaient le sperme vaillant dans la famille, c’était également le père de sainte Suzanne. Du coup, on lui a fait un petit avantage, et quand il est mort, il  a été enterré […]

  • Sainte Adèle

    par sur 24 décembre 2019 - 0 Commentaires

    24 décembre : sainte Adèle Fille du Roi Dagobert II et grand mère de saint Grégoire, tu m’étonnes qu’ils lui aient trouvé une place dans le calendrier ! Car, si j’en crois le révérend André Bourvil, elle était plutôt agitée dans son jeune temps, comme en témoigne ce cantique : “Adèle ! ta maman t’appelle […]

  • Saint Gaston & saint Paul Miki

    par sur 6 février 2020 - 0 Commentaires

    6 février : Saint Gaston (aussi nommé Vaast) & Saint Paul Miki Saint Gaston, c’est celui qui a fait le catéchisme à Clovis, et comme ça se passait à Arras, il est peu probable que cela ait un quelconque rapport avec les huîtres de Saint Vaast. Et c’est bien dommage, parce que ces huîtres là m’auraient […]

  • Saint Emmanuel

    par sur 25 décembre 2019 - 0 Commentaires

    25 décembre : Saint Emmanuel (et même que c’est Noël !) Napoléon IV, il est en veine ces temps : jeudi dernier, c’était son anniversaire, et pas une semaine après, c’est sa fête et c’est Noël.  Emmanuel, ça signifie Dieu avec nous, rien de moins. vous pensez bien que des trucs pareils, ça perturbe dès l’enfance… D’ailleurs […]

Tags

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !