Welcome, visitor!   Connexion

Publier une annonce

Crapaud qui chante…

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    7 février 2020

Crapaud qui chante en février

a l’hiver derrière lui.

donc, aujourd’hui, toute affaire cessante et nonobstant la météo, quelle qu’elle soit,  vous allez vous accroupir dans votre jardin (si vous n’en avez pas, le premier jardin public venu fera l’affaire, car l’heure est importante !) et écouter toute la journée si le crapaud chante.

attention, je n’ai pas dit si il coâsse, j’ai dit si il chante, nuance.

et si vous entendez soudainement le chant du crapaud au fond du jardin, youpi tralala venez vite nous le dire, ça cela signifiera que l’hiver est fini et qu’à présent c’est rien que du beau temps !

520 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Saint Gaston & saint Paul Miki

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    6 février 2020

6 février : Saint Gaston (aussi nommé Vaast) & Saint Paul Miki

Saint Gaston, c’est celui qui a fait le catéchisme à Clovis, et comme ça se passait à Arras, il est peu probable que cela ait un quelconque rapport avec les huîtres de Saint Vaast.

Et c’est bien dommage, parce que ces huîtres là m’auraient assez facilement convaincu de vouer un culter à Saint Gaston !

Saint Paul Miki, il était parti évangéliser les Japonais, qui n’en demandaient pas autant…

Le Shogun l’a assez mal pris, et a décidé d’expulser les étrangers et d’interdire le christianisme. Saint Paul Miki s’est donc caché. Mais le jour où les envoyés du Shogun l’ont retrouvé, ouh là là le pauvre…

Il était exhibé de ville en ville avec un petit numéro de torture très au point, histoire de montrer au peuple que le Shogun ne rigolait pas avec ces choses là ! Mais Saint Paul Miki, pendant ce temps là, il chantait…

Du coup, histoire d’en finir, le Shogun le fit crucifier près de Nagasaki en 1597. Ce qui n’était quand même pas une raison pour y larguer une bombe nucléaire en 1945…

974 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Sainte Véronique ou Bérénice

    délires (grands, comme le ara qui rit !), écritures du Père Yves, Éphéméride    4 février 2020

4 février : Sainte Véronique (ou Bérénice, c’est tout pareil)

Alors qu’il marchait vers son calvaire en portant sa croix, Véronique essuya le visage du christ avec son torchon.

Et voici toute l’origine du saint suaire du Christ, l’image de son visage en sueur étant restée inscrite dans le tissu.

Ce qui revient à dire que Véronique ne lavait pas souvent ses torchons, et qu’on ne saurait que se méfier d’une lavandière ou d’une femme de ménage qui serait affublée d’un pareil prénom !

Non mais…

1361 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Saint Blaise

    délires (grands, comme le ara qui rit !), écritures du Père Yves, Éphéméride    3 février 2020

3 février : Saint Blaise de Sébaste

statue de saint Blaise, située dans l’église de Saint Hymer (14, calvados, normandie)

Blaise était toubib quand on le désigna comme évêque.

« pourquoi pas ? » se dit il

Mais à l’époque, l’assemblée nationale n’existait pas, et il installa son palais épiscopal dans une caverne, où il soignait indifféremment les hommes et les bêtes sauvages.

Bon, les hommes, ça ne gênait pas trop, mais les bêtes sauvages, ça enquiquinait fichtrement son gouverneur, qui avait plus de mal à en capturer pour les jeux du cirque.

Du coup, le gouverneur envoya ses sbires pour noyer Blaise, ce qui témoigne quand même du peu de respect des politiques pour la papauté…

Mais là, imaginez un peu leur tête, chaque fois qu’ils croyaient l’avoir noyé, le Blaise remontait à la surface et se mettait à marcher sur l’eau. De quoi perdre la tête…

et du coup, ils ont fini par le décapiter !

809 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Sainte Martine

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    30 janvier 2020

30 janvier : Sainte Martine.

Et bien là, c’est la meilleure, on ne sait rien d’elle !

Non, non, je ne rigole pas. Tiens, je vous copie/colle ce que l’Eglise en dit :

« Dieu seul sait ce qu’elle a vécu. Elle fut en grande vénération à Rome pour y avoir subi le martyre. »

Et toc ! on sait qu’elle a été martyrisée, et après, circulez, y a rien à voir.

Ça fait quand même pas maison sérieuse, des trucs pareils… Faudrait voir à constituer des dossiers avant d’ériger des saints qui ont leur nom dans le calendrier…

Imaginez un peu toutes les petites Martine, elles vont être paumées dans la vie avec un laxisme pareil…

Allez, faut remédier à ça, je vous là crée vite fait sur le gaz, moi, l’histoire de cette sainte oubliée, et façon Pierre Bellemare en plus !

L’histoire se passe à Rome, en 226 pour être précis. Par un soir d’hiver, la petite Martine sort dans les rues glacées pour chercher du pain car sa mère a oublié d’en prendre en rentrant du travail. La nuit est noire et aucun éclairage public à l’époque. Martine avance en tremblotant, autant de froid que de peur (peut être même aussi de malnutrition, car c’était pas Byzance à Rome en ces temps reculés…)

Arrivée à la boulangerie, elle bavarde un peu avec la commerçante, car au moins en cet endroit il fait chaud. Mais bon, quand faut y aller, faut y aller, et Martine sort dans la rue glacée, ses miches de pain à la main.

Comme toutes les gamines de son âge, elle casse la croûte du pain et se forme une petite boule de mie pour la manger en chemin.

C’est alors que surgit d’une impasse sombre et sordide un individu décharné et sentant la vinasse, qui tente de lui arracher ses miches de pain. Personne ne passe dans la ruelle pour la secourir, même lorsqu’elle hurle à plein poumons :

“touche pas à mes miches !”

Elle s’accroche à ses miches, le mendiant veut les arracher, ils tombent, et là, pauvre Martine, elle se fait le coup du lapin sur les pavés de la ruelle.

Le sordide damné de la terre empoigne les deux miches et se barre en courant aussi vite que son état d’ébriété lui permet… Et ce n’est que le lendemain que les Romains découvrent son corps inanimé, tout mouillé par une pluie verglaçante.

Pris de remords de n’avoir rien fait ni entendu, ils font une pétition au Pape, qui illico la canonise parce que le pain, chez les cathos, c’est sacré !

Et voilà, c’était quand même pas dur à faire, non ?

800 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Ephrem & saint Thomas d’Aquin

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    28 janvier 2020

28 janvier : Saint Ephrem et saint Thomas d’Aquin

Décidément, c’est la semaine du doublon. 2 saints par jour, ça devient les cadences infernales, faudra que je voie ça avec mon syndicat (oups, y a pas de syndicat des biffins…)

Saint Ephrem, son surnom, c’était « la harpe du saint Esprit ». Rien que ça… Il faut dire qu’il écrivait des poèmes et les accompagnait à la harpe. C’est lui qui est à l’origine des chants liturgiques, et ça méritait bien une récompense…

Saint Thomas d’Aquin, lui, c’était un intello de chez intello, qui, à 19 ans, avait déjà trouvé sa voie.

Bon évidemment, entrer chez les Dominicains, qui étaient un ordre de mendiants, n’a pas été trop bien vu par sa famille, plutôt aisée et qui se demandait ce qu’allaient penser leurs amis…

C’est normal aussi ! Imaginez qu’un de vos gamins, après avoir fait des études, vous annonce qu’il a bien réfléchi et qu’il va devenir biffin ! vous moufteriez grave, non ? (tiens, à la réflexion, je serai peut-être canonisé un jour… la saint Père Yves, ce serait trop topissime !)

744 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Tite & saint Timothée

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    26 janvier 2020

26 janvier : Saint Tite et Saint Timothée.

Il a bonne mine, le calendrier républicain et laïc ! Hier, c’était la conversion de saint Paul, et aujourd’hui, on fait la fête à ses potes…

Saint Tite, c’était un Grec converti par Paul au catholicisme, en charge notamment de la Crête.

En fait, Paul, s’il s’était lancé dans le commerce, il aurait eu des succursales un peu partout, et une sacrée équipe de commerciaux…

Saint Timothée, c’était carrément le fils (spirituel, forcément, il n’était pas marié le Paulo) de Paul. Il a fini évêque d’Ephèse

737 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Saint François de Sales

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    24 janvier 2020

24 janvier : saint François de Sales

Alors lui, c’est le saint patron des journalistes et c’est aussi le saint patron des sourds muets (aucun rapport entre les deux, vous vous en seriez doutés !)

Comme il ne pouvait s’adresser aux protestants du monde entier, il entreprit de leur écrire pour les ramener au bercail, et ceci par le biais des gazettes (ce qui témoigne déjà du fait que la presse n’est jamais neutre mais toujours au service des idées des gens qui les orientent…)

Concernant les sourds muets, c’est tout simplement parce qu’il avait recueilli sous sa protection le dénommé Martin, qui était sourd et muet (vous me direz, pour faire le ménage, la vaisselle, les courses et la cuisine, c’est pas nécessaire de parler. Aujourd’hui, ça s’appellerait de l’exploitation, à l’époque c’était une bonne œuvre… allez, je rigole !)

723 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Saint Vincent

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    22 janvier 2020

22 janvier : saint Vincent, le patron des vignerons.

C’est pas prouvé, mais ce serait pas surprenant qu’il ait été porté sur la bouteille…

Pensez un peu : alors que le bourreau le torturait (et à l’époque, ils étaient plutôt d’un sadisme acharné)…

Lui, il chantait, il riait et il lançait des vannes à son tortionnaire.

Saint Augustin y voyait là un signe de la puissance divine.

Plus prosaïquement, j’y vois surtout des manifestations d’un mec bourré à bloc…

797 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Germanicus

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    19 janvier 2020

19 janvier : Saint Germanicus.

Je vous l’accorde, ce prénom-là, il est pas trop courant dans les cours d’école… mais il y a des dérivés, comme Germain ou Germaine.

Alors lui, il était tellement gentil et tellement croyant qu’il a été condamné à être bouffé par les lions.

Et là, plutôt que de se débattre ou chercher à fuir, il s’installe devant les lions et leur dit :

« bon appétit les amis ! »

C’est bien ce que je dis : faut pas être trop gentil…

741 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Antoine

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    17 janvier 2020

17 janvier : Saint Antoine le Grand, c’était un richou de chez richou jusqu’au jour où il entre dans une église et y entend l’évangile du jeune homme riche, où il est dit :

« Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. »

Et là, toc, il distribue tous ses biens aux pauvres et part vivre dans le désert.

Je ne voudrais pas être plus caustique que d’habitude, mais quand même, ces gars là, ils avaient un peu la tête près du bonnet.

Vous imaginez un peu le truc ?

Vous allez à la messe la vingtième semaine du temps ordinaire, vous entendez l’évangile de saint Matthieu et là, en rentrant à la maison, vous annoncez à votre femme et vos gosses que vous avez vendu la twingo, résilié le bail de l’appart, clôturé le compte bancaire par un virement au secours populaire, et zou on s’en va tous dans le désert de Gobi ?

Pour le coup, c’est probable que vous y partiriez tout seul…

Et évidemment, l’Antoine, avec les habitudes qu’il avait prises, il a été tenté pour le reste de ses jours… Et encore, si j’en crois Flaubert, y avait ni la télé ni internet à l’époque !

Ceci étant, ça l’a bien conservé quand même, car il est mort à 105 ans. Et en 356, les centenaires, ça courait pas les rues…

Comme quoi, la frustration…

722 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Honorat & Saint Marcel

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    16 janvier 2020

16 janvier : Coup double en ce jour : Saint Honorat et Saint Marcel 1er !

Honorat, il avait des sacrés copains !

Y en a quand même un, le Léonce qu’il s’appelait, qui lui avait offert une île au large de Cannes, l’île de Lérins.

C’est là qu’Honorat fonda un monastère.

[Quand même, une île peuplée rien qu’avec des garçons, perso, ça ne me fait pas rêver…

Moi, à sa place, j’aurais créé un couvent sur l’île, et j’aurais été le seul mec présent !

Chacun son truc, mais en même temps je ne suis pas un saint… ça se saurait !]

Saint Marcel 1er, ce fut le 30ème pape.

Destin bizarre que celui de ce pape, qui prend des mesures de pardon (jusque là, c’est quand même son job, au grand confesseur en chef !).

Mais voilà, ça plaît pas vraiment aux chrétiens les plus conservateurs, lesquels le dénoncent à l’Empereur.

A l’époque, il n’y avait pas la séparation de l’église et de l’état, et zou, le voilà destitué, et condamné à l’esclavage…

bon, ben, bonne journée…

609 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Saint Hilaire & sainte Yvette

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    13 janvier 2020

13 janvier : Deux femmes hier, une femme et un homme aujourd’hui, c’est la parité version sainteté…

Commençons avec Saint Hilaire.

Initialement, ce jeune aristocrate païen se la coula douce pendant une trentaine d’années : table d’habitué au restau du coin, parties de billard au club, siestes à n’en plus finir…

Et d’un coup d’un seul, LA question : « Mais qu’est-ce qu’on fout sur terre ? D’où viens-je ? Où vais-je ? Dans quel état j’erre ? »

[Cette dernière question revient fréquemment chez mes clients à l’atelier, mais Saint Hilaire ne s’est pas orienté vers le mobilier et là je crains quand même qu’on s’éloigne sensiblement du sujet…]

Du coup, changement de vie, baptême, découverte de la théologie grecque, et j’m’emballe et j’m’emballe jusqu’à produire un traité amenant la monarchie en France !

Rien que ça.

L’autre saint du jour est une sainte : Sainte Yvette.

Avec un prénom pareil, chez le Père Yves, ça partait bien et je m’en réjouissais.

Ça n’a pas duré…

Parce que, elle, quand on lit sa vie, on a l’impression de lire la manchette de France Soir aux plus beaux jours de ce magnifique journal :

« Mariée à treize ans, mère de 2 enfants, veuve à dix-huit, elle vécut trente ans recluse en soignant les lépreux. »

Euh… bonne journée ?

Le Père Yves

745 vues au total, 5 vues aujourd'hui

Sainte Marguerite & sainte Tatiana

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    12 janvier 2020

12 janvier : Et bien, aujourd’hui c’est la fête ! Vous allez avoir 2 saintes pour le prix d’une… ça se voit que les soldes démarrent…

Commençons avec Sainte Marguerite Bourgeoys. Alors qu’elle se trouve à Troyes, la Vierge lui apparaît et lui dit : “Va, je ne t’abandonnerai pas“. Là-dessus, Marguerite se lève et part à Montréal, où elle fondera l’Eglise du Canada.

Rien que ça.

sainte Marguerite, statue sise en la chapelle Notre Dame de Grâce à équemauville près d’Honfleur (14, calvados, normandie)

Franchement, cette génération-là, les parents avaient de quoi stresser. Et à l’époque, en 1653, pas d’antidépresseurs, pas d’anxiolytiques et pas de sécu… Heureusement qu’il y avait du pinard !

Vous imaginez, vous, un de vos ados qui se lève de table à la fin du repas en vous racontant une histoire similaire ?

« Bon, et bien je vais préparer mon sac, cette nuit, la Vierge m’a demandé d’aller convertir les Syriens. » Vous vous attendriez plus à le retrouver au gnouf ou en psychiatrie que dans le calendrier des saints, non ?

Assez rigolé, l’histoire de Sainte Tatiana (aussi appelée Tatienne) va vous calmer les zygomatiques.

Dénoncée comme chrétienne, Tatiana fut condamnée à être suspendue à une potence, le corps labouré et mis à nu avec des peignes de fer ; non contents de ça, ses bourreaux lui rasèrent le crâne, pour finalement la décapiter.

Entre nous, j’espère quand même que les parents qui ont choisi le prénom de Tatiana pour leur fillette n’avaient pas eu connaissance de ce fait divers avant…

Sinon, c’est des coups à les signaler vite fait aux assistantes sociales !

Bonne journée quand même et à demain…

Le Père Yves

715 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Bienheureuse Alix Le Clerc

    délires (grands, comme le ara qui rit !), Éphéméride    9 janvier 2020

9 janvier : ce jour, fêtons sainte Alix. 

C’est rigolo son parcours, elle était partie sur les traces de l’Angèle, celle-ci (l’Angèle, on l’a fêtée le 4 janvier, trop tard c’est passé si vous l’avez loupée !) …

Dans ses Vosges natales, notre Alix était belle, elle aimait la vie, la danse, les danseurs…

Je ne vous fais pas de dessin, virée en boîte de nuit, et ça picole, et ça drague, et ça couchaille à droite à gauche…

Si ça se trouve elle se faisait même des joints à l’eucalyptus la fille Alix, ou alors elle se remplissait les narines à fond avec de l’encens, allez savoir ?

Et à 21 ans, patatras, prise de conscience style « mais où va la jeunesse de ce bas monde ? sur quelle pente savonneuse me suis-je embarquée ? quel sens a une vie guidée par ses seuls sens ?»

Et vlan, la voici qui consacre le reste de sa vie à la prise en charge de la jeunesse, en fondant la congrégation Notre Dame, qui avait pour vocation de former les jeunes filles en parfaites épouses.

Comme quoi y a pas pire qu’un repenti : après en avoir bien profité, ils empêchent les autres d’en faire autant, à peu près comme les anciens fumeurs et les anciens buveurs…

693 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 1 de 111 2 3 11

Sponsored Links

  • Bonne Année !

    par sur 1 janvier 2020 - 0 Commentaires

    ça y est ! l’an 2 000 a vingt ans ! cette année, pour l’occasion, faut se creuser la tête un peu plus que d’habitude pour les voeux… Comme chantait Berthe Sylva,“on n’a pas tous les jours vingt ans…” traditionnellement, on se souhaite en début d’année la bonne santé et plein de bonnes choses… c’est […]

1 200 annonces encore disponibles (c’est le grand débarras !)

ça y est, le cap des 2.000 annonces en même temps est franchi pour la seconde fois ! j'ai un Paul Pogba qui s'éveille en moi (mais c'est le côté chanteur...)

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

Avanti la musica

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !

Tags